Grande mosquée de Bucarest : le méga-projet d’Ankara divise les Roumains

La construction à Bucarest de la plus grande mosquée d’Europe divise l’opinion publique roumaine depuis qu’en avril dernier le Premier ministre Victor Ponta a signé avec Ankara un accord à ce sujet. Il scelle un partenariat lancé en 2004, lorsque le Patriarcat orthodoxe roumain a reçu du gouvernement turc un terrain à Istanbul, en échange des 11 000 m2 sur lesquels doit surgir la mosquée de Bucarest. L’échange ne devrait pas se prêter à la polémique, si ce n’est, remarquent certains, que la communauté musulmane de Roumanie ne compte à peine que 70 000 fidèles (pour l’essentiel d’origine turque et tatare vivant sur la côte), sur près de 20 millions d’habitants. Ainsi, intellectuels, théologues et une partie de l’opinion publique roumaine s’interroge sur le bien-fondé du projet et sur sa réelle nécessité.

manifestants roumanie mosquée

Lire la suite

Istanbul: des manifestants antichinois saccagent le consulat de Thaïlande, 9 arrestations

Plus de 200 manifestants antichinois turcs ont pénétré de force mercredi soir et saccagé le consulat de Thailande à Istanbul pour dénoncer des informations faisant état d’une déportation vers la Chine d’un groupe de musulmans ouïghours, a rapporté la presse locale. A l’appel d’une association œuvrant en faveur des droits de cette communauté turcophone de Chine, les manifestants se sont introduits dans le bâtiment situé dans le quartier de Zincirlikuyu, sur la rive européenne de la mégapole, en forçant puis en démolissant l’entrée et les vitres avec des pierres, a indiqué l’agence de presse Dogan. Scandant « Allah Akbar », les manifestants en colère ont saccagé le matériel de la mission diplomatique, qu’il ont jeté par les fenêtres du bâtiment. La police est intervenue et a arrêté 9 manifestants, selon Dogan.

Des manifestants turcs près de l'Ambassade de Chine

Des manifestants turcs près de l’Ambassade de Chine

Lire la suite

Turquie : des affiches menaçant de mort les homosexuels dans la capitale

 Un groupe islamiste a collé dans plusieurs quartiers d’Ankara des affiches menaçant de mort les homosexuels. Après une Gay Pride sévèrement réprimée par la police à Istanbul, cette action est un nouveau signe de l’intolérance qui vise la communauté homosexuelle en Turquie. « Faut-il tuer celui qui fait la sale besogne et s’adonne à la pratique du peuple de Loth ? », s’interrogent ces panneaux en référence au prophète dont, selon le Coran, le peuple a été exterminé pour avoir pratiqué l’homosexualité. Une organisation islamiste jusque-là inconnue du grand public, qui s’est baptisée la Jeune défense islamique, a revendiqué la pose de ces affiches sur son compte Twitter afin, écrit-elle, de « répondre aux agissements immoraux des LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) ».
Photo prise lors de la Gay Pride d'Istambul

Photo prise lors de la Gay Pride d’Istambul

Lire la suite