Jennifer Lopez et Placebo créent la polémique au Festival Mawazine de Rabat

Après la polémique et la censure tombée sur le film Much Loved de Nabil Ayouch, c’est au tour de Jennifer Lopez de s’attirer les critiques pour sa prestation lors du 14ème festival Mawazine à Rabat, où un panel de stars internationales ont foulé les scènes. Mais la prestation de la bombe latina n’a pas fait que des heureux, hormis bien sûr les spectateurs ayant assisté au show. Diffusée sur 2M, l’une des plus grandes chaînes de télévision marocaine, la danse lascive et les tenues provocantes de Jennifer Lopez ont été considérées comme « inadmissible »  et allant « à l’encontre de la loi de l’audiovisuel » selon Mustapha Khalfi, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement marocain. Si, bien sûr, une grande partie de la population ne voit rien de blâmable dans la chorégraphie de Jennifer Lopez, les réactions, notamment des politiques, sont symptomatiques de la différence de perception qu’il peut exister entre deux parties de la population à propos d’un festival drainant un nombre considérable de personnes – 160.000 spectateurs cette année.

Jennifer Lopez au Mawazine festival

Jennifer Lopez au Mawazine festival

Ce qui est critiqué surtout, c’est le fait que ce concert ait été rediffusé telquel à la télévision publique. Du coup, profitant de la vague, un avocat s’est lancé dans une entreprise pénale contre J-Lo, déposé ce mardi, pour obscénité publique et nudité volontaire, une plainte qui a de toute façon peu de chances d’aboutir. Mais ce n’est pas tout : le groupe Placebo a lui aussi défrayé la chronique, notamment son bassiste Stefan Olsdal.  Le groupe, fervent défenseur de la cause homosexuelle, est allé jusqu’à clairement demander l’abrogation de l’article 489 de la loi pénale marocaine qui rend passible de trois ans d’emprisonnement les relations homosexuelles. Cette prise de position forte est sans doute le fait de la récente condamnation de trois marocains à cette peine maximale dans un pays où 8 personnes sur 10 disent ne pas accepter l’homosexualité. Quelques heures plus tôt, deux femens avaient été arrêtées alors qu’elles protestaient elles aussi contre cet article du code pénal, en posant brièvement seins nus et en s’embrassant devant un des principaux monuments de la ville, avec sur le torse l’inscription In gay we trust. Le bassiste de Placebo n’a donc pas hésité à monter sur scène lors du rappel muni d’une guitare aux couleurs de l’arc-en-ciel LGBT et, sur son torse, le chiffre 489 barré pour en appeler à l’abolition de cette loi. Décidément, le festival Mawazine nous réserve cette année bien des surprises.

 Stefan Olsdal au festival Mawazine

Stefan Olsdal au festival Mawazine

Pour voir la prestation de Jennifer Lopez :

Et pour la prestation de Placebo :

Publicités

Une réflexion sur “Jennifer Lopez et Placebo créent la polémique au Festival Mawazine de Rabat

  1. Pingback: Maroc : un homme risque le lynchage à Fès à cause de sa prétendue homosexualité | Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s