L’Etat Islamique appelle la communauté chinoise ouïghour à rejoindre la lutte

Les médias officiels de groupe terroriste de l’État Islamique ont fait paraître lundi une vidéo dans laquelle ils appellent la communauté chinoise ouïghour à se joindre à eux et à les rejoindre sur le territoire qu’ils contrôlent. Dans la vidéo d’une dizaine de minutes, un homme masqué qui serait un musulman ouïghour parle dans son langage natal et s’adresse à sa communauté. Un fusil dans les mains, il appelle ses « frères » à migrer dans les territoires contrôlés par l’État Islamique et les met en garde face « au péché de se détourner du djihad, et le péché de ne pas prêter allégeance au calife ». C’est la première fois que l’État Islamique s’adresse à la communauté musulmane ouïghour, établie en Chine. L’État chinois est toutefois particulièrement attentive dans la surveillance de cette communauté et lutte activement contre de possibles dérives terroristes comme le confirme les mesures prises contre cette communauté ces derniers temps, provoquant les réactions de la Turquie.

isis-looks-to-the-east-1427225497

Lire la suite

Chine : le Parti finance le christianisme officiel

Le père Lin Xiuqiang, curé de la paroisse de Hedong, est ravi de sa nouvelle église flambant neuve, avec son haut clocher surmonté d’une croix. Et reconnaissant envers les autorités communistes, qui viennent de financer l’édifice pour 17 millions d’euros. Pourtant, des églises ont été rasées par dizaines ces derniers mois dans l’est de la Chine et des croix abattues, un message clair du régime aux 70 millions de chrétiens du pays, dont l’essor religieux inquiète le pouvoir. C’est que la réalité a deux facettes : les chrétiens chinois sont divisés entre une Église « officielle« , qui a fait allégeance au Parti communiste (PCC), maître tout-puissant du pays, et une Église « souterraine« , dite « du silence« , fidèle au Vatican pour les catholiques ou simplement indépendante du Parti pour les protestants. Les autorités locales autorisent de nouveaux clochers à pointer vers le ciel, et déversent des fonds généreux pour s’attirer les bonnes grâces des fidèles… si leur fidélité va à l’Église officielle.

Le père Lin Xiuqiang pose dans sa toute nouvelle église à Tianjin

Le père Lin Xiuqiang pose dans sa toute nouvelle église à Tianjin

Lire la suite

La Communauté Internationale en défense des ouïghours extradés par la Thaïlande vers la Chine

Plus de 100 musulmans chinois risquent d’être exécutés ou torturés après avoir été extradés par la Thaïlande pour avoir essayé selon eux de rejoindre des djihadistes au Moyen-Orient. Selon l’agence d’information officielle Xinjua, 109 membres de la communauté ouïghour ont tenté de rejoindre le jihad en Turquie, Syrie et Irak. Le ministre de la Sécurité Publique a affirmé qu’une enquête de police a découvert plusieurs cellules de recrutement de combattants à envoyer sur les lieux de guerre. Les associations humanitaires, l’ONU et l’Union Européenne dénonçaient depuis trois mois le fait que la Thaïlande réfléchisse à extrader ces djihadistes présumés en Chine. Omer Kanat, le directeur général de l’association pour les droits de la minorité ouïghour, le Congrès mondial des Ouïghours, a défendu les djihadistes présumés en affirmant que les allégations à leur encontre étaient de « pures mensonges ».

Des ouïghours arrêtés en Thaïlande

Des ouïghours arrêtés en Thaïlande

Lire la suite

Istanbul: des manifestants antichinois saccagent le consulat de Thaïlande, 9 arrestations

Plus de 200 manifestants antichinois turcs ont pénétré de force mercredi soir et saccagé le consulat de Thailande à Istanbul pour dénoncer des informations faisant état d’une déportation vers la Chine d’un groupe de musulmans ouïghours, a rapporté la presse locale. A l’appel d’une association œuvrant en faveur des droits de cette communauté turcophone de Chine, les manifestants se sont introduits dans le bâtiment situé dans le quartier de Zincirlikuyu, sur la rive européenne de la mégapole, en forçant puis en démolissant l’entrée et les vitres avec des pierres, a indiqué l’agence de presse Dogan. Scandant « Allah Akbar », les manifestants en colère ont saccagé le matériel de la mission diplomatique, qu’il ont jeté par les fenêtres du bâtiment. La police est intervenue et a arrêté 9 manifestants, selon Dogan.

