Attentat en Tunisie : les réactions de la presse tunisienne

Au lendemain de l’attaque terroriste qui a coûté la vie de trente-huit personnes, en majorité des touristes britanniques, allemands et belges sur la plage d’un hôtel de Sousse dans le centre du pays, la Tunisie exprime son inquiétude quant à la survie d’une démocratie déjà fragile et pour son économie qui s’appuie en grande partie sur le tourisme. Une préoccupation – teintée de divisions et de ressentiment envers les autorités – d’autant plus grande que la Tunisie avait déjà été frappée par le terrorisme en mars, lors de l’attaque du musée du Bardo. Dans toute la presse, la chasse aux coupables est ouverte. “Pourquoi l’appareil sécuritaire tunisien n’a plus la lutte contre le terrorisme comme priorité et occupe ses plus hauts gradés à des actions des plus futiles, polémiques de surcroit ?”, s’interroge le site d’information tunisien Business News.

Attentat Tunisie

Dans un article intitulé : “Quand la police s’occupe des non-jeûneurs, les terroristes ne peuvent que danser”, le journal en ligne s’indigne de l’ordre venu la semaine dernière du ministère de l’Intérieur de faire la chasse aux cafetiers ne fermant pas pendant le Ramadan alors que le pays fait face à une très forte menace terroriste. “Il fut un temps où le renseignement était une pièce maitresse dans la lutte contre le terrorisme et tout discours religieux radical, déplore Business News. Mais le ministère de l’Intérieur a été vidé de ses meilleures compétences et ses services-clés ont été démantelés”. C’est aussi cette crise sécuritaire – couplée à des problèmes politiques, économiques, sociaux, religieux et culturels, et aux bouleversements géopolitiques dans la région – qui dope la montée en puissance du terrorisme, selon le journal en ligne Leaders“Cette menace pour la sécurité nationale est susceptible d’enclencher une dynamique de violence et de fragmentation”, analyse le site d’informations qui s’inquiète du possible déraillement d’un processus démocratique encore fragile.

Attentat tunisie

Et si la faute incombait aussi aux Tunisiens, semble se demander le site Kapitalis qui déplore un manque de soutien de la population à l’action gouvernementale dans son combat contre la menace terroriste. “Nombreux sont ceux qui pensent que la Tunisie, tôt ou tard, fera marche arrière, alors qu’elle est plébiscitée par les principales démocraties du monde comme un pays apte à devenir une démocratie.” Pour le journal en ligne, la Tunisie ne peut se contenter de ces encouragements venus de l’extérieur: “Nous devons compter sur nous-mêmes”, encourage-t-il. “Plus que jamais, notre devoir est de lutter pour défendre notre pays. Lutter sur tous les fronts pour vaincre cette nébuleuse terroriste”, implore également le magazine en ligne Webdo, qui demande à la génération qui a souhaité la révolution de “défendre son modèle de société contre les barbares et les criminels”. Le magazine en appelle solennellement à l’unité nationale dans un pays encore fragile. “Le peuple tunisien saura se relever et poursuivre sa voie dans le camp de la liberté, contre tous les fascismes barbus, les nazismes islamistes et les terrorismes aveugles”, conclut-il confiant.

Article intégralement repris de Courrier International : http://www.courrierinternational.com/article/tunisie-apres-les-attentats-le-pays-entre-inquietude-colere-et-determination

Publicités

Une réflexion sur “Attentat en Tunisie : les réactions de la presse tunisienne

  1. Pingback: Les djihadistes ont leur « Mein Kampf , disponible jusque sur Amazon | «Crissement athée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s