Australie : affrontements entre manifestants anti-islam et manifestants anti-racistes

5 personnes ont été arrêtées après des heurts entre des manifestants anti-racistes et anti-islam à Sydney. La veille, la même scène avait été vécue lors d’affrontements similaires pour de similiaires protestations dans la ville de Melbourne. Les manifestations ont été le fait d’une association, Reclaim Australia, association proche de l’extrême-droite, désireuse de préserver la culture australienne, et organisant des rallyes de protestation dans tous le pays. 150 personnes de cette association s’étaient donc rassemblés ce dimanche avec des drapeaux australiens pour protester contre une migration incontrôlée, tandis qu’un groupe de contre-manifestants leur faisait face, munis de banderoles comme « Avec le multiculturalisme, contre le racisme » ou encore « Pas de racisme, pas d’islamophobie ». La police a instauré un cordon de sécurité qu’un membre de Reclaim Australia a réussi a contourner, provoquant des premiers heurts.

Islam sydney protestation

Une image de la protestation de Sydney

Un des portes-paroles de Reclaim Australia s’est exprimé au sujet de cette manifestation, en affirmant qu’ils n’étaient en aucun cas racistes mais qu’ils se réunissaient pour défendre la liberté d’expression : « Mes deux parents sont immigrés. Ils sont tous deux venus d’ex-Yougouslavie, comment donc puis-je être raciste ? Je suis australien de dernière génération.Je suis ici pour la liberté d’expression, la démocratie et le respect des individus, de leur dignité et les droits humains ». De l’autre côté, chez les contre-protestants, la position était claire : « Il y a parmi ces gens des personnes qui sont membres de partis d’extrême-droite, certains sont sur une ligne de propagande néo-nazi. Cela montre bien face à qui nous nous trouvons ». Au terme de ces affrontements, plusieurs personnes ont été arrêtées et deux hommes ont été hospitalisés après des blessures à la tête. A Melbourne, l’affrontement entre les deux camps a été plus violent encore avec 4 personnes arrêtées et l’utilisation par la police de spray lacrymogènes pour séparer les parties. Ces rallyes de protestation devraient se poursuivre dans d’autres villes australiennes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s