Espagne : le ministre de l’Intérieur craint l’infiltration de l’EI parmi les réfugiés

Le ministre de l’Intérieur espagnol Jorge Fernandez Diaz a souhaité lundi une intensification des mesures de contrôle des demandeurs d’asile fuyant la Syrie, craignant l’infiltration parmi eux de membres du groupe Etat Islamique (EI). « L’Espagne ne refusera le droit d’asile à personne », a déclaré le ministre dans un entretien au journal conservateur ABC. Toutefois, a-t-il poursuivi, « il faut intensifier les contrôles en accueillant ces personnes ». « L’immense majorité sont des réfugiés qui fuient la guerre, la terreur, mais nous ne pouvons pas oublier qu’il y a aussi là-bas Daesh (le groupe Etat islamique) et ces barbares ont démontré qu’ils sont capables d’exécuter leurs menaces », a-t-il dit. « Comment douter du fait que, parmi cette avalanche (de migrants) puissent s’infiltrer des personnes qui ne sont pas des réfugiés? », s’est-il interrogé. « Et en plus, il est évident que ces personnes fuient surtout la Syrie et Daesh y est implanté ».

Jorge Fernandez Diaz, le ministre de l'Intérieur espagnol

Jorge Fernandez Diaz, le ministre de l’Intérieur espagnol

Lire la suite