Angleterre : la décision d’une école publique à majorité musulmane d’abroger la séparation des sexes dans l’établissement suscite le mécontentement des parents

Le proviseur d’une école publique non-confessionnelle à majorité musulmane du nord-est de Londres a affirmé qu’il ne laisserait pas une « minorité militante » de parents mettre à mal son intention d’abolir la séparation des sexes à l’œuvre dans l’établissement. Au cœur de la discorde, un mur, appelé par les médias britanniques le « mur de la ségrégation », séparant les deux ailes d’un même établissement ayant servi à la mise en place d’une séparation entre filles et garçons. Ce mur était initialement la démarcation entre deux écoles attenantes, l’une pour garçons, l’autre pour filles, ayant depuis été réunies en une seule. L’école Crest Academies a conservé ce mur pour permettre une séparation entre filles et garçons. Cependant, le nouveau proviseur, Mohsen Ojja veut briser cette séparation radicale de la seule école non-confessionnelle de la région pratiquant la séparation des sexes, et placée sous surveillance accrue par l’administration après avoir failli à plusieurs critères d’inspection académique mis en place après le scandale dit du Cheval de Troie, dans lequel plusieurs lycées de Birmingham, deuxième ville du pays, avaient été infiltrés par des islamistes.

Le nouveau proviseur de l'établissement, Mohsen Ojja

Le nouveau proviseur de l’établissement, Mohsen Ojja

M. Ojja a donc annoncé que dés septembre les classes et les aires communes seront désormais mixtes, le nom de l’établissement changé, et que chaque enfant recevra un nouvel uniforme gratuit qui montrera ce changement. Mais un certain nombre de parents sont en désaccord avec le nouveau proviseur et le font savoir, en ayant signé par centaines une pétition demandant que l’école conserve sa séparation des sexes. « Le challenge a été de persuader les parents que ce n’est pas parce que nous avons une majorité de 90% d’élèves musulmans que nous devons être une école musulmane », a-t-il déclaré dans une interview au journal The independent. Le proviseur a ainsi ouvert un forum pour discuter avec les parents concernés de cette modification importante. Il ajoute : « Ce n’est pas à propos de l’Islam, ou de la façon dont nous répondons aux musulmans. Nous avons une grande majorité d’enfants musulmans, mais ils sont dans le système éducatif britannique, et nous avons le devoir de leur répondre du mieux que nous pouvons ».

Des élèves de la Crest Academies

Des élèves de la Crest Academies

« La meilleure manière de le faire est de mettre en commun nos efforts et d’avoir les meilleurs professeurs pour travailler avec les élèves. Nous avons un mur de la ségrégation, et les enfants me disent qu’ils s’inquiètent de ce qui se passerait s’ils franchissaient ce mur. Nous ne devons plus avoir cela. ». L’une des raisons principales de la pétition est, selon leurs auteurs, le manque de concertation concernant ce changement, lorsque le précédent proviseur, Phil Hearne, qui a mis en place la fusion des deux écoles, avait clairement affirmé aux parents que cela ne changerait rien à la séparation filles-garçons. Selon Mohsen Ojja, cette réforme aurait l’approbation tant des élèves que des professeurs : « Dans le climat actuel, c’est toujours difficile de parler des problèmes des musulmans, parce que certains parents pourraient ressentir que leurs besoins ne sont pas reconnus ou acceptés. Mais pour moi, c’est clair : nous n’avons aucune appellation religieuse. S’ils veulent exercer leur liberté de choix parental et suivre un modèle de séparation, dans ce cas il existe des écoles privées islamiques dans les environs. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s