Triple meurtre de Chapel Hill : les réactions

Quatre jours après le triple meurtre de Chapel Hill ayant eu lieu mardi 10 février, qui a créé une certaine polémique aux États-Unis, les réactions nationales et internationales se sont multipliées ces derniers jours. Pour rappel, Craig Hicks, un athée que nous qualifierons de militant, a froidement abattu trois jeunes étudiants américains de confession musulmane avant de se rendre à la police. Actuellement détenu, l’enquête a été confiée au FBI afin de déterminer si ce crime relevait d’un crime haineux car confessionnel – ce qui aggraverait nettement sa peine – ou était lié à un banal différend pour des places de parking. Selon les résidents et des proches des victimes, ce n’était pas la première fois que Hicks s’en prenait à ces trois personnes, qu’il venait souvent menacer, arme à la ceinture, pour utilisation qu’il considérait abusive d’une place de parking visiteurs. Les proches confirment des intimidations permanentes.

Welcome_to_Chapel_Hill

Lire la suite

Craig Hiks, l’athéisme assassin ?

Stupeur aux États-Unis après l’assassinat de trois jeunes étudiants musulmans dans le campus de Chapell Hill en Caroline du Nord. Les victimes se nomment Shaddy Barakat, un étudiant dentiste, sa femme Yusor Mohammad, et la sœur de celle-ci, Razan Mohammad Abu-Salha. Tous trois ayant entre 19 et 23 ans. Le suspect s’est lui-même rendu à la police : il s’appelle Craig Hiks, et ce n’est pas un fanatique chrétien, mais bel et bien un athée, visiblement miliant.

Craig Hicks

Le tueur, Craig Hicks, athéiste militant.

Si la police avait initialement annoncé qu’il s’agissait d’une dispute à propos d’une place de parking, le mobile des ces assassinats semblent plutôt à chercher du côté des convictions de l’individu, un athée, postant régulièrement des messages contre les religieux et en faveur de l’athéisme sur sa page Facebook. Lire la suite