Turquie : Bulent Arinc, le vice-premier ministre, rabaisse une femme en plein parlement

En Turquie, l’AKP, le parti au pouvoir de Recep Erdogan, n’est pas particulièrement connu pour être tendre avec les femmes. Après les affirmations de l’actuel président que l’égalité hommes-femmes était « contre-nature » et que les femmes devaient se contenter de la maternité, c’est une sortie du vice-premier ministre turque Bulent Arinc qui a de nouveau soulevé l’indignation d’une partie de la société turque. C’est au parlement turc, et alors qu’il avait la parole, qu’il s’est adressé sans ambages à une député femme qui essayait de l’interrompre et qu’il lui a lancé de se taire, en précisant « en tant que femme, tais-toi ! ». Au cœur du débat parlementaire, l’intervention militaire turque contre l’État Islamique. C’est au moment de défendre la décision turque d’attaquer les positions kurdes que son discours a été l’objet de protestations de la part du parti pro-kurde dans hémicycle, le Parti Démocratique des Peuples (HDP), dont fait partie la député Nursel Aydogan

Bulent Arinc, le vice-premier ministre turc

Bulent Arinc, le vice-premier ministre turc

Lire la suite

Décès d’Anne Nicol Gaylor, figure majeure du droit des femmes et de l’athéisme aux Etats-Unis

Anne Nicol Gaylor est décédée dimanche 14 juin à l’âge de 88 ans. Figure majeure des mouvements athées outre-atlantique, elle avait été l’une des grandes avocates du droit à l’avortement à la fin des années 60 et au début des années 70 aux États-Unis ainsi que du maintien de la stricte séparation entre l’Église et l’État. Elle a été la principale fondatrice dans les années 70 de la principale organisation athée, la Freedom From Religion Foundation (FFRF), regroupant libres-penseurs, athées et agnostiques. Préparant sa mort, elle a laissé une lettre dans laquelle elle ne demande aucun mémorial à son nom et comme épigraphe ces trois mots Féministe – Activiste – Libre-penseuse. Avocate de formation, la base de son combat a été le droit à l’avortement : en 1972, elle crée une première fondation, la Women’s Medical Fund, mise en place pour venir en aide aux femmes nécessiteuse aux prises avec des grossesses non-désirées et désireuses de se faire avorter. Sa lutte pour le droit des femmes à l’avortement lui vaudra de nombreuses critiques de la frange conservatrice de la société et des milieux religieux, allant parfois jusqu’aux menaces de mort.

Anne Nicol Gaylor

Anne Nicol Gaylor

Lire la suite