L’Eglise Catholique face au déclin de son audience en Europe et à sa renaissance en Afrique

L’Église Catholique est sur la voie du déclin en Europe et aux États-Unis à mesure que disparaissent ses fidèles. De la même manière, elle manque désormais cruellement de prêtres, que ce soit en Europe ou aux États-Unis, ce qui l’oblige à importer des prêtres d’Afrique ou d’Asie. C’est du moins la conclusion d’un rapport d’un centre de recherche de l’Université de Georgetown aux États-Unis. Toutefois, si l’on calcule le nombre de fidèles sur l’ensemble de la planète, ce chiffre est repassé à la hausse après les baisses enregistrées dans les années 70. Ils ont ainsi constaté une hausse de 57% des fidèles à travers le monde depuis 1980, pour atteindre 1,2 milliards de fidèles. La hausse la plus forte est en Afrique : elle est de l’ordre de 238% par rapport à 1980. Les États-Unis restent le principal foyer de fidèles avec 598 millions de catholiques et une hausse de 56% entre 1980 et 2012. L’Europe ne représente au total qu’une hausse de 6%.

Évolution de la population catholique selon les continents

Évolution de la population catholique selon les continents

Le centre de recherche affirme que les continents où le nombre de fidèles est en hausse sont le théâtre d’une vague de nouveaux paroissiens, liée entre autres au taux de fécondité plus élevé, tandis qu’en Europe, les églises sont progressivement désertées et les nouveaux fidèles diminuent progressivement, ne remplaçant pas les anciens fidèles qui décèdent – comme c’est le cas en Angleterre par exemple. De surcroît, toujours selon le centre de recherche, outre ces croissances divergentes entre les différents continents, la question de l’adéquation entre la population catholique mondiale et les populations européennes et nord-américaines se pose, car une distance réelle s’est établie entre le discours de l’Église et une majorité des fidèles. Mais le pire pour l’Église, c’est probablement la chute tangible du nombre de prêtres, une chute de 17% depuis 1980. Selon le centre, le déclin le plus visible est en Europe, où, durant cette période, une perte de 78.090 prêtres a été enregistrée, soit 32% de la population totale des prêtres. Dans les continents où l’Église voit son influence augmenter, le nombre de prêtres reste stable. C’est ainsi que l’Église utilise cette source pour combler le manque d’effectif aux États-Unis et en Europe, qui voient arriver des prêtres africains ou asiatiques dans les diocèses.

Évolution du nombre de prêtres selon les continents

Évolution du nombre de prêtres selon les continents

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s