Nigeria: arrestation d’un des principaux commandants de Boko Haram lié à des attentats-suicides

L’agence nigériane de renseignements a annoncé dimanche l’arrestation des hommes soupçonnés d’être de hauts responsables de Boko Haram, dont un des principaux commandants du groupe islamiste, qui seraient liés à plusieurs attentats-suicides à travers le pays. Le Département de la sécurité d’État (DSS) a indiqué dans un communiqué avoir arrêté Usman Shuiabu alias Money, et d’autres membres de premier plan du groupe islamiste, entre juillet et août, dans les États de Lagos, Kano, Plateau, Enugu et Gombe. « Il convient de noter tout particulièrement l’arrestation le 8 juillet 2015, dans l’État de Gombe (nord-est), des responsables de la coordination et de l’exécution des attentats-suicides de Potiskum, Kano, Zaria et Jos », a précisé le DSS. « Shuaibu a avoué être le chef de file d’une équipe de neuf membres de la secte, envoyés à partir de la forêt de Sambisa pour perpétrer des attaques. Il a révélé que quatre des neuf ont été utilisés comme kamikazes pour commettre des attentats-suicides », selon le communiqué.

660x371xBoko-Haram-new.jpg.pagespeed.ic.qGc96UyXdf

Lire la suite

Publicités

La Turquie a arrêté une dizaine de jihadistes présumés de l’EI

Les autorités turques ont arrêté mercredi dès l’aube au moins une dizaine de jihadistes présumés de l’organisation Etat islamique (EI) dans plusieurs villes du pays, en proie depuis trois semaines à une escalade de la violence, a rapporté l’agence progouvernementale Anatolie. Ce nouveau coup de filet a été mené à Ankara, Istanbul, Hatay (province proche de la Syrie, sud) et à Kirikkale (centre), selon l’agence.
Quatre autres militants de l’EI étaient encore recherchés par la police à la mi-journée.
La veille, les autorités turques ont annoncé l’arrestation de 23 étrangers, dont des femmes et des enfants, qui tentaient de traverser la frontière syrienne à Kilis (sud-est) pour rejoindre les rangs de l’EI. Parmi ces étrangers se trouvent des Chinois, des Indonésiens, des Russes et des Ukrainiens, précise l’agence Anatolie.

Recep Erdogan, le président turc

Recep Erdogan, le président turc

Lire la suite

#notanotherbrother : la campagne britannique pour contrer les discours extrémistes sur les réseaux sociaux

La Quiliam Foundation, un think thank britannique visant à contrer l’extrémisme, et notamment l’extrémisme islamique, a lancé une campagne sur les réseaux sociaux visant à détourner de possibles amateurs au jihad du désir de rejoindre les rangs de Daesh. C’est en reprenant certains codes utilisés par Daesh dans ses vidéos et sur les réseaux sociaux que la Quiliam Foundation tente de rappeler la réalité de l’enrôlement dans les troupes de l’État Islamique. Accompagné du hashtag #notanotherbrother, nom donné à la campagne, les vidéos réalisées par la Quiliam Foundation grâce au financement participatif montre la réalité de l’engagement et de la guerre, et vise principalement comme public les jeunes britanniques.

Lire la suite

L’Etat Islamique appelle la communauté chinoise ouïghour à rejoindre la lutte

Les médias officiels de groupe terroriste de l’État Islamique ont fait paraître lundi une vidéo dans laquelle ils appellent la communauté chinoise ouïghour à se joindre à eux et à les rejoindre sur le territoire qu’ils contrôlent. Dans la vidéo d’une dizaine de minutes, un homme masqué qui serait un musulman ouïghour parle dans son langage natal et s’adresse à sa communauté. Un fusil dans les mains, il appelle ses « frères » à migrer dans les territoires contrôlés par l’État Islamique et les met en garde face « au péché de se détourner du djihad, et le péché de ne pas prêter allégeance au calife ». C’est la première fois que l’État Islamique s’adresse à la communauté musulmane ouïghour, établie en Chine. L’État chinois est toutefois particulièrement attentive dans la surveillance de cette communauté et lutte activement contre de possibles dérives terroristes comme le confirme les mesures prises contre cette communauté ces derniers temps, provoquant les réactions de la Turquie.

isis-looks-to-the-east-1427225497

Lire la suite

Interview de Salman Rushdie : l’Islam, l’extrémisme, son oeuvre, la littérature…

La polémique a fait rage aux Etats-Unis après que le prestigieux Pen American Center (Pen Club), société littéraire américaine, eut décidé de décerner à Charlie Hebdo sa plus haute distinction. Refusant d’endosser une ligne critique face à l’islam, environ 200 auteurs ont signé une pétition contre la remise du prix Courage et liberté d’expression à Charlie Hebdo, et l’ont fait circuler lors du gala que vous présidiez le 5 mai. L’événement a-t-il été gâché par cette contestation inattendue?

N’exagérons pas ces protestations : nous parlons de 200 écrivains signataires de la pétition sur les 5 000 que compte le Pen Club. C’est donc un faible nombre. Gérard Biard et Jean-Baptiste Thoret, les deux personnes venues à New York pour représenter la cause de Charlie Hebdo au gala, ont été accueillis avec d’autant plus d’enthousiasme par la majorité des écrivains présents. J’ai demandé à l’écrivain Alain Mabanckou de leur remettre le prix Courage et liberté d’expression. Pour avoir vécu dans différentes cultures, j’éprouve une connivence personnelle envers ce talentueux auteur franco-congolais installé en Californie, et j’avais été touché par le texte qu’il a publié dans L’Express en ferme réponse à l’annonce du boycott ; c’est pourquoi je lui ai demandé de le répéter en anglais lors du gala. Je suis reconnaissant aussi au président de SOS Racisme, Dominique Sopo, d’avoir tenu à venir à New York pour défendre la mémoire des dessinateurs assassinés et en finir avec les accusations injustes dont ils faisaient l’objet.

