Népal : des violences éclatent suite au maintien du caractère séculier de la nation

Des violences ont éclaté au Népal la nuit dernière après que l’assemblée constituante ait validé la nouvelle constitution, qui maintient le caractère séculaire définit en 2008 de cette nation à grande majorité hindoue. Des petites explosions ont été signalées dans un certain nombre d’églises alors que certains manifestants hindous se dirigeaient vers le parlement pour protester contre cette constitution. Pas de blessés à signaler néanmoins. Les protestations ont éclaté après que la proposition du Parti National Démocratique du Népal (Rashtriya Prajatantra Party-Nepal) de restaurer un Etat hindou a été refusée. Depuis que le projet de constitution a été dévoilée, cette question de la nature hindoue du pays a donné lieu à des heurts dans le pays, notamment dans la région sud de Terraï où 35 personnes ont été tuées dans des protestations contre l’idée de faire des cinq régions du pays sept provinces distinctes.

Protestations des hindous au Népal en août dernier

Protestations des hindous au Népal en août dernier

Les chefs ecclésiastiques locaux ont évidemment affirmé leur soutien à une constitution séculaire, alors même que la communauté chrétienne est une minorité menacée : « Le sécularisme n’est pas seulement une affaire de religion, mais elle permet la liberté et l’égalité entre les religions », a déclaré le Père Silas Bofati, le vicaire général du Vicariat Apostolique du Népal. La minorité musulmane est bien sûr sur la même longueur d’onde : « L’une de nos requêtes clés était de faire du Népal un Etat séculier dans la nouvelle constitution, qui permette aux citoyens de choisir librement et sans objections leurs croyances ». C’est ainsi que s’exprime Samim Ansari, coordinateur de la National Muslim Struggle Alliance, organisation musulmane locale. Mais pour la majorité hindoue et ses représentants, cette décision « heurte les sentiments » de la majorité hindoue. Du moins selon Madhav Bhattarai, le président de la section népalaise de l’association de défense du droit des hindous Hindu Janajagruti Samiti. Selon lui, le Népal « a laissé passer l’opportunité de devenir le seul Etat hindou du monde… cette décision nous fait perdre notre identité ». Dans le même temps, un haut responsable du vatican, Fernando Filoni, a abandonné le projet de se rendre au Népal du fait de la tension religieuse existant dans le pays. Le ministre des Affaires Etrangères népalaises avait de toute manière prévenu que l’atmosphère n’était pas propice à une telle visite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s