L’Eglise s’engage sur le pardon des femmes ayant avorté

Les femmes ayant avorté et les personnes qui les ont aidées pourront être absoutes à l’occasion du prochain « Jubilé de la miséricorde », selon une initiative du pape François qui n’altère en rien la condamnation sans appel de cet acte au sein de l’Église. Selon le droit canon de l’Église catholique, l’avortement est une faute particulièrement grave punie d’excommunication automatique, à moins qu’il n’ait eu lieu sous la contrainte. Mais le pape argentin, qui le qualifie d' »horreur », a montré à plusieurs reprises qu’il était sensible au sort individuel des millions de femmes, dont de nombreuses catholiques, qui interrompent leur grossesse chaque année.

Le pape François

Le pape François

Lire la suite