Le ministre du tourisme égyptien veut fermer les établissements empêchant l’entrée aux femmes portant le hijab

Le ministre égyptien du tourisme Khaled Abbas Rami a déclaré que tout restaurant ou service touristique qui interdirait la présence de femmes vêtues d’un hijab serait fermé. C’est dans une interview au journal El-Watan que le ministre a divulgué son intention : « Étant donné que 90% des femmes en Égypte portent le hijab, nous ne devons pas, nous ne pouvons pas prendre de telles décisions [interdire ces services aux femmes portant le hijab]. Nous refusons la discrimination sous toutes ses formes, qu’elles soient basées sur les habitudes vestimentaires, la couleur de peau ou la religion ». Il a ainsi affirmé que le gouvernement prendrait « des décisions immédiates » pour « fermer tout restaurant ou service touristique » pratiquant la discrimination sur ces présupposés.

Khaled Abbas Rami, ministre égyptien du tourisme

Khaled Abbas Rami, ministre égyptien du tourisme

Le ministre a par ailleurs dit qu’il a dû s’excuser personnellement envers une touriste saoudienne qui s’est vue interdire l’entrée d’un restaurant dans l’arrondissement de Sheik Zayed au Caire. Le restaurant est désormais fermé pour un mois depuis l’incident, filmé par des caméras et dont les vidéos ont été postées sur Youtube. Beaucoup de femmes égyptiennes se sont plaintes ces derniers temps sur les réseaux sociaux des discriminations dont elles faisaient l’objet dans certains restaurants et centre touristiques du pays. Un groupe Facebook « Respecte mon voile » a été créé pour permettre aux femmes victimes de ces discriminations de faire part de leurs expériences, et d’ainsi faire une liste des établissements pratiquant ces discriminations, allant jusqu’aux établissements, hôteliers, refusant les maillots de bains intégraux dans leurs piscines.

Mervat Tallawy, présidente du Conseil National Égyptien des Femmes

Mervat Tallawy, présidente du Conseil National Égyptien des Femmes

Mais malgré les contestations grandissantes et les promesses du ministre, tout le monde ne considère pas ces mesures discriminatoires. C’est le cas notamment du Conseil National Égyptien des Femmes qui s’est prononcé sur ce débat par la voix de sa présidente Mervat Tallawy : « Un établissement qui empêche l’entrée aux femmes portant le hijab, c’est la même chose qu’un établissement qui empêcherait l’accès à un homme car il ne porte pas de costume. Il y a des établissements touristiques qui proposent des plages uniquement pour les femmes. Nous ne pouvons leur dire qu’il doivent permettre aussi l’accès aux hommes. ». De plus, selon elle, certains établissements utilisent de telles règles pour garder une certaine « image » aux yeux de leur clientèle.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s