Birmanie : la liberté religieuse en péril ?

Le projet de loi voté par le parlement birman et qui incorpore des lois sur la conversion religieuse et des lois sur la monogamie ne cesse d’éveiller les craintes concernant la préservation de la liberté religieuse, dans un pays dans lequel existe de fortes tensions entre les bouddhistes et la minorité musulmane Rohingya. Ces lois, votées par le parlement le 21 août dernier, font l’objet de fortes critiques de la part de l’association Human Rights Watch qui a demandé au président birman, Thein Sein, de refuser de la signer en l’état. Ces lois, en tenant compte d’autres lois votées précédemment concernant les mariages interreligieux, ont les faveurs de l’organisation bouddhiste ultra-nationaliste Ma Ba Tha (Association pour la protection de la race et de la religion). La loi vise à un recensement des conversions religieuses et à leur enregistrement officiel. Quiconque désireux de changer de religion doit avoir 18 ans et doit remplir un certain nombre de documents expliquant les raisons de ce choix.

Le président birman Thein Sein

Le président birman Thein Sein

Lire la suite