Vatican : les remous créés par la nomination de l’évêque Juan Barros

Le Vatican est au coeur d’une nouvelle polémique, suite à la nomination à la tête de l’archevêché d’Osorno, au Chili, de Juan Barros, grandement suspecté d’avoir couvert les agissements pédophiles du révérend Fernando Karasima, poussé à se retirer par la hiérarchie vaticane en 2011. Fernando Karasima avait été reconnu coupable par le Vatican lui-même d’abus sexuels répétés sur mineurs et marquait, en quelque sorte, un tournant dans la politique de l’Église concernant les nombreux cas d’abus sexuels commis par les membres de son clergé. Le Pape François a lui-même mis en avant cette nouvelle politique du Zéro tolérance concernant les cas reconnus de pédophilie au sein de l’église, bien que Fernando Karasima n’ait jamais été convoqué par la justice ordinaire.

Fernando Karadima, le prêlat convaincu de pédophilie par le Vatican

Fernando Karadima, le prêlat convaincu de pédophilie par le Vatican

Lire la suite