Pour Idriss Déby, le président tchadien, « Boko Haram est décapité »

Le président tchadien, Idriss Deby Itno, a déclaré mardi soir que l’organisation islamiste nigériane Boko Haram était «décapitée», ajoutant que le défi était maintenant d’«éviter les actions terroristes» dans la région du lac Tchad. «Boko Haram est décapitée. Il y a de petits groupes éparpillés dans l’est du Nigeria, à la frontière avec le Cameroun. Nous sommes en mesure de mettre définitivement hors d’état de nuire Boko Haram», a affirmé le chef de l’État devant la presse nationale à l’occasion de la célébration du 55e anniversaire de l’indépendance du Tchad. «La guerre sera courte, elle va se terminer avant la fin de l’année et Boko Haram va disparaître avec la mise en place de la force mixte qui sera opérationnelle dans quelques jours», censée mieux coordonner les actions des différentes armées de la région (Nigeria, Tchad, Cameroun, Niger, Bénin), a promis M. Deby.

Idriss Déby, le président tchadien

Idriss Déby, le président tchadien

Lire la suite

Publicités

L’Etat Islamique prévoyait un attentat contre la reine d’Angleterre

L’État Islamique a projeté l’assassinat de la reine Elizabeth II ce samedi 15 août, jour des célébrations prévues dans la capitale anglaise pour le 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique. C’est en tout cas ce qu’affirme le Mail on Sunday, information reprise par la majorité des médias britanniques. La réussite d’une telle opération aurait évidemment eu une résonance mondiale et bouleversé l’échiquier royal. L’attentat aurait été déjoué par les unités spéciales de Scotland Yard, celles protégeant la famille royale et le premier ministre, et le MI5, le contre-espionnage britannique. La cellule jihadiste voulait faire exploser un dispositif improvisé composé d’une casserole sous pression bourrée d’explosifs et de clous. Le même type de dispositif utilisé par les frères Tsarnaev, liés à Al-Qaïda, lors de l’attentat au marathon de Boston le 15 avril 2013, faisait 3 morts et 264 blessés.

La reine Elizabeth II

La reine Elizabeth II

Lire la suite

Israël : des participants à la Gay Pride blessés au couteau par un juif ultra-orthodoxe

La Gay Pride annuelle  qui s’est déroulé ce jeudi en Israël a viré au drame, après qu’un juif ultra-orthodoxe ait poignardé et blessé six participants, dont deux gravement. L’homme, Yishaï Shlissel, n’est guère un inconnu pour les services de police locaux, celui-ci ayant déjà été l’auteur de faits similaires lors de la Gay Pride de 2005, en blessant au couteau trois personnes, et ayant tout juste fini de purger sa peine de 10 ans de prison. Environ 5000 personnes défilaient sur une des avenues principales de Jérusalem lorsque cet homme, sortant d’un supermarché, a jailli dans la foule et planté son couteau dans plusieurs participants, malgré la présence massive des forces de sécurité censées sécuriser l’évènement. C’est l’attaque la plus violente lié à cet évènement qui divise la population, où la frange religieuse est majoritaire par rapport à d’autres villes d’Israël, et qui montrent bien les tensions qui existent entre les différents groupes sociaux. Évidemment, la frange religieuse et orthodoxe rejette l’homosexualité.

L'agresseur Yishaï Shlissel, arrêté par la police

L’agresseur Yishaï Shlissel, arrêté par la police

Lire la suite

Népal : fin des sacrifices d’animaux pour la plus grande fête de sacrifice rituelle, la fête de Gadhimai

