Pakistan : un ouvrier chrétien arrêté pour blasphème

La police pakistanaise a annoncé samedi avoir procédé à l’arrestation d’un chrétien accusé de blasphème dans l’Etat du Punjab. Ces lois anti-blasphèmes sont souvent utilisées dans le pays, parfois sans preuves, mais cela suffit pour permettre l’emprisonnement. « Un ouvrier chrétien nommé Pervaiz Masih a été arrêté cette semaine et envoyé devant la justice pour avoir fait une remarque dénigrante à l’encontre du prophète de l’Islam », a affirmé un officier de police local sous anonymat. Le chef de la police locale, Ali Hussain, a confirmé l’incident. Selon ce dernier, l’ouvrier était en train de travailler avec des collégues musulmans lorsque l’incident est survenu.

Manifestation pour l'abolition des lois anti-blasphèmes au Pakistan

Manifestation pour l’abolition des lois anti-blasphèmes au Pakistan

Lire la suite

Le Coran de Birmingham pourrait être antérieur à Mahomet

Les fragments du Coran de Birmingham, considéré par les scientifiques comme l’un des plus anciens corans retrouvés jusqu’à maintenant, n’a pas fini de livrer ses secrets. En effet, une datation au carbone 14 de ce Coran suggère que celui-ci serait même antérieur au prophète Mahomet, soit écrit entre 545 et 568 après Jésus-Christ lorsque Mahomet aurait vécu entre 570 et 632 après Jésus-Christ. C’est ce qu’affirment en tout cas des scientifiques de l’Université d’Oxford qui ont analysé le manuscrit. Le Coran de Birmingham aurait donc été écrit avant que le texte formel, assemblé sur ordre du Calife Othmân pour avoir un corpus cohérent de textes, ne soit compilé. Les sourates du Coran de Birmingham correspondrait donc soit à la petite enfance de Mahomet, soit même à avant sa naissance. Cela irait à l’encontre d’un certain nombre des faits de la vie du prophète et cela donnerait à l’Islam une origine plurielle.

Fragment du Coran de Birmingham

Fragment du Coran de Birmingham

Lire la suite

En Malaisie, une police vestimentaire s’établit progressivement

Les femmes en Malaisie, pays longtemps perçu comme prodiguant un islam dit modéré, sont désormais interdites d’entrer dans les bâtiments gouvernementaux si leurs jupes révèlent trop de peau, ce qui engendre la crainte d’une hausse du conservatisme religieux dans un pays avec de nombreuses minorités non-musulmanes. Le premier ministre malaisien Najib Razak n’est pas intervenu au sujet de ce renforcement du code vestimentaire alors qu’il est confronté à des soupçons de corruption. Les divergences ethniques sont nombreuses en Malaisie et les personnes visées par ces critiques vestimentaires ne sont pas ceux qui sont membres de la communauté musulmane, soit 30 millions de personnes, environ les deux-tiers de la population. L’ethnie chinoise représente 25% et les indiens 7%. Ce code vestimentaire n’a rien d’une loi officielle, mais elle est appliquée de façon récurrente, ce qui choque de nombreux malais.

Najib Razak, le premier ministre malaisien

Najib Razak, le premier ministre malaisien

Lire la suite

Le blasphème, les religions : interview croisée de Caroline Fourest et Waleed Al-Husseini

Le blasphème existe-t-il? Si non, les croyants ne devraient-ils pas être les seuls à respecter son interdiction?

Caroline Fourest: Selon la définition du dictionnaire, il s’agit d’une parole ou d’un propos qui outrage le sacré, des gens considèrent ainsi que des idées sont sacrées et qu’on ne peut pas les questionner. On peut se rapproprier le mot de blasphème pour revendiquer le droit de bousculer ce qui est sacré, comme Charlie Hebdo.

Waleed Al-Husseini: La plupart des croyants sont en effet offensés par la critique des religions, qu’ils associent au blasphème, parfois même à tord par rapport aux sourates du Coran. Alors que l’on aurait besoin de pédagogie sur la laïcité en France, les intégristes veulent créer un délit de blasphème pour brider tout débat d’idées qui critique de la religion et ses interprétations. Si ces intégristes me traitent de Blasphémateur, c’est bien parce que le blasphème existe pour eux et que mes critiques dérangent leurs ambitions.

Caroline Fourest, journaliste et essayiste militante

Caroline Fourest, journaliste et essayiste militante

Lire la suite

Le présentateur égyptien Islam El-Beheiry condamné à 5 ans de prison pour blasphème

Le présentateur égyptien Islam El-Beheiry a été condamné samedi par la justice égyptienne à 5 ans de prison pour blasphème. Ce présentateur qui tient une émission, traduisible en « Avec l’Islam »,  le samedi soir sur la chaîne privée Al-Qahera Wal-Nas a pour thème principal l’Islam. Des poursuites avaient été engagées par un avocat qui considérait que l’émission représentait une attaque au clergé musulman, aux enseignements de l’Islam, un manque de respect des anciennes interprétations coraniques et faisait l’apologie d’une interprétation critique et personnelle des textes.De fait, El-Beheiry questionnait fréquemment, avec une véritable pensée critique, les prêches salafistes, très portés sur l’exégèse rigoureuse du Coran et des Hadiths, en vigueur en Égypte, et dont il tentait de démonter les arguments religieux. Pour la Haute Cour du Caire, El-Beheiry a violé la loi pénale qui considère l’insulte aux religions abrahamiques passibles de cinq années de prison. Cette plainte était soutenue par les plus hautes autorités religieuses d’Al-Azhar qui accusait El-Beheiry de « délibérément pousser les gens à questionner leur foi » et que les propos de son émission étaient une attaque contre les « valeurs de base et l’héritage de l’Islam ».