Salman Rushdie

Lire la suite

Daesh : Abu Bakr al-Baghdadi interdit la diffusion de vidéos d’exécutions du groupe

Selon certains journaux britanniques, le chef de file de Daesh, Abu Bakr al-Baghdadi, a rédigé un décret qui interdit désormais la diffusion des vidéos d’exécutions qui ont, hélas, tant fait à la réputation de l’organisation islamiste. Ce décret a été envoyé au département média de l’organisation et stipule qu’il n’est désormais plus permis de montrer des scènes de violence dans les vidéos diffusées par le groupe. Cette décision serait lié à une volonté de ne pas offenser les musulmans qui considéreraient que celles-ci seraient horribles et particulièrement effrayantes. Initialement, les vidéos de celui qui a été surnommé Jihadi John ont beaucoup fait pour la renommée internationale de Daesh, qui a dès lors continué de produire des vidéos d’exécutions, avec un certain nombre de variantes, comme des prisonniers enfermés et noyés dans une cage plongée dans l’eau, des homosexuels jetés du haut d’immeubles ou brûlés vifs, ou encore explosés sur place.

Le calife autoproclamé de l'EI, Abu Bakr al-Baghdadi

Le calife autoproclamé de l’EI, Abu Bakr al-Baghdadi

Lire la suite

La Communauté Internationale en défense des ouïghours extradés par la Thaïlande vers la Chine

Plus de 100 musulmans chinois risquent d’être exécutés ou torturés après avoir été extradés par la Thaïlande pour avoir essayé selon eux de rejoindre des djihadistes au Moyen-Orient. Selon l’agence d’information officielle Xinjua, 109 membres de la communauté ouïghour ont tenté de rejoindre le jihad en Turquie, Syrie et Irak. Le ministre de la Sécurité Publique a affirmé qu’une enquête de police a découvert plusieurs cellules de recrutement de combattants à envoyer sur les lieux de guerre. Les associations humanitaires, l’ONU et l’Union Européenne dénonçaient depuis trois mois le fait que la Thaïlande réfléchisse à extrader ces djihadistes présumés en Chine. Omer Kanat, le directeur général de l’association pour les droits de la minorité ouïghour, le Congrès mondial des Ouïghours, a défendu les djihadistes présumés en affirmant que les allégations à leur encontre étaient de « pures mensonges ».

Des ouïghours arrêtés en Thaïlande

Des ouïghours arrêtés en Thaïlande

Lire la suite

Les djihadistes ont leur « Mein Kampf », disponible jusque sur Amazon

Trente-huit touristes exécutés sur une plage de Tunisie, 27 morts et 227 blessés dans l’explosion d’une mosquée chiite au Koweït, au moins 200 civils tués à Kobané dans l’un des pires massacres perpétrés en Syrie… Un an après sa création, Daech fête son anniversaire dans le sang. Cette vague meurtrière intervient après un appel lancé par le porte-parole officiel de l’organisation État islamique, invitant les musulmans du monde entier à engager la guerre sainte durant le mois sacré de ramadan, pour en faire un «mois de malheur pour les mécréants». Quelques jours plus tôt, l’EI diffusait encore des vidéos insoutenables d’espions noyés dans des cages ou décapités par l’explosion d’un câble électrique qui reliait leurs têtes. Depuis la proclamation de son « califat » le 29 juin 2014, entre le Tigre et l’Euphrate, Daech est devenu le groupe djihadiste le plus tristement célèbre pour sa barbarie extrême et l’exploitation médiatique de ses crimes. «Une pornographie de la violence», selon les mots de Peter Harling, expert auprès de l’International Crisis Group, qui lui permet de capter l’attention mondiale.

Daesh

Lire la suite

France : Dalil Boubakeur quitte la présidence du Conseil Français du Culte Musulman et fait part de ses regrets

« J’aurais su, j’aurais pas venu », dit-il dans un sourire jaune : Dalil Boubakeur n’est pas fâché de quitter la présidence du Conseil français du culte musulman (CFCM), fatigué par les critiques et pessimiste devant les « prophéties négatives » qui agitent l’islam. À 74 ans, ce médecin érudit transmettra mardi les rênes de l’instance représentative à Anouar Kbibech, lié au Maroc, pour se recentrer sur la grande mosquée de Paris, fief algérien dont il est recteur depuis 23 ans. Premier président (2003-2008) du CFCM, Dalil Boubakeur y est revenu mi-2013 dans le cadre d’une présidence désormais tournante tous les deux ans. Le mandat de trop ? Le Dr Boubakeur n’en voulait pas. Chems-Eddine Hafiz devait en hériter au titre de la mosquée de Paris. Mais cet avocat a défendu le Front Polisario, mouvement indépendantiste du Sahara occidental : une provocation pour les Marocains. Dalil Boubakeur a donc accepté de reprendre du service alors que, confie-t-il, il s’était « sauvé dans le Nord pour fuir toute tentation d’y retourner ». Deux ans plus tard, contre vents et marées, il défend son bilan. Une note du CFCM liste en 27 points ses actions et prises de position, « face au dénigrement médiatique et sans fondement que subit l’instance représentative depuis quelques semaines ».

Dalil Boubakeur, président sortant du CFCM

Dalil Boubakeur, président sortant du CFCM

Lire la suite