David Cameron ne veut pas que la BBC utilise le terme d’Etat Islamique pour parler de Daesh

Passe d’arme entre la légendaire BBC et le gouvernement conservateur de David Cameron. Une partie du groupe de députés du Parti Conservateur, appuyés par le premier ministre, a accusé la chaîne de légitimer le groupe terroriste Daesh, en continuant d’utiliser leur appellation durant leurs reportages. Une lettre, signée par 120 députés et envoyée la semaine dernière au directeur général de la chaîne Tony Hall, demandait de changer la dénomination du groupe islamiste dans le média, qui utilise en général le terme d’État Islamique. Tony Hall a répondu en disant qu’ils ne faisaient que nommer le groupe avec le nom « par lequel eux-mêmes se définissent ». « Personne, parmi ceux qui écoutent nos reportages, ne peut avoir de doutes quant à l’organisation auxquels ils ont affaire. Nous appelons le groupe par le nom par lequel eux-mêmes se définissent, et nous réfléchissons régulièrement à notre approche. Nous utilisons de plus des descriptions additionnelles pour aider à rendre clair ce à quoi nous nous référons, c’est-à-dire l’État Islamique tel qu’ils se définit ».

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Lire la suite

Attentat au Koweït : démantélement de la cellule terroriste à l’origine de l’attaque

Le ministre koweïtien de l’Intérieur a annoncé mardi le démantèlement d’« une cellule terroriste », responsable de l’attentat suicide anti-chiite qui a fait vendredi 26 morts alors que ses services traquaient d’autres cellules. « Nous sommes en état de guerre. Oui, nous avons démantelé une cellule terroriste mais il y en a d’autres cellules que nous allons frapper », a déclaré cheikh Mohammad Khaled Al-Sabah lors d’un débat parlementaire sur l’attentat. Il a ajouté que le riche émirat pétrolier avait révisé « toutes les mesures de sécurité, notamment autour des mosquées et de tous les lieux de culte ». Un kamikaze saoudien a fait détoner sa ceinture d’explosifs dans une mosquée chiite à Koweït lors de la prière  hebdomadaire du vendredi, tuant 26 personnes et blessant 227 autres. Les autorités ont indiqué avoir arrêté des suspects et déféré devant le parquet cinq d’entre eux, dont le chauffeur ayant déposé le kamikaze près de la mosquée et le propriétaire du véhicule utilisé à cette occasion.

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Lire la suite

Maroc : un homme risque le lynchage à Fès à cause de sa prétendue homosexualité

C’est à Fès qu’a été tournée cette vidéo montrant une foule surexcitée s’en prenant à un homme supposé homosexuel. Cette vidéo, parue initialement sur le site goud.ma et reprise par le site du magazine progressiste Telquel, montre des images terribles, qui mettent en exergue combien les mouvements de masse peuvent être dangereux, notamment quand ils sont guidés par la bêtise humaine. L’homme en question est roué de coups et se retrouve à terre, totalement encerclé, tandis que certains jeunes filment avec leurs téléphones portables. La question de l’homosexualité est devenue une question de société au Maroc, au vu des récents évènements ayant mis en en lumière la répression dont sont victimes les homosexuels dans le pays, ce qui avait poussé, entre autres, à la démonstration du groupe Placebo au festival Mawazine de Rabat en faveur du droit des LGBT afin de demander à ce que l’homosexualité soit dépénalisée dans le royaume.

Lire la suite

La ministre de l’éducation britannique considère que l’homophobie est un signe de radicalisation

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique, a affirmé lors d’un discours des écoles que l’homophobie chez un enfant pouvait être le signe d’une progressive radicalisation. Attaquer les valeurs britanniques ou une intolérance extrême envers les homosexuels sont, selon elle, des exemples de comportements pouvant déclencher l’alarme. Ces déclarations ont pour objectif de permettre aux enseignants britanniques d’identifier les élèves qui pourraient être sous l’influence d’organisations extrémistes ou pourrait être hameçonnées par celles-ci. Si les enseignants devaient percevoir des signes de radicalisation, leur rôle est de contacter l’administration scolaire, les services sociaux et le cas échéant la police. Ce discours fait suite au discours du premier ministre David Cameron qui mettait en garde cette semaine contre la radicalisation de la population musulmane du royaume, en appelant la population à devenir « intolérante à l’intolérance ».

Nicky Morgan, la ministre de l'éducation britannique

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique

Lire la suite

France : la contrôleure des prisons défavorable au regroupement des détenus islamistes

La contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, se dit « défavorable » au regroupement des détenus islamistes dans le cadre de la lutte contre la radicalisation en prison et pointe le caractère « potentiellement dangereux » de cette mesure. La contrôleure publie ce mardi un rapport d’enquête fouillé sur la prise en charge de la radicalisation islamiste en milieu carcéral et un avis au Journal officiel. Le Premier ministre Manuel Valls avait annoncé en janvier après les attentats de Paris sa décision de regrouper les détenus islamistes dans des quartiers dédiés, dans le prolongement d’une expérience menée à Fresnes depuis octobre 2014, pour éviter le prosélytisme religieux radical et favoriser la prise en charge des personnes radicalisées.

Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Lire la suite

Yémen : un attentat suicide de l’EI fait 28 morts

Au moins 28 personnes, dont huit femmes, ont été tuées dans un attentat dans la nuit de lundi à mardi contre la résidence à Sanaa de deux frères, des dirigeants de la rébellion chiite des Houthis, a annoncé une source médicale. L’attentat, à la voiture piégée, a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué mis en ligne sur internet. Selon une source des services de sécurité, l’attentat a visé la résidence des frères Fayçal et Hamid Jayache au moment où de nombreuses personnes étaient réunies pour une cérémonie de deuil à la suite de la mort naturelle d’un proche de la famille. Les miliciens Houthis ont bouclé le secteur, un quartier du centre de la ville, après l’attentat mais laissé les ambulances évacuer les victimes, ont rapporté des témoins. Dans son communiqué, l’EI a indiqué que l’attentat avait été dirigé contre « l’un des nids des chiites à Sanaa ».

7778932598_l-attentat-a-la-voiture-piegee-dans-la-capitale-yemenite-le-29-juin-2015

Lire la suite

France : une dizaine d’imams « prêcheurs de haine » expulsés depuis le début de l’année

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré lundi sur Europe1 que quarante imams « prêcheurs de haine » avaient été expulsés de France depuis 2012, dont une dizaine depuis le début de l’année. « Nous avons depuis 2012 expulsé quarante prêcheurs de haine et imams. Dans les cinq années précédentes, il n’en avait été expulsé que quinze », a déclaré le ministre. « Depuis le début de l’année, il y a 22 dossiers qui sont en cours d’instruction, et une dizaine d’imams et de prêcheurs de haine qui ont été expulsés », a-t-il ajouté. Tout « prêcheur de haine qui a vocation à rester en France, s’il est étranger il sera expulsé, je le fais systématiquement », a dit le ministre.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur

Lire la suite

Tunisie : « d’autres attaques sont possibles », avertit Londres, qui compte ses victimes

« D’autres attaques terroristes en Tunisie sont possibles », a averti dimanche le gouvernement britannique, après l’attentat sanglant vendredi contre un hôtel près de Sousse qui a coûté la vie à 38 personnes, dont au moins 15 Britanniques. « Le nombre de morts confirmés reste à quinze mais nous nous attendons à ce que ce bilan s’aggrave », a déclaré à la BBC la ministre de l’Intérieur, Theresa May, qui devait ensuite présider une nouvelle réunion de crise Cobra. Le Sunday Telegraph évoque « jusqu’à 23 victimes » britanniques. Samedi, Tobias Ellwood, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, qui a perdu un frère dans l’attentat de Bali en 2002, avait déclaré que certains des 25 Britanniques blessés à Sousse étaient « très sérieusement touchés ». Les noms de plusieurs victimes sont apparus dans les médias et des proches leur ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Theresa May, ministre de l'Intérieur britannique

Theresa May, ministre de l’Intérieur britannique

Lire la suite

En Chine, l’Etat interdit le ramadan à sa population musulmane

Les musulmans du Xianjang – une population estimée à 1,2 millions de personnes – ne sont pas autorisés à célébrer le ramadan. Le gouvernement chinois en a fait l’annonce et cette interdiction concerne les écoles d’États, les agences gouvernementales et locales : « Aucun enseignant ne doit participer à des activités religieuses, insuffler un quelconque sentiment religieux aux étudiants, ou amener les étudiants à entreprendre des activités religieuses. Les étudiants ne doivent pas participer à des activités religieuses, ne doivent pas étudier les écritures ou lire des poèmes avec leur classe, ils ne doivent porter aucun symbole religieux. Aucun parent ou autre ne peut obliger des étudiants à avoir des croyances religieuses ou prendre part à des activités religieuses ». Voilà en résumé la position, très claire, du gouvernement central chinois concernant la pratique religieuse durant le mois du ramadan.

Des musulmans chinois préparant le ramadan

Des musulmans chinois préparant le ramadan

Lire la suite

Pologne : un drone féministe pour promouvoir le droit à l’avortement

Un drone envoyé par des féministes occidentales et transportant des pilules abortives a atterri samedi en Pologne, près de la frontière allemande, lors d’une opération symbolique devant promouvoir le droit à l’avortement des femmes polonaises, ont indiqué les organisatrices. « L’opération s’est bien déroulée. Deux Polonaises, disposant d’ordonnances médicales délivrées par une gynécologue néerlandaise, ont pris les pilules délivrées par le drone. Elles n’étaient pas enceintes. Ces pilules sont interdites en Pologne« , a déclaré à l’AFP Jula Gaweda de l’organisation féministe polonaise Feminoteka. « C’est une opération symbolique destinée à montrer que ces quelques kilomètres (entre les lieux de décollage et d’atterrissage de l’engin) sont un gouffre en ce qui concerne le respect des droits des femmes, des droits de procréation qui font partie des droits de l’Homme », a-t-elle ajouté.

logo_feminoteka Lire la suite