Des manifestants turcs près de l'Ambassade de Chine

Des manifestants turcs près de l’Ambassade de Chine

Lire la suite

Turquie : des nationalistes protestant contre la Chine agressent des Sud-Coréens …

Des nationalistes turcs manifestant contre la politique de la Chine à l’encontre de la minorité musulmane ouïghour ont agressé samedi un groupe de touristes sud-coréens au coeur de la vieille ville d’Istanbul, les prenant pour des Chinois. Des centaines de manifestants défilaient à proximité du Palais Topkapi, résidence du sultan ottoman de 1465 à 1853, afin de protester contre les restrictions dont feraient l’objet les Ouïghours, selon les médias turcs, en plein mois de jeûne du Ramadan. Certains d’entre eux s’en sont alors pris à des touristes sud-coréens devant le Palais Topkapi, aux cris d' »Allah Akbar ». La police s’est portée au secours des touristes en lançant des gaz lacrymogènes contre les manifestants, membres du parti d’action nationaliste (MHP). « Je ne suis pas Chinois, je suis Coréen ! », disait l’un des touristes, visiblement choqué, dans une vidéo diffusée par l’agence de presse Dogan. Cet incident intervient en pleine tension entre la Turquie et la Chine en raison des restrictions dont feraient l’objet les Ouïghours en plein Ramadan.

La minorité Ouïghour en Chine

La minorité Ouïghour en Chine

Lire la suite

En Chine, l’Etat interdit le ramadan à sa population musulmane

Les musulmans du Xianjang – une population estimée à 1,2 millions de personnes – ne sont pas autorisés à célébrer le ramadan. Le gouvernement chinois en a fait l’annonce et cette interdiction concerne les écoles d’États, les agences gouvernementales et locales : « Aucun enseignant ne doit participer à des activités religieuses, insuffler un quelconque sentiment religieux aux étudiants, ou amener les étudiants à entreprendre des activités religieuses. Les étudiants ne doivent pas participer à des activités religieuses, ne doivent pas étudier les écritures ou lire des poèmes avec leur classe, ils ne doivent porter aucun symbole religieux. Aucun parent ou autre ne peut obliger des étudiants à avoir des croyances religieuses ou prendre part à des activités religieuses ». Voilà en résumé la position, très claire, du gouvernement central chinois concernant la pratique religieuse durant le mois du ramadan.

Des musulmans chinois préparant le ramadan

Des musulmans chinois préparant le ramadan

Lire la suite

En Chine, des imams obligés de danser sur la place publique

Et ce n’est pas une blague. C’est le site Moroccoworldnews qui rapporte cette information. Dans la province du Xianjang, province à majorité musulmane proche du Kazakhstan, les autorités chinoises ont donc obligé des imams majoritairement ouïghours à danser dans la rue en criant qu’ils ne prêcheraient pas l’islam aux enfants sur le sol chinois et en tenant une pancarte affirmant que leurs « revenus proviennent  du CKP [administration chinoise] et non d’Allah » ou encore que « la paix du pays donne la paix de l’âme ». Ils doivent par ailleurs apprendre aux enfants que la prière est nocive pour la santé. Une mesure répressive et humiliante, donc, pour les imams et la communauté musulmane de la région, mais cette mesure coercitive n’est pas la première visant à attaquer la minorité musulmane du pays.

Les imams ouïghours dansant sur la place publique en Chine

Les imams ouïghours dansant sur la place publique en Chine

Lire la suite