Les Eglises d’Angleterre appellent le gouvernement britannique à changer de discours sur la situation à Calais

Les leaders de quatre Églises britanniques ont appelé le gouvernement de David Cameron à changer la tonalité de son discours sur les migrants. Les figures principales de l’Église d’Écosse, de l’Église Méthodiste, de l’Église Baptiste de Grande-Bretagne et des Églises Réformées se sont exprimés en chœur dans un communiqué commun sur la situation des migrants à Calais, soulignant l’importance d’un débat public sur la base des valeurs de compassions et des décisions qui doivent être prises au vu de la situation difficile actuelle. Ils demandent au gouvernement d’adopter un langage qui reflète plus les valeurs britanniques de compassion, d’hospitalité et de respect pour la dignité humaine, et de promouvoir un débat sur des bases solides et des informations véritables.

calais immigration

Lire la suite

Publicités

Début du procès de deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir frappé un enfant avec un bâton

Deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir battu un de leurs élèves avec un bâton à plusieurs reprises ont admis avoir fait preuve de cruauté envers l’enfant lors de leur premier jour de procès. Mohammed Siddique, 60 ans, et son petit-fils de 23 ans Mohammed Wagar, avait initialement nié toute forme de violence avant de changer leur fusil d’épaule au premier jour du procès à la Birmingham Crown Court. Tous les deux avaient utilisé un bâton pour frapper leur victimes et ce en au moins quatre occasion l’année dernière. La cour s’est félicitée de l’aveu de culpabilité des prévenus afin que soit lancé le message que ce type de comportement était « inacceptable et criminel ».

Les deux accusés,  à la sortie du procès

Les deux accusés, à la sortie du procès

Lire la suite

L’Etat Islamique prévoyait un attentat contre la reine d’Angleterre

L’État Islamique a projeté l’assassinat de la reine Elizabeth II ce samedi 15 août, jour des célébrations prévues dans la capitale anglaise pour le 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique. C’est en tout cas ce qu’affirme le Mail on Sunday, information reprise par la majorité des médias britanniques. La réussite d’une telle opération aurait évidemment eu une résonance mondiale et bouleversé l’échiquier royal. L’attentat aurait été déjoué par les unités spéciales de Scotland Yard, celles protégeant la famille royale et le premier ministre, et le MI5, le contre-espionnage britannique. La cellule jihadiste voulait faire exploser un dispositif improvisé composé d’une casserole sous pression bourrée d’explosifs et de clous. Le même type de dispositif utilisé par les frères Tsarnaev, liés à Al-Qaïda, lors de l’attentat au marathon de Boston le 15 avril 2013, faisait 3 morts et 264 blessés.

La reine Elizabeth II

La reine Elizabeth II

Lire la suite

Grande-Bretagne : le multiculturalisme à l’anglaise a du plomb dans l’aile

Une nouvelle enquête d’opinion vient de paraître en Grande-Bretagne concernant la perception que la population a du multiculturalisme tel qu’il s’est développé dans le pays. Le résultat ne laisse guère de doute, tant la propension des personnes jugeant cette politiques nuisible est en forte hausse. En effet, de plus en plus d’anglais considèrent que le multiculturalisme empire l’état du pays, une frange désormais supérieure à ceux qui pensent que cela l’enrichit lorsque celle-ci était encore majoritaire en 2001. L’enquête, effectué par l’agence YouGov pour le Huffington Post, effectuée à quelques jours du dixième anniversaire des attentats dans le métro de Londres, montre de plus une défiance de plus en plus marquée envers l’Islam qui, bien que dissocié dans l’enquête du fondamentalisme, est perçu désormais comme une grande menace pour les démocraties occidentales selon les anglais.

multiculturalisme caricature

Lire la suite

David Cameron ne veut pas que la BBC utilise le terme d’Etat Islamique pour parler de Daesh

