Grande-Bretagne : polémique sur l’attitude à adopter face au drapeau de Daesh

Le drapeau noir de Daesh provoque la polémique en Grande-Bretagne. Tout a commencé lorsque les médias ont eu connaissance du fait que des policiers n’aient pas décidé d’arrêter un homme se promenant à Londres avec le drapeau de Daesh dans les mains. Bien qu’ils aient arrêté l’homme dans la rue, aucune autre mesure n’a été prise, cet homme restant selon eux « dans le cadre de la loi », aucun interdit ne pendant sur ce drapeau belliqueux. David Cameron avait pourtant affirmé qu’il voulait arrêter quiconque était en possession de ce drapeau. Dans un article du Sunday Telegraph d’août dernier, il disait avoir une position claire : « Si des personnes se promènent dans la rue avec un drapeau de Daesh ou essaient de recruter des gens pour leurs causes terroristes, ils seront arrêtés et leur matériels sera séquestré ». La loi encadrant potentiellement le comportement à avoir vis-à-vis du drapeau de Daesh serait la dernière loi anti-terroriste de Grande-Bretagne, la Public Order Act et le Terrorism act.

Boris Johnson, le maire de Londres

Boris Johnson, le maire de Londres

Pour que ces lois soient appliquées, il faudrait que cette personne soit la cause d’un état d’alerte ou suspectée d’être membre d’une organisation terroriste. Certains médias se demandent désormais s’il ne conviendrait pas d’interdire totalement ce drapeau sur le sol de Grande-Bretagne, ce à quoi s’oppose l’iconoclaste maire de Londres, Boris Johnson, car, selon lui, l’Angleterre est un « pays libre ». Une telle loi serait même contre-productive : « Je n’aime pas les gens qui se baladent avec un drapeau de Daesh… Mais il faut faire la part des choses », a-t-il dit lors d’une interview sur LBC Radio. « Nous vivons dans un pays libre et je pense qu’il serait difficile de faire une telle législation pour désigner certains types d’iconographies comme illégales. Ce serait assez difficile ». Il a par ailleurs considéré qu’il n’était pas dans ses attributions d’interférer dans le travail opérationnel de la police londonienne, et qu’il serait erroné de tirer des conclusions de cet incident sans connaître l’intégralité des faits.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s