Neymar, ou l’apologie de la religion en mondovision

Les célébrations des joueurs de football laissent parfois un goût amer, quelques soient les équipes supportées. Nous connaissions tous bien sûr, les joueurs se signant à leur rentrée sur la pelouse, les joueurs levant les mains après un but, les yeux rivés vers le ciel comme David Luiz, un fervent évangélique, où plus récemment l’équipe d’Algérie qui n’hésitait pas, lors de la dernière Coupe du Monde, à y aller de sa prière collective au moindre but. Il faut croire que certains footballeurs ont véritablement l’impression que dieu, plutôt que de s’occuper de la misère du monde, a plus d’intérêt pour le sort de 22 bonhommes courant derrière un ballon, prêt à récompenser ses plus fidèles servants. Hier encore, nous avons eu un beau moment de prosélytisme en mondovision lors de la finale de Ligue des Champions opposant le FC Barcelone à la Juventus de Turin à Berlin. Vainqueur 3 buts à 1, sur un but à la toute dernière seconde du joueur brésilien Neymar, le FC Barcelone pouvait légitimement fêter la conquête de ce titre. Mais que penser de l’attitude de Neymar, fervent évangélique, qui, au coup de sifflet final, a noué un bandeau avec la mention 100% Jésus bien en vue sur son front.

Neymar au coup de sifflet final de la finale de Ligue des Champions

Neymar au coup de sifflet final de la finale de Ligue des Champions

Lire la suite