Australie : plus d’un millier de cas d’abus sexuels sur enfants dans la communauté des Témoins de Jéhovah

Les Témoins de Jéhovah australiens sont empêtrés dans un scandale de pédophilie de grande ampleur. Selon les autorités australiennes, l’institution aurait couvert plus de 1000 cas d’abus sexuels sur enfants, des abus étalés sur les 60 dernières années. La même organisation qui avait enquêté sur les cas de pédophilie dans l’Église catholique australienne, une commission royale australienne visant à répondre aux cas d’abus sexuels, a le mandat pour enquêter sur toutes les organisations religieuses ou séculaires. Selon Angus Stewart, l’un des conseils de la commission d’enquête, s’exprimant lors de la première audition au sujet des Témoins de Jéhovah, l’organisation religieuse agit comme une secte avec des règles précises visant à éviter que ne soient dénoncés les scandales sexuels : « Selon les preuves collectés par la commission royale, il y aurait 1006 auteurs présumés d’abus sur enfants depuis 1950, identifiés par les Témoins de Jéhovah eux-mêmes, et aucun n’a été rapporté à la justice séculaire. Cela suggère que c’est la pratique courante des Témoins pour faire de la rétention d’information concernant les cas d’abus sexuels sur enfants, en ne faisant pas suivre les différentes allégations à la police ou autres autorités compétentes. ». 

La couverture d'un numéro de Tour de Garde, le magazine des Témoins de Jéhovah

La couverture d’un numéro de Tour de Garde, le magazine des Témoins de Jéhovah

Deux membres de l’Église ont directement témoigné avoir été victime d’abus sexuels dans leur enfance au sein de l’institution et ont confirmé qu’ils ont été découragés par des « anciens » – des chefs de congrégation – de dénoncer ces abus. La commission a pointé par ailleurs de nombreuses failles institutionnelles dans la protection des enfants au sein de l’organisation ou dans les mesures à prendre contre les abuseurs, malgré une règle des congrégations stipulant que les « anciens » ont l’obligation légale de dénoncer les cas de pédophilie. Les Témoins de Jéhovah auraient par ailleurs expulsé 401 membres de l’organisation après des suspicions d’abus sexuels mais en a autorisé 230 à revenir par la suite dans l’Église. La Commission Royale précise que la justice interne au sein des Témoins de Jéhovah requiert deux témoins ou plus pour que soit mis en place un comité judiciaire, ce qui a bloqué 125 cas de plainte. La commission royale dite de réponse institutionnelle aux abus sexuels d’enfants a enquêté sur les cas déclarés ou couverts par les institutions religieuses durant des décennies, que ce soit dans la communauté juive orthodoxe ou catholique romaine. Les Témoins de Jéhovah seraient au nombre de 8 millions de personnes à travers le monde, dont 68.000 en Australie. Les Témoins ont été au cœur d’un autre scandale en avril dernier, lorsqu’une femme enceinte atteinte de leucémie a refusé une transfusion sanguine pouvant la sauver elle et son bébé et sont ensuite décédés, car en tant que Témoin elle ne pouvait accepter de transfusion.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s