Attaque terroriste à Tunis : le djihadisme s’installe

C’est aux alentours de midi que trois djihadistes ont pénétré dans le musée du Bardo, haut-lieu touristique de la capitale tunisienne (600.000 visiteurs par an), situé à quelques mètres du parlement, évacués sous les chants des députés qui entonnaient l’hymne national. Deux des assaillants, Jabir al-Khashnawi et Yassin al-Abidi, ont été exécutés par les forces spéciales tunisiennes. Le bilan est lourd : 22 morts dénombrés jusqu’à présent et plus d’une quarantaine de blessés. Les principales victimes sont des touristes, majoritairement européens, ainsi que deux membres des unités tunisiennes.  Selon le gouvernements tunisien, il y a avait en tout cinq assaillants. Deux d’entre eux auraient été arrêtés. Encore une fois, les djihadistes visent des lieux culturels, comme pour mieux confirmer la haine qu’ils éprouvent envers toute connaissance ou toute autonomie de l’Homme par l’esprit, ainsi que des ressortissants étrangers.

Attaque tunis Bardo

La Tunisie semblait pourtant avoir retrouvé un semblant de stabilité après la chute de l’ancien président Ben Ali découlant des dits ‘printemps arabes ». L’élection de Beiji Caïd Essebsi au poste de Président de la République Tunisienne semblait avoir apaisé les deux partis en lutte politique, les républicains Nida Tounes et le parti islamiste Ennahda, ayant dirigé, sans succès et au prix de nombreuses contestations, les rênes du pays durant une année avant qu’ils ne soient contraints de revenir aux urnes. La déstabilisation de la région est continue depuis, notamment aussi en raison de l’anarchie régnant en Lybie et l’implantation de groupes terroristes désireux de s’infiltrer au Maghreb, et ce malgré l’activisme encore récent des autorités pour démanteler les groupuscules terroristes présents sur leur sol. Cet attentat vient remettre en cause l’équilibre subtil qui s’était établi depuis quelques mois. Si l’attentat n’a pour l’heure pas été directement revendiqué, un membre des soutiens de l’État Islamique au Yémen a annoncé d’autres actes de déstabilisation à venir en Tunisie. La Tunisie est fortement dépendante du tourisme qui garantit une source importante de revenus, estimés à 7% du PIB. Ces attaques auront probablement un impact économique évident, tout comme les évènements liés aux printemps arabes avaient déstabilisés les économies de l’Égypte et de la Tunisie.

De gauche à droite, les combattants tunisiens de Daech, Abou Moassab, Abou Mohamed al-Tounsi et Abou Moqate

De gauche à droite, les combattants tunisiens de Daech, Abou Moassab, Abou Mohamed al-Tounsi et Abou Moqate

L’émotion a poussé nombre de tunisiens à manifester leur rejet du terrorisme et à descendre dans les rues de la capitale, à la manière des français qui ont manifesté leur colère après les attentats de Charlie Hebdo. Le parti Ennahda a organisé un sit-in pour dénoncer ces attaques et s’en désolidariser. Le président tunisien Beiji Caïd Essebsi s’est adressé à la nation, indiquant qu’il fallait que « le peuple tunisien comprenne que nous sommes en guerre contre le terrorisme et que ces minorités sauvages ne nous font pas peur ». « Nous allons les combattre sans pitié jusqu’à notre dernier souffle. ». Des mots qui rappellent ceux prononcés par François Hollande le 11 janvier. Les autorités françaises ont apporté tous leur soutien à la Tunisie, ainsi que les autres pays touchés par ces attaques. A ce jour, six ressortissants français sont blessés dont trois gravement. Deux colombiens, deux espagnols, trois italiens, et sept polonais sont décédès, six autres italiens sont eux aussi gravement blessés. Le bilan risque donc de s’alourdir. Nous exprimons notre soutien au peuple tunisien en ce jour tragique.

Des touriste s'échappant du Musée Bardo

Des touriste s’échappant du Musée Bardo

Publicités

Une réflexion sur “Attaque terroriste à Tunis : le djihadisme s’installe

  1. Pingback: En Tunisie, après l’attentat de Sousse, le premier ministre annonce une fermeture de mosquée | Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s