Islam El-Beheiry

Islam El-Beheiry

Lire la suite

Geert Wilders veut brandir des caricatures de Mahomet au parlement néerlandais

Geert Wilders, le député néerlandais fondateur du parti d’extrême-droite PVV (Parti de la Liberté), a déclaré qu’il allait demander au parlement néerlandais de pouvoir brandir les dessins présentés par les dessinateurs présents à Garland, au Texas, où une tentative d’attentat a eu lieu dimanche 3 mai. Geert Wilders était présent lors de ce concours de caricatures de Mahomet organisé par une association radicale d’opposition à l’Islam Stop the islamisation of America. Il avait quitté les lieux quelques minutes avant l’attentat. Les deux hommes à la fusil mitrailleuse ont été abattus par la police avant qu’il n’y ait de victimes. Ils seraient proches de DAESH. Selon Pamela Geller, la promotrice de l’évènement, Garland, dans le Texas, avait été choisi car c’était ici que les leaders musulmans américains avaient tenu une conférence sur la lutte contre l’islamophobie une semaine après les attentats de Charlie.

Geert Wilders

Geert Wilders

Lire la suite

Ahmed Arqan et Ibrahim Issa : deux véhémentes critiques égyptiennes de l’Islam

Je me permets ici de reprendre conjointement deux articles de blog paru sur l’excellent blog https://aslamtaslam.wordpress.com. Ils traitent d’abord du débat s’étant déroulé sur une chaîne égyptienne entre Ahmed Arqan, défenseur des droits de l’Homme en Egypte et Cheikh Zaid Sayyed Membre du Comité de la Fatwa d’Al-Azhar, débat houleux, puis d’une diatribe du présentateur égyptien Ibrahim Issa. Les deux articles ont pour sujet les nombreux points de convergence entre l’État Islamique, le texte coranique et la vie prophétique. Une sorte de remise en cause catégorique de l’adage qui voudrait que l’EL ce n’est pas l’Islam, ce n’est pas le Coran.

coran

Lire la suite

L’UDMF (Union des démocrates musulmans de France) abandonne la joute départementale

Et finalement, ils se retirent. Après avoir annoncé son intention de se présenter aux élections départementales du 22 et 29 mars 2015, l’UDMF (Union des démocrates musulmans de France) abandonne, malgré le fait d’avoir réuni l’argent nécessaire pour se présenter, tout du moins dans le 12ème canton marseillais. Désireux initialement de présenter des candidats dans d’autres cantons, notamment dans le nord, le parti a revu à la baisse ses perspectives pour se cantonner, c’est le cas de le dire, au 12ème canton de Marseille donc. Le retrait des candidats des autres cantons de France était dû selon eux à des pressions subies ainsi qu’à un problème de financement. Mais finalement, ils se retirent totalement et complétement de cette élection, bien que dans ce canton marseillais, et comme ils l’on annoncé eux-mêmes, la dynamique était énorme. A croire qu’ils tiennent à donner raison à Michel Houellebecq et son Parti des Musulmans de France.

udmf Lire la suite

Waleed Al-husseini, l’apostat, le militant

Pour ceux qui ne le connaitraient pas, Waleed Al-husseini est un militant athée, ancien musulman ayant rejeté sa foi, et donc un apostat. Il a été arrêté et incarcéré en Palestine après avoir posté des messages critiques envers l’Islam et en faveur de l’athéisme. Cette arrestation avait soulevé la critique des associations des droits de l’homme, son arrestation et sa détention n’ayant pas trouvé de justification pénale. Très présent sur les médias ces derniers jours après les différents attentats terroristes liés à l’Islam de ces derniers mois, il a créé le groupe Conseil des ex-musulmans de France et écrit un livre Blasphémateur! Les prisons d’Allah, tout à la critique et à la dénonciation du coran et de l’Islam. Waleed Al-husseini considère que la pomme pourrie au sein de l’Islam est au cœur du texte, et que ses lois et ses valeurs ne sont pas compatibles avec la démocratie. Waleed Al-husseini Lire la suite

Edito de Charlie Hebdo après l’attentat – 14 janvier 2015 (Retranscription)

Est-ce qu’il y aura encore des « oui, mais » ?

Depuis une semaine, Charlie, journal athée, accomplit plus de miracles que tous les saints et prophètes réunis. Celui dont nous sommes le plus fiers, c’est que vous avez entre les mains le journal que nous avons toujours fait, en compagnie de ceux qui l’ont toujours fait. Ce qui nous a le plus fait rire, c’est que les cloches de Notre-Dame ont sonné en notre honneur… Depuis une semaine, Charlie soulève à travers le monde bien plus que des montagnes. Depuis une semaine, comme l’a si magnifiquement dessiné Willem, Charlie a plein de nouveaux amis. Des anonymes et des célébrités planétaires, des humbles et des nantis, des mécréants et des dignitaires religieux, des sincères et des jésuites, des que nous garderons pour la vie et des qui ne sont que très brièvement de passage. Aujourd’hui, nous les prenons tous, nous n’avons pas le temps ni le cœur de faire le tri. Nous ne sommes pas dupes pour autant. Nous remercions de tout notre cœur ceux, par millions, qu’ils soient simples citoyens ou qu’ils incarnent les institutions, qui sont vraiment à nos côtés, qui, sincèrement et profondément, « sont Charlie » et qui se reconnaîtront. Et nous emmerdons les autres, qui de toute façon s’en foutent… Lire la suite