Tous les cinq ans se déroule au Népal, au temple de Gadhimai, une fête hindoue pour célébrer la déesse Gadhimai, déesse de la puissance. La particularité de cette fête réside dans le déchaînement sacrificiel que ce rituel engendre afin de s’attirer les bonnes grâces de la déesse en terme de prospérité et de disparition du mal. Cette fête rituelle qui se déroule tous les 5 ans, et dont la prochaine édition se déroulera en 2019, a un tel niveau de sacrifices d’animaux, le plus souvent égorgés aux abords du temple, qu’aux dernières éditions on estimait entre 300.000 et 500.000 le nombre de bêtes ainsi sacrifiées, soit la plus grande fête sacrificielle du monde derrière l’Aïd el Kebir. Des associations de défense des animaux luttent depuis plusieurs années pour arrêter ce déchaînement sanguinaire et a finalement obtenu la cessation définitive de ces sacrifices. Un grand pas en avant et une grande victoire pour quiconque a les animaux à cœur, plus encore lorsque de tels sacrifices de masse sont commis pour complaire à une imaginaire divinité.

Sacrifices Gadhimai

Une image de charnier après des sacrifices

Lire la suite

Tunisie : nouvelles lois anti-terroristes et peine de mort, les réactions

Un consensus a finalement été trouvé sur le texte de la loi antiterroriste tunisienne, permettant son adoption le 24 juillet. Toutefois, cette loi qui introduit la peine de mort pour les crimes terroristes est controversée et critiquée par de nombreuses ONG. “Après des atermoiements qui n’en finissaient pas, la loi de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent vient d’être adoptée par les parlementaires tunisiens”, rapporte Business News en titrant : “La loi antiterroriste, un texte enfanté dans la douleur”. Le projet de loi, dans les tuyaux depuis janvier 2014, a été approuvé le 24 juillet au soir. Sur un total de 217 députés, 184 étaient dans l’hémicycle, 174 ont voté pour et 10 se sont abstenus. La date butoir du 25 juillet, fixée après l’attentat du 26 juin à Sousse (38 morts), a ainsi été respectée. Cette attaque, ainsi que celle qui a eu lieu en mars au musée du Bardo à Tunis (22 morts dont 21 touristes) ont été revendiquées par l’organisation Etat islamique [(EI) ou son acronyme arabe Daech]. Le vote intervient donc dans un contexte de menace grandissante.

Des touriste s'échappant du Musée Bardo

Des touriste s’échappant du Musée Bardo

Lire la suite

Après l’attentat à Suruç, la politique d’Ankara en Syrie mise en cause – Réactions

Au lendemain de l’attentat qui a fait au moins 31 victimes et plus d’une centaine de blessés à Suruç, à la frontière turco-syrienne, une vague d’indignation a soulevé la Turquie. Les manifestants accusent le gouvernement de mener une politique aventureuse face au groupe État islamique. Le chef du gouvernement turc Ahmet Davutoglu a évoqué pour la première fois la probable responsabilité du groupe EI dans cet attentat qui n’a pour l’instant pas été revendiqué. Toute la soirée, dans plusieurs quartiers d’Istanbul et dans des dizaines de villes du pays, notamment celles d’où venaient certains des volontaires tués dans l’attentat, la colère était dans la rue pour dénoncer les errements du gouvernement. Mais bien souvent, la police n’a pas voulu que ces manifestants scandent « État islamique assassin, AKP complice », et nombre de ces rassemblements ont été brutalement dispersés.

Heurts lors de manifestations en Turquie après l'attentat à Suruç

Heurts lors de manifestations en Turquie après l’attentat à Suruç

Lire la suite

Etats-Unis : attaque terroriste à Chattanooga, ce que l’on sait du tireur

Un attentat terroriste a touché le Centre de la réserve navale de Chattanooga, aux Etats-Unis, dans l’État du Tennessee. L’attaque a été commise par un américain originaire du Koweït, Mohammad Youssuf Abdulazeez, 24 ans, et habitant depuis de longues années dans cette ville. Il a donc ouvert le feu vers 11 heures du matin, heure locale, dans cette base pour réservistes de la marine, servant aussi de base d’entraînement militaire, tuant 4 personnes, des marines, et en blessant trois autres qui ont été transportées à l’hôpital. Selon les premiers éléments fournis pas le FBI, l’homme aurait d’abord tiré de sa voiture, suivi d’échanges de tirs qui auraient duré environ 30 minutes. L’alerte a été donné sur le campus universitaire voisin et dans toute la zone, où, à proximité, des passants s’enfermaient dans les restaurants et magasins. Le tireur a par la suite été abattu, sans que les autorités ne fournissent à ce propos aucun détail.

