Décès d’Anne Nicol Gaylor, figure majeure du droit des femmes et de l’athéisme aux Etats-Unis

Anne Nicol Gaylor est décédée dimanche 14 juin à l’âge de 88 ans. Figure majeure des mouvements athées outre-atlantique, elle avait été l’une des grandes avocates du droit à l’avortement à la fin des années 60 et au début des années 70 aux États-Unis ainsi que du maintien de la stricte séparation entre l’Église et l’État. Elle a été la principale fondatrice dans les années 70 de la principale organisation athée, la Freedom From Religion Foundation (FFRF), regroupant libres-penseurs, athées et agnostiques. Préparant sa mort, elle a laissé une lettre dans laquelle elle ne demande aucun mémorial à son nom et comme épigraphe ces trois mots Féministe – Activiste – Libre-penseuse. Avocate de formation, la base de son combat a été le droit à l’avortement : en 1972, elle crée une première fondation, la Women’s Medical Fund, mise en place pour venir en aide aux femmes nécessiteuse aux prises avec des grossesses non-désirées et désireuses de se faire avorter. Sa lutte pour le droit des femmes à l’avortement lui vaudra de nombreuses critiques de la frange conservatrice de la société et des milieux religieux, allant parfois jusqu’aux menaces de mort.

Anne Nicol Gaylor

Anne Nicol Gaylor

Mais à la base de sa contestation, c’est bien l’idée de religion qu’elle critique avant tout, la considérant comme la cause de la condition dégradée de la femme : la « racine de l’oppression des femmes, c’est la religion et ses dogmes dans nos lois séculaires. Au début nous pensions que ce serait une bataille temporaire pour rappeler à la nation nos racines séculaires. Nous n’avions pas perçu cela, originellement, comme un combat de longue-haleine. Puis nous nous sommes rendus compte que notre combat serait un travail de toute une vie. ». Cette prise de conscience du caractère nuisible de la religion la poussa à fonder en 1979, avec son mari, ce qui reste la fondation athée regroupant le plus de membres et la plus influente des États-Unis, la Freedom From Religion Foundation. Le groupe se ré-accapare le terme de libre-penseur, propre au XIXème siècle, pour désigner des personnes formant leur opinions sur la religion à partir de la raison plutôt que de la foi, de la tradition, de l’autorité. Le but de l’organisation est de permettre un contre-poids aux nombreux lobbys religieux, en éduquant le public sur la non-croyance en dieu et en protégeant le principe de séparation de l’Église et de l’État à la base de la constitution américaine. En 1994, elle décide de mener le combat contre la mention « In god we trust », devise nationale américaine, présente sur tous les billets de banque, présence qui n’a été généralisée qu’en 1956 lorsqu’ auparavant cette mention n’existait pas. Son combat a depuis été repris et d’autres association demandent le retrait de cette mention ne respectant pas la non-croyance des athées. Cette grande figure de l’athéisme nous a donc quittée dimanche dernier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s