Un candidat Républicain à la présidence américaine préconise un système fiscal basé sur le nombre de péchés

Lors du récent débat des candidats Républicains à la candidature présidentielle américaine, le neurochirurgien à la retraite Ben Carson a eu une idée assez étonnante concernant la réforme fiscale qu’il promet. Une réforme fiscale qui calculerait l’imposition sur le système biblique de la dîme. Il s’en est expliqué : « Je pense que Dieu est quelqu’un de juste. Et il dit, vous savez, si vous me payez une dîme, peut importe combien vous gagnez. Si vous possédez un champ fertile, vous ne devez pas payer une triple dîme. Et si vous n’avez pas de champ du tout, vous ne me devez aucune dîme. Il doit donc y avoir quelque chose de substantiellement juste là-dedans ». Et de poursuivre : « Et c’est pourquoi je préconise un système de taxe proportionnel. Vous faites 10 millions de dollars, vous en payez un million. Vous faites 10 dollars, vous en payez un. Et tout le monde est traité de la même manière. »

Ben Carson

Ben Carson

Mais c’est là que rentre en ligne de compte la partie la plus saugrenue de la réforme qu’il requiert : « Mais, le plus important, le système de dîme n’est que le début. Un préambule, si vous voulez. Parce que, tôt ou tard, les gens trouveront un moyen de tricher et tout le système sera de nouveau déficitaire. C’est pourquoi je crois qu’un système fiscal basé sur les péchés serait une solution plus durable, à l’épreuve de tricheries. ». Comme on lui demande de développer, il continue : « Eh bien, basiquement, le système marcherait plus ou moins comme ça : les taxes seraient calculées à la fin de chaque année fiscal, ou de chaque période fiscale, nous en déciderons plus tard, et ensuite, les gains de chacun seront comparés et calculés selon le montant ou le nombre de péchés  commis par cette personne durant ladite période fiscale. Globalement, le nombre de péchés commis par une personne sera traduit en taxes. »

bencarson caricature

Concernant le mode de calcul du montant exact de péchés, celui-ci pourrait être calculé, selon Ben Carson, par « une sorte de test religieux ». « Je ne suis pas prêtre ou prédicateur, je ne suis donc pas familier avec les instruments méthodologiques religieux et la façon dont ils peuvent être utilisés, mais je suis sûr que nous n’aurons aucun problème à trouver ou à développer un test sur-mesure pour connaître le nombre de mauvaises actions des gens. De fait, c’est la première que je compte mettre en œuvre si je suis élu président. ». Un bien beau programme fiscal en tout cas, qui risque de ne pas trouver beaucoup d’adeptes.

Pour en savoir plus sur le credo religieux des 16 candidats Républicains à la candidature : http://crissementathee.com/2015/08/03/dieu-nen-a-pas-fini-avec-lamerique-la-surenchere-religieuse-des-candidats-republicains-a-la-presidence/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s