Levée de l’immunité diplomatique de l’Ambassadeur du Saint-Siège en France

Le Saint-Siège a fini par céder.

Décision a été prise de révoquer l’immunité diplomatique accordée à son représentant en France, Monseigneur Luigi Ventura, en poste depuis 2009 et âgé de 74 ans. Celui-ci fait l’objet d’une enquête pour agressions sexuelles. C’est ce qu’a annoncé le Ministère des Affaires Etrangères français via un porte-parole : « Le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, qui avait transmis au Saint-Siège la requête de révocation de l’immunité du nonce apostolique (NB : équivalent d’un ambassadeur dans un pays traditionnel) demandée par le procureur de la République de Paris, a reçu confirmation de la part du Saint-Siège du renoncement à l’immunité dans le cadre de cette procédure. »

Le président français Emmanuel Macron et l’Ambassadeur du Vatican en France Monseigneur Ventura

 

Le Saint Siège a confirmé cette information. Le porte-parole du Vatican Alessandro Gisotti a affirmé qu’il s’agissait  d’un geste « extraordinaire qui confirme la volonté de Sa Sainteté, exprimée dès le début de cette affaire, de collaborer pleinement et spontanément avec les autorités judiciaires françaises, compétentes dans le cas présent. Le Saint-Siège a attendu, pour prendre cette décision, la conclusion de la phase préliminaire de la procédure ». Cette conclusion a été envoyée au Saint-Siège fin juin. Le porte-parole a ajouté que Monseigneur Ventura a « librement participé » à cette phase judiciaire et que la décision d’ôter l’immunité diplomatique a été communiquée la semaine dernière aux autorités françaises.

 

Au départ de cette nouvelle affaire concernant des dignitaires du Vatican, les plaintes de jeunes fonctionnaires de la municipalité parisiennes, qui se sont plaints de comportements qualifiables d’agressions sexuelles, jusque durant des cérémonies officielles à l’Hôtel de Ville le 17 janvier 2019. C’est ce qu’affirme l’un des plaignants.  Un autre plaignant, ancien agent, travaillant pour la communication à la Maire de Paris a raconté avoir vécu la même chose un an auparavant : « C’était au cours de la même cérémonie, il a eu des gestes similaires avec la même assurance et la même décontraction. La cérémonie venait de s’ouvrir, j’étais à deux mètres de la maire en train de prendre des photos. Là, je sens quelqu’un qui pose la main gauche sur l’épaule, et avec la main droite, me saisit la fesse. On n’est pas sur un frôlement, mais sur un geste assez clair. Je me suis tourné vers lui, et j’ai vu que c’était un ecclésiastique que je ne connaissais pas et qui me souriait. Je suis alors parti, et je suis allé voir des collègues de travail à qui j’ai signalé l’incident. Ils m’ont alors dit que c’était le nonce apostolique. »

Le journal français La Croix dit avoir recueilli d’autres témoignages de jeunes hommes, dont beaucoup sont proches de l’Église, qui « disent avoir subi les mêmes gestes – mains sur les fesses ou les cuisses, gestes équivoques – de la part de Mgr Ventura ». Une plainte a été aussi porté au Canada pour agression sexuelle présumée, selon la nonciature d’Ottawa, dans des circonstances similaires. L’archevêque a été nonce au Canada de 2001 à 2009. Plus que des faits isolés, il semble avoir le profil d’un prédateur.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s