Le chef d’Al-Quaïda demande aux musulmans occidentaux de poursuivre la stratégie de la terreur

Le leader d’Al-Quaïda Ayman al-Zawahri a appelé, dans un enregistrement audio diffusé sur Internet ce dimanche, les jeunes musulmans des pays occidentaux à poursuivre des attaques de type loups solitaires et a appelé à une plus grande unité des militants islamistes : « J’appelle tous les musulmans qui peuvent causer des dommages à la coalition des croisés [les pays participant à la guerre en Irak et en Syrie] à ne pas hésiter. Nous devons nous concentrer à faire basculer la guerre au coeur des maisons et des villes de l’Occident Croisé, et particulièrement les Etats-Unis. ». Il a réaffirmé l’illégitimité de l’Etat Islamique, dont son groupe ne reconnait pas le califat, rappelant une nouvelle fois les désaccords entre les deux groupes rivaux.

Le chef d'Al-Quaïda Ayman al-Zawahri

Le chef d’Al-Quaïda Ayman al-Zawahri

Lire la suite

Daesh : Abu Bakr al-Baghdadi interdit la diffusion de vidéos d’exécutions du groupe

Selon certains journaux britanniques, le chef de file de Daesh, Abu Bakr al-Baghdadi, a rédigé un décret qui interdit désormais la diffusion des vidéos d’exécutions qui ont, hélas, tant fait à la réputation de l’organisation islamiste. Ce décret a été envoyé au département média de l’organisation et stipule qu’il n’est désormais plus permis de montrer des scènes de violence dans les vidéos diffusées par le groupe. Cette décision serait lié à une volonté de ne pas offenser les musulmans qui considéreraient que celles-ci seraient horribles et particulièrement effrayantes. Initialement, les vidéos de celui qui a été surnommé Jihadi John ont beaucoup fait pour la renommée internationale de Daesh, qui a dès lors continué de produire des vidéos d’exécutions, avec un certain nombre de variantes, comme des prisonniers enfermés et noyés dans une cage plongée dans l’eau, des homosexuels jetés du haut d’immeubles ou brûlés vifs, ou encore explosés sur place.

Le calife autoproclamé de l'EI, Abu Bakr al-Baghdadi

Le calife autoproclamé de l’EI, Abu Bakr al-Baghdadi

Lire la suite

Les djihadistes ont leur « Mein Kampf », disponible jusque sur Amazon

Trente-huit touristes exécutés sur une plage de Tunisie, 27 morts et 227 blessés dans l’explosion d’une mosquée chiite au Koweït, au moins 200 civils tués à Kobané dans l’un des pires massacres perpétrés en Syrie… Un an après sa création, Daech fête son anniversaire dans le sang. Cette vague meurtrière intervient après un appel lancé par le porte-parole officiel de l’organisation État islamique, invitant les musulmans du monde entier à engager la guerre sainte durant le mois sacré de ramadan, pour en faire un «mois de malheur pour les mécréants». Quelques jours plus tôt, l’EI diffusait encore des vidéos insoutenables d’espions noyés dans des cages ou décapités par l’explosion d’un câble électrique qui reliait leurs têtes. Depuis la proclamation de son « califat » le 29 juin 2014, entre le Tigre et l’Euphrate, Daech est devenu le groupe djihadiste le plus tristement célèbre pour sa barbarie extrême et l’exploitation médiatique de ses crimes. «Une pornographie de la violence», selon les mots de Peter Harling, expert auprès de l’International Crisis Group, qui lui permet de capter l’attention mondiale.

Daesh

Lire la suite