Athènes, une capitale sans mosquées

Sur la porte d’entrée, aucune indication, excepté une pancarte « stop ». Il est un peu plus de 14 h ce vendredi au Pirée, à une quinzaine de kilomètres du centre d’Athènes, quand les premiers membres s’engouffrent au 97-99 de la rue Filonos. Tête baissée, allure vive, ils semblent happés par les escaliers abrupts qui mènent au sous-sol. En quelques minutes, ils sont près d’une trentaine d’hommes de tous âges à rejoindre le local obscur. La prière va commencer…

Car si les apparences peuvent laisser imaginer une salle de jeux ou un club privé, l’endroit est bel et bien une mosquée de fortune, l’une des plus vieilles de la capitale, créée en 1981. La pièce, d’environ 80 mètres carrés, est spartiate, mais rien ne manque. Tapis vert au sol, petite bibliothèque, chaire en bois d’où l’imam prononce son sermon et même quelques robinets destinés aux ablutions.

Des manifestants musulmans à Athènes pour dénoncer le film de 2012 "L'innocence des musulmans"

Des manifestants musulmans à Athènes pour dénoncer le film de 2012 « L’innocence des musulmans »

Lire la suite