Passe d’arme entre la légendaire BBC et le gouvernement conservateur de David Cameron. Une partie du groupe de députés du Parti Conservateur, appuyés par le premier ministre, a accusé la chaîne de légitimer le groupe terroriste Daesh, en continuant d’utiliser leur appellation durant leurs reportages. Une lettre, signée par 120 députés et envoyée la semaine dernière au directeur général de la chaîne Tony Hall, demandait de changer la dénomination du groupe islamiste dans le média, qui utilise en général le terme d’État Islamique. Tony Hall a répondu en disant qu’ils ne faisaient que nommer le groupe avec le nom « par lequel eux-mêmes se définissent ». « Personne, parmi ceux qui écoutent nos reportages, ne peut avoir de doutes quant à l’organisation auxquels ils ont affaire. Nous appelons le groupe par le nom par lequel eux-mêmes se définissent, et nous réfléchissons régulièrement à notre approche. Nous utilisons de plus des descriptions additionnelles pour aider à rendre clair ce à quoi nous nous référons, c’est-à-dire l’État Islamique tel qu’ils se définit ».

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Lire la suite

La ministre de l’éducation britannique considère que l’homophobie est un signe de radicalisation

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique, a affirmé lors d’un discours des écoles que l’homophobie chez un enfant pouvait être le signe d’une progressive radicalisation. Attaquer les valeurs britanniques ou une intolérance extrême envers les homosexuels sont, selon elle, des exemples de comportements pouvant déclencher l’alarme. Ces déclarations ont pour objectif de permettre aux enseignants britanniques d’identifier les élèves qui pourraient être sous l’influence d’organisations extrémistes ou pourrait être hameçonnées par celles-ci. Si les enseignants devaient percevoir des signes de radicalisation, leur rôle est de contacter l’administration scolaire, les services sociaux et le cas échéant la police. Ce discours fait suite au discours du premier ministre David Cameron qui mettait en garde cette semaine contre la radicalisation de la population musulmane du royaume, en appelant la population à devenir « intolérante à l’intolérance ».

Nicky Morgan, la ministre de l'éducation britannique

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique

Lire la suite

Tunisie : « d’autres attaques sont possibles », avertit Londres, qui compte ses victimes

« D’autres attaques terroristes en Tunisie sont possibles », a averti dimanche le gouvernement britannique, après l’attentat sanglant vendredi contre un hôtel près de Sousse qui a coûté la vie à 38 personnes, dont au moins 15 Britanniques. « Le nombre de morts confirmés reste à quinze mais nous nous attendons à ce que ce bilan s’aggrave », a déclaré à la BBC la ministre de l’Intérieur, Theresa May, qui devait ensuite présider une nouvelle réunion de crise Cobra. Le Sunday Telegraph évoque « jusqu’à 23 victimes » britanniques. Samedi, Tobias Ellwood, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, qui a perdu un frère dans l’attentat de Bali en 2002, avait déclaré que certains des 25 Britanniques blessés à Sousse étaient « très sérieusement touchés ». Les noms de plusieurs victimes sont apparus dans les médias et des proches leur ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Theresa May, ministre de l'Intérieur britannique

Theresa May, ministre de l’Intérieur britannique

Lire la suite

Un tribunal du Travail britannique déboute une plaignante se disant victime de discrimination religieuse

Un Tribunal du Travail anglais a débouté en appel la plainte d’une femme de confession musulmane se considérant discriminée, après qu’on lui ait dit au cours d’un entretien d’embauche que son jilbab pouvait être source de danger. T. Begum postulait à un poste d’apprentie dans une nursery, mais le manager a demandé si elle pourrait, si elle était embauchée, de porter un jilbab qui ne recouvre pas entièrement ses pieds car cela pourrait être source de chute pour les enfants ou les autres membres du staff. Durant l’entretien, Mme Begum portait un jilbab. Le manager lui avait déclaré que ce type de vêtement n’était pas adapté à un travail en nursery, à cause de sa largeur et de sa taille. Il lui avait alors demandé de porter, si elle avait le poste, un vêtement légèrement plus court, ne posant pas de problèmes de chute éventuelle des petits. La plaignante a donc entamé une action en justice, se considérant « insultée » par cette requête, et que le fait de porter un jilbab qui s’arrêterait aux chevilles allait à l’encontre de « sa morale et de sa croyance ». Elle considérait donc avoir été « discriminée » pour des raison « ethniques et culturelles ».

Dessin du dessinateur Malcom Evans

Dessin du dessinateur Malcom Evans

Lire la suite