Le Coran de Birmingham pourrait être antérieur à Mahomet

Les fragments du Coran de Birmingham, considéré par les scientifiques comme l’un des plus anciens corans retrouvés jusqu’à maintenant, n’a pas fini de livrer ses secrets. En effet, une datation au carbone 14 de ce Coran suggère que celui-ci serait même antérieur au prophète Mahomet, soit écrit entre 545 et 568 après Jésus-Christ lorsque Mahomet aurait vécu entre 570 et 632 après Jésus-Christ. C’est ce qu’affirment en tout cas des scientifiques de l’Université d’Oxford qui ont analysé le manuscrit. Le Coran de Birmingham aurait donc été écrit avant que le texte formel, assemblé sur ordre du Calife Othmân pour avoir un corpus cohérent de textes, ne soit compilé. Les sourates du Coran de Birmingham correspondrait donc soit à la petite enfance de Mahomet, soit même à avant sa naissance. Cela irait à l’encontre d’un certain nombre des faits de la vie du prophète et cela donnerait à l’Islam une origine plurielle.

Fragment du Coran de Birmingham

Fragment du Coran de Birmingham

Lire la suite

Début du procès de deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir frappé un enfant avec un bâton

Deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir battu un de leurs élèves avec un bâton à plusieurs reprises ont admis avoir fait preuve de cruauté envers l’enfant lors de leur premier jour de procès. Mohammed Siddique, 60 ans, et son petit-fils de 23 ans Mohammed Wagar, avait initialement nié toute forme de violence avant de changer leur fusil d’épaule au premier jour du procès à la Birmingham Crown Court. Tous les deux avaient utilisé un bâton pour frapper leur victimes et ce en au moins quatre occasion l’année dernière. La cour s’est félicitée de l’aveu de culpabilité des prévenus afin que soit lancé le message que ce type de comportement était « inacceptable et criminel ».

Les deux accusés,  à la sortie du procès

Les deux accusés, à la sortie du procès

Lire la suite

David Cameron et l’extrémisme islamiste, la fin de l’innocence – Extraits du discours (Partie 2)

Après la première partie, déjà publiée, de l’intervention de David Cameron, le premier ministre britannique, sur la lutte contre le terrorisme, voici la deuxième partie de son intervention, avec de nombreux extraits partiels de son discours, traduits en français par un natif pour CRISSEMENT ATHÉE. Nous reprenons donc là où se terminait la première partie :

« Deuxièmement, pour contrer cette idéologie, une partie clé de notre stratégie est de s’opposer aux deux parties de la croyance – les violents et les non-violents. C’est à dire se confronter à des groupes ou des organisations qui ne se font pas les avocats de la violence mais qui font la promotion des discours extrémistes. Nous devons voir que si vous dites « Je condamne la terreur mais les kâfirs [le non-croyant en islam NDRL] sont inférieurs » ou « Les violences dans Londres sont injustifiées mais les attentats-suicides en Israël c’est différent », alors vous êtes une partie du problème […]C’est pourquoi nous avons banni des prêcheurs de haine de notre pays […] Mais il faut faire plus en terme d’éducation. Nous avons fait une revue complète de nos écoles lorsque il est devenu évident que des extrémistes avaient pris le contrôle de certaines écoles, dans ledit scandale du Cheval de Troie, ici, à Birmingham […] Nous devons prendre des mesures contre les personnes clés qui influencent les gens et opèrent aux limites de la loi, mais qui clairement détestent la société britannique et ce pour quoi nous nous battons. » David Cameron annonce ensuite des mesures renforcées contre les prêcheurs de haine et la possibilité de prendre des actions pour bannir des chaînes de télévision satellitaire qui distillent la haine. 

David Cameron durant son discours

David Cameron durant son discours

Lire la suite

David Cameron et l’extrémisme islamiste, la fin de l’innocence – Extraits du discours (Partie 1)

Le premier ministre conservateur de Grande-Bretagne a donné aujourd’hui à Birmingham, la ville du Royaume-Uni, après Londres, avec la plus forte communauté musulmane, un long discours visant à offrir un plan d’action sur cinq ans dans la lutte contre le terrorisme et le radicalisme islamique. Il a dénoncé ouvertement certains problèmes dans l’intégration de certaines population, dans certaines zones du pays, qui laissent des jeunes dans un état de vulnérabilité tel qu’ils sont séduits par les avances de Daesh. La nouvelle charte contre le terrorisme que le gouvernement entend proposer en automne et dont Cameron a tracé ici les grandes lignes visera particulièrement les extrémistes qui endoctrinent les plus faibles, islamistes ou d’extrême-droite, pour les empêcher de leur laver le cerveau. Tel est en substance la teneur de son discours, énergique, aux prises de position certaines. Nous avons décidé de retranscrire en traduisant, les moments saillants de son discours qui ressemble à un grand déballage sur des pratiques culturelles, voire religieuses, qu’il ne veut plus tolérer. A noter que cela représente un changement notable dans le discours car David Cameron avait été jusqu’à présent relativement conciliant sur la question.

David Cameron durant son discours

David Cameron durant son discours

Lire la suite

Ed Miliband, le candidat du Labour, veut criminaliser l’islamophobie

Alors que les élections législatives se tiendront dans une semaine au Royaume-Uni, le leader du Labour Ed Miliband, parti de centre-gauche, a déclaré dans une interview exclusive au site Muslim News qu’il aggraverait le caractère pénal d’islamophobie, en lui conférant le caractère de circonstance aggravante. « Nous allons en faire une circonstance aggravante. Nous allons faire en sorte qu’il soit clairement marqué dans les registres de la police les crimes haineux en rapport avec l’islamophobie ».
Dans son manifeste électoral, le Labour milite déjà pour une tolérance zéro concernant les crimes haineux, au regard de l’augmentation des actes islamophobes et anti-sémites : « Nous allons lutter contre les préjugés avant qu’ils ne se développent, que ce soit à l’école, à l’université ou sur les réseaux sociaux. » Il a par ailleurs critiqué la loi anti-terroriste du gouvernement Cameron, votée récemment, de concert avec le Labour, qui ôtera des fonds au programme national visant à prévenir les extrémismes et qui, selon Miliband, déstabilise la communauté musulmane qui avait créé des projets pour la jeunesse.

Ed Miliband, candidat du Labour

Ed Miliband, candidat du Labour

Lire la suite