Canada : des documents de Wikileaks révèlent l’implication de l’Arabie Saoudite dans le développement des écoles islamiques privées

Le gouvernement saoudien fait des dons de plusieurs milliers de dollars pour aider à financer l’expansion des écoles privées islamiques au Canada. C’est en tout cas ce que révèlent plusieurs documents obtenus et divulgués par Wikileaks. Ils mettent en lumière la façon dont un État étranger aide à financer et à développer l’éducation religieuse et islamique dans les pays occidentaux. Les documents concernent des conversations entre les diplomates de l’ambassade d’Arabie Saoudite à Ottawa et le gouvernement de Riyad. Des échanges de 2012 et de 2013 qui concernent par exemple l’attribution de 211.000 dollars à une école à Ottawa et de 134.000 dollars à une autre de Mississauga. Les deux écoles ont confirmé aux journaux canadiens ces révélations : ces dons auraient servi, selon eux, à aider à construire de nouveaux bâtiments et à acheter du matériel scolaire.

Ottawa islamic school

Les donations aux établissements scolaires sont légales au Canada. Mais évidemment, lorsque cela vient de l’Arabie Saoudite, partisan d’une vision rigoriste de l’islam, cela laisse à penser qu’une certaine doctrine y est enseignée. Les directeurs des diverses écoles évoquées dans les documents ont nié toute influence doctrinale car, affirment-t-ils, les donations sont inconditionnelles. Le directeur général de l’association Muslim Association of Canada (MAC), Sharaf Sharafeldin, s’en est mêlé et a affirmé que « ce n’est pas de cette manière que nous agissons. Nous sommes uniquement canadiens et nous avons notre propre façon de faire les choses. ». Cette association est en charge de plusieurs mosquées et écoles islamiques privées, dont certaines ayant bénéficié de ces donations. Dans un document parlant de cette donation à l’école de Mississauga, il est établi que celle-ci « a besoin d’aide pour continuer son développement et pour ses projets de construction qui devraient passer en phase 2. Rien ne s’y oppose ». Ces donations étaient discutées directement à Riyad, où elles devaient obtenir validation du gouvernement. Craignant des polémiques, un officiel du gouvernement saoudien a demandé par la suite « une approbation écrite du gouvernement canadien »
pour accéder aux requêtes et a demandé s’il existait des empêchements à ce que ces donations soient effectuées.

La Muslim Association of Canada

La Muslim Association of Canada

Ces huit derniers mois, une commission parlementaire canadienne s’était déjà penchée sur l’influence saoudienne dans la communauté musulmane du Canada. Certains observateurs considèrent que le gouvernement devrait porter une plus grande attention à la prolifération d’écoles religieuses privées, de toutes sortes : « Lorsque vous en finissez avec le fait que des enfants aillent à l’école sur la base de la croyance religieuse de leurs parents, vous en finissez avec un système de ghettoïsation », avait dit Lois Sweet, journaliste canadienne ayant écrit en 1997 un livre, « God in the classroom », où elle faisait état déjà de ghettoïsation religieuse. Celle-ci semble continuer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s