Australie : un père condamné à 6 ans de prison pour avoir marié sa jeune fille de 12 ans

Le père d’une jeune fille de 12 ans vient d’être condamnée à 6 années de prison pour avoir arrangé le mariage dans la tradition islamique de sa fille. Le mariage, qui s’est déroulé en janvier, avait été contracté avec un étudiant libanais de 27 ans, durant une cérémonie faite selon les lois de la charia dans la Vallée d’Hunter en Australie. La jeune enfant a par la suite vécu une grossesse douloureuse ayant débouché sur une fausse couche. La juge Deborah Sweeney a déclaré au moment du jugement que « le rôle du père est de protéger son enfant, pas de la placer dans une relation où elle risque une grossesse précoce, à seulement 12 ans. Que les actions de cet homme aient été basées sur sa foi religieuse n’excuse en rien ce qu’il a fait. Un message clair doit être envoyé a ceux qui pensent que ce type de comportement est acceptable, en vertu d’une croyance religieuse »

child bride

Tandis que le père de la jeune fille, âgé de 67 ans, a donc été condamné à 6 ans de prison, le mari de 27 ans qui a épousé et mis enceinte la jeune fille a lui été condamné à une peine maximale de 10 ans de prison, dont 7ans et 6 mois incompressibles. Durant le procès, le père a justifié le mariage de sa fille, en affirmant qu’il voulait éviter « qu’elle vive une vie dans le péché ». Les avocats ont basé la défense des prévenus sur le fait que le père croyait qu’une fille musulmane pouvait se marier dès la puberté atteinte. Le tribunal leur a rappelé que le père et le mari avait tout deux étaient avertis par deux imams différents du caractère illégal du mariage d’une fillette de 12 ans selon la loi australienne. L’imam ayant célébré le mariage, le clerc iranien Sheikh Muhammad Tasawar, a plaidé coupable et a écopé d’une simple amende de 500 dollars.

L'imam iranien Sheikh Muhammad Tasawar

L’imam iranien Sheikh Muhammad Tasawar

Le mariage des enfants est une pratique toujours légal dans certains pays à prévalence musulmane, comme l’Irak ou l’Arabie Saoudite. Cette pratique est défendue par certains en vertu de l’exemple du prophète qui selon la tradition a épousé Aïcha, alors âgé de 6 ans, avant de consommer le mariage lorsqu’elle en eût 9.

Publicités

Une réflexion sur “Australie : un père condamné à 6 ans de prison pour avoir marié sa jeune fille de 12 ans

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s