David Cameron ne veut pas que la BBC utilise le terme d’Etat Islamique pour parler de Daesh

Passe d’arme entre la légendaire BBC et le gouvernement conservateur de David Cameron. Une partie du groupe de députés du Parti Conservateur, appuyés par le premier ministre, a accusé la chaîne de légitimer le groupe terroriste Daesh, en continuant d’utiliser leur appellation durant leurs reportages. Une lettre, signée par 120 députés et envoyée la semaine dernière au directeur général de la chaîne Tony Hall, demandait de changer la dénomination du groupe islamiste dans le média, qui utilise en général le terme d’État Islamique. Tony Hall a répondu en disant qu’ils ne faisaient que nommer le groupe avec le nom « par lequel eux-mêmes se définissent ». « Personne, parmi ceux qui écoutent nos reportages, ne peut avoir de doutes quant à l’organisation auxquels ils ont affaire. Nous appelons le groupe par le nom par lequel eux-mêmes se définissent, et nous réfléchissons régulièrement à notre approche. Nous utilisons de plus des descriptions additionnelles pour aider à rendre clair ce à quoi nous nous référons, c’est-à-dire l’État Islamique tel qu’ils se définit ».

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Lire la suite

La ministre de l’éducation britannique considère que l’homophobie est un signe de radicalisation

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique, a affirmé lors d’un discours des écoles que l’homophobie chez un enfant pouvait être le signe d’une progressive radicalisation. Attaquer les valeurs britanniques ou une intolérance extrême envers les homosexuels sont, selon elle, des exemples de comportements pouvant déclencher l’alarme. Ces déclarations ont pour objectif de permettre aux enseignants britanniques d’identifier les élèves qui pourraient être sous l’influence d’organisations extrémistes ou pourrait être hameçonnées par celles-ci. Si les enseignants devaient percevoir des signes de radicalisation, leur rôle est de contacter l’administration scolaire, les services sociaux et le cas échéant la police. Ce discours fait suite au discours du premier ministre David Cameron qui mettait en garde cette semaine contre la radicalisation de la population musulmane du royaume, en appelant la population à devenir « intolérante à l’intolérance ».

Nicky Morgan, la ministre de l'éducation britannique

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique

Lire la suite