Mike Pence et Mike Pompeo s’expriment à la conférence annuelle des Chrétiens Unis pour Israël

Le vice-Président américain Mike Pence et le secrétaire d’État Mike Pompeo ont tenu discours à la tribune de l’organisation Christians United for Israel (Chrétiens unis pour Israël), organisation défendant Israël sur la base du contenu biblique, réunie pour sa conférence annuelle. Cette organisation conservatrice, proche des mouvements évangélistes, menée par le Révérend John Hagee, se targue de posséder 6 millions de membres.

Mike Pence, premier à prendre la parole, a pris le temps de répondre aux accusations de la jeune démocrate Alexandra Ocasio-Cortez, qui a comparé la détention des migrants aux Etats-Unis à des camps de concentration : « Comparer le travail des femmes et des hommes dédiés à la protection des frontières aux horreurs de l’Holocauste est un outrage. Cette calomnie est une insulte aux 6 millions de personnes tuées durant l’Holocauste, et cela doit être condamné par tout américain, de tout bord politique. »

 

Pence a bien sûr réaffirmé le soutien américain à Israël en des termes théologiques : « Nous soutenons Israël parce que nous chérissons l’ancienne promesse que l’Amérique a toujours chérie tout au long de son Histoire : que ceux qui la bénissent soient bénis en retour. »

 

Le vice-président américain Mike Pence à la tribune

 

Mike Pence a été suivi par Mike Pompeo qui, comme Pence, défend les diverses actions de l’administration Trump en faveur d’Israël, tels la reconnaissance de l’annexion par Israël du Plateau du Goulan et le déménagement de l’ambassade américaine à Jérusalem : « Grâce à Dieu, nous avons un leader avec le Président Trump et un ami indéfectible comme Israël ». Pompeo a condamné toute forme d’antisémitisme et s’est fait l’écho d’autres intervenants à la tribune en affirmant que « l’anti-sionisme est de fait de l’antisémitisme. » Son discours a déclenché une standing ovation.

Outre les représentants du gouvernements américain, Benjamin Netanyahu, le premier ministre israélien, s’est aussi adressé à l’assemblée en direct d’Israël, axant son discours sur l’accord sur le nucléaire iranien, basé selon lui sur un « mensonge », saluant au passage le Président Trump pour s’être retiré de l’accord en mai 2018. « Israël est profondément reconnaissant pour cette démarche parce qu’elle est vitale pour la sécurité israélienne, pour la sécurité de la région, pour la sécurité des États-Unis et pour la sécurité du monde », a-t-il ajouté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s