Instrumentum laboris, le document préparatoire au synode : vers une reconnaissance partielle des couples homosexuels

Le document préparatoire au synode ordinaire d’octobre prochain, le dit Instrumentum laboris, a été présenté aujourd’hui, et il devrait servir de base au travail du synode. Il est basé principalement sur les consensus dégagés lors du synode extraordinaire voulu par le pape François en octobre dernier ainsi que sur les réponses à un questionnaire envoyés dans différents diocèses. Il représente un document décisif car il a pour cœur la question de la famille, un thème particulièrement important aux vues des différents mouvements législatifs visant, en Europe, à élargir le cadre familial traditionnel aux couples homosexuels. L’Instrumentum laboris est le fruit de huit mois de travail. Il concerne aussi le cas des personnes divorcés désireuse de recevoir la communion. Dans ce cas, selon le document, « l’hypothèse d’un itinéraire de réconciliation ou de chemin de pénitence sous l’autorité de l’évêque » semble faire désormais consensus. La problématique plus sujette à débat est bien sûr le cas de l’homosexualité, qui avait déjà été l’objet de fortes dissensions lors du synode extraordinaire d’octobre 2014. L’idée d’une position intermédiaire discuté en octobre dernier, où la relation homosexuelle n’est pas comparable au mariage homme-femme mais où serait reconnue l’importance du soutien mutuel dans le couple, avait été finalement retirée du texte final.

Le Pape François

Le Pape François

Mais, dans l’Instumentum laboris, il est stipulé que « toute personne, indépendamment de toute tendance sexuelle, doit être respectée dans sa dignité et accueillie avec sensibilité et délicatesse, que ce soit dans l’Église ou dans la société. ». De plus, il est précisé qu’il est souhaitable que « les projets pastoraux diocésains réservent une attention particulière à l’accompagnement des familles dans lesquelles vivent des personnes avec des tendances homosexuelles, ainsi qu’à ces personnes spécifiquement ». Une sorte non pas d’acceptation mais de non-rejet car, pour l’instant, il n’est pas fait mention d’ouverture à l’encontre du mariage gay. « Attention et reconnaissance sont deux choses différentes », a précisé le Cardinal Péter Erdő, primat de Hongrie. L’archevêque Bruno Forte y est lui aussi allé de sa précision :  « quand nous parlons de mariage, nous entendons bien sûr le mariage entre un homme et une femme ouvert à la procréation mais cela ne veut pas dire que quelqu’un doit être mis de côté ». Concernant la théorie du genre, brandie comme une menace lors des manifestations ce dimanche pour la préservation de la famille en Italie, il est dit clairement que « l’éducation d’un enfant doit se baser sur la différence sexuelle, tout comme la procréation », considérant comme un devoir de conscience de contester « des projets formatifs imposés par l’autorité publique proposant des contenus en contraste avec une vision proprement humaine et chrétienne. »

Monseigneur Bruno Forte, archevêque de Chieti

Monseigneur Bruno Forte, archevêque de Chieti

Un paragraphe du texte est consacré à la question des femmes. Pour ce qui est de la situation dans les pays occidentaux, il est souligné que l’émancipation demande « une refonte des devoirs des conjoints dans leur réciprocité et leur commune responsabilité dans la vie familiale. ». Il est aussi fait mention de la fécondation artificielle, à laquelle il doit être préféré l’adoption ou la garde, plutôt que des situations où « l’enfant est tellement désiré en soi et par tous les moyens, comme un prolongement de ses propres désirs ». Enfin sur l’avortement, l’intransigeance perdure, la vie humaine ayant « un caractère sacré et inviolable ». Monseigneur Forte a commenté cette question de l’avortement : « Ce refus radical de toute forme d’avortement relève du principe de l’humanité en acte. »

Publicités

2 réflexions sur “Instrumentum laboris, le document préparatoire au synode : vers une reconnaissance partielle des couples homosexuels

  1. Pingback: Un demi-million de catholiques pressent le pape de condamner les unions entre homosexuels | Crissement athée

  2. Pingback: Le Pape François en Amérique Latine : un plaidoyer pour la famille | Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s