Une photo du tireur, Muhammad Youssef Abdulazeez

Une photo du tireur, Muhammad Youssef Abdulazeez

Lire la suite

Nigeria : une adolescente se fait exploser dans une mosquée, 12 morts

Au lendemain de l’attaque la plus meurtrière depuis un mois, une adolescente s’est fait exploser jeudi 2 juillet dans une mosquée de Malari au nord-est du Nigeria, tuant douze fidèles. « Jeudi peu après 14h00 (13H00 GMT), une kamikaze a lancé une attaque sur la mosquée de Malari, un village proche de Konduga à 35 km de Maiduguri, où elle a tué 12 fidèles et elle en a blessé sept autres », a rapporté Danlami Ajaokuta, le chef d’une milice locale. « La kamikaze était une jeune fille d’environ 15 ans, elle avait été repérée par les fidèles qui se préparaient pour la prière de l’après-midi », a-t-il ajouté. Gajimi Mala, un habitant qui a aidé à transporter les victimes, a confirmé ce bilan et l’âge approximatif de la jeune fille. « On ne la connaissait pas dans le village, et quand elle a été repérée près de la mosquée […] on lui a demandé de partir », a-t-il expliqué.

attentat nigéria mosquée

Lire la suite

Attentat au Koweït : démantélement de la cellule terroriste à l’origine de l’attaque

Le ministre koweïtien de l’Intérieur a annoncé mardi le démantèlement d’« une cellule terroriste », responsable de l’attentat suicide anti-chiite qui a fait vendredi 26 morts alors que ses services traquaient d’autres cellules. « Nous sommes en état de guerre. Oui, nous avons démantelé une cellule terroriste mais il y en a d’autres cellules que nous allons frapper », a déclaré cheikh Mohammad Khaled Al-Sabah lors d’un débat parlementaire sur l’attentat. Il a ajouté que le riche émirat pétrolier avait révisé « toutes les mesures de sécurité, notamment autour des mosquées et de tous les lieux de culte ». Un kamikaze saoudien a fait détoner sa ceinture d’explosifs dans une mosquée chiite à Koweït lors de la prière  hebdomadaire du vendredi, tuant 26 personnes et blessant 227 autres. Les autorités ont indiqué avoir arrêté des suspects et déféré devant le parquet cinq d’entre eux, dont le chauffeur ayant déposé le kamikaze près de la mosquée et le propriétaire du véhicule utilisé à cette occasion.

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Lire la suite

Yémen : un attentat suicide de l’EI fait 28 morts

Au moins 28 personnes, dont huit femmes, ont été tuées dans un attentat dans la nuit de lundi à mardi contre la résidence à Sanaa de deux frères, des dirigeants de la rébellion chiite des Houthis, a annoncé une source médicale. L’attentat, à la voiture piégée, a été revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans un communiqué mis en ligne sur internet. Selon une source des services de sécurité, l’attentat a visé la résidence des frères Fayçal et Hamid Jayache au moment où de nombreuses personnes étaient réunies pour une cérémonie de deuil à la suite de la mort naturelle d’un proche de la famille. Les miliciens Houthis ont bouclé le secteur, un quartier du centre de la ville, après l’attentat mais laissé les ambulances évacuer les victimes, ont rapporté des témoins. Dans son communiqué, l’EI a indiqué que l’attentat avait été dirigé contre « l’un des nids des chiites à Sanaa ».

7778932598_l-attentat-a-la-voiture-piegee-dans-la-capitale-yemenite-le-29-juin-2015

Lire la suite