Grande-Bretagne : l’ancien évêque Peter Ball avoue une dizaine d’agressions sexuelles sur mineurs

Un ancien évêque de l’Eglise d’Angleterre, Peter Ball, 83 ans aujourd’hui, a admis avoir abusé sexuellement de 18 jeunes enfants pendant plus de vingt ans, de 1977 à 1992. C’est la première fois qu’il fait ces aveux après que plusieurs de ses victimes ont fait état de ces abus. L’ancien évêque de Lewes et Gloucester a donc plaidé coupable ce mardi matin aux deux chefs d’accusation concernant des agressions sexuels envers deux jeunes garçons et une charge de mauvaise conduite en public. Deux autres plaignants ne seront pas comptabilisés dans le procés, selon la procédure dite du plea agreement, consistant en une réduction des charges contre aveux complets. L’évêque possèdait même quelques relations avec la famille royale britannique, le Prince Charles, que Peter Ball avait défini comme un « ami loyal ». Il a été révélé que l’évêque avait bénéficié de certaines aides pour éviter un procès il y a 22 ans, à travers une tentative d’accord secret avec les victimes, mais aussi celle de la police et de l’ancien archevêque de Canterbury, Geroge Carey.

Peter Ball pictured with Prince Charles, whom he has described in the past as ‘a loyal friend’.

L’ancien évêque Peter Ball et le Prince Charles

Lire la suite
Publicités

Londres : forte hausse des actes antisémites et anti-musulmans

Les actes de violence à l’encontre des communautés juives et musulmanes seraient en forte hausse à Londres, selon les derniers chiffres donnés par la police sur les 12 derniers mois. Concernant les actes antisémites, une hausse de 93,4% d’actes violents a été recensée, de juillet 2014 à juillet 2015, ce qui fait 499 actes antisémites dans la seule Londres, contre 258 l’année précédente. Cette hausse intervient dans les quartiers où vivent de fortes communautés juives et serait liée aux différents évènements du monde, notamment le conflit israëlo-palestinien et les attaques terroristes, un pic ayant été constaté après les attentats de Charlie Hebdo. Cette hausse est constante depuis 2000, mis à part une parenthèse de baisse entre 2010 et 2013.

London diversity

Lire la suite

Grande-Bretagne : les leaders religieux opposés à la loi sur le suicide assisté à l’étude au Parlement

La Grande-Bretagne franchirait « un Rubicon légal et éthique » si la loi sur le suicide assisté en Angleterre et au Pays de Galles  venait à être modifiée. C’est ainsi que s’est exprimé l’archevêque de Canterbury Justin Welby, figure majeure de l’Eglise Anglicane. Les parlementaires britanniques s’apprêtent en effet à débattre ce vendredi de la seconde loi relative au suicide assisté, qui devrait permettre aux médecins d’assister les patients malades en phase terminale et leur donner la mort sous certaines conditions. Cette loi, si elle était votée signifierait selon Welby que le suicide serait « activement accepté » au lieu d’être perçu comme une tragédie. Mais les catholiques ne sont pas les seuls à s’ériger contre cette loi, d’autres leaders religieux se sont joints à lui dans la lettre commune envoyée aux parlementaires.

L'archevêque de Canterbury Justin Welby

L’archevêque de Canterbury Justin Welby

Lire la suite

Grande-Bretagne : une école élementaire juive ultra-orthoxe accusée d’endoctrinement

Une école juive ultra-orthodoxe britannique de Londres, la Beis Rochel boys’ school, est sous le feu des critiques après que le journal The Independent ait eu accès à certains documents qui étaient donnés aux élèves. Des enfants anglais de trois ans apprenaient donc dès le jardin d’enfant que les « non-juifs » étaient le « mal ». Les enfants sont très tôt mis au courant des horreurs de la Shoah. C’est un lanceur d’alerte qui a montré les documents aux journalistes, documents donnés donc à des jeunes enfants de 3 ou 4 ans, où il leur est demandé de répondre à certaines questions relatives à la fête du 21 Kislev, célébrant la fuite de Rabbi Yoel Teitelbaum des mains des nazis. Les nazis, dans le document, sont définis uniquement comme « goys », c’est-à-dire les non-juifs.

Logo de l'école Bais Rochel

Logo de l’école Bais Rochel

Lire la suite

Angleterre : la décision d’une école publique à majorité musulmane d’abroger la séparation des sexes dans l’établissement suscite le mécontentement des parents

Le proviseur d’une école publique non-confessionnelle à majorité musulmane du nord-est de Londres a affirmé qu’il ne laisserait pas une « minorité militante » de parents mettre à mal son intention d’abolir la séparation des sexes à l’œuvre dans l’établissement. Au cœur de la discorde, un mur, appelé par les médias britanniques le « mur de la ségrégation », séparant les deux ailes d’un même établissement ayant servi à la mise en place d’une séparation entre filles et garçons. Ce mur était initialement la démarcation entre deux écoles attenantes, l’une pour garçons, l’autre pour filles, ayant depuis été réunies en une seule. L’école Crest Academies a conservé ce mur pour permettre une séparation entre filles et garçons. Cependant, le nouveau proviseur, Mohsen Ojja veut briser cette séparation radicale de la seule école non-confessionnelle de la région pratiquant la séparation des sexes, et placée sous surveillance accrue par l’administration après avoir failli à plusieurs critères d’inspection académique mis en place après le scandale dit du Cheval de Troie, dans lequel plusieurs lycées de Birmingham, deuxième ville du pays, avaient été infiltrés par des islamistes.

Le nouveau proviseur de l'établissement, Mohsen Ojja

Le nouveau proviseur de l’établissement, Mohsen Ojja

Lire la suite

L’Eglise Catholique d’Ecosse présente ses « profondes excuses » pour les abus sexuels commis

Le plus éminent des archevêques catholiques d’Écosse, Philip Tartaglia, a fait part de ses plus « profondes excuses » aux victimes d’abus au sein de l’Église catholique d’Écosse. Ces excuses interviennent après un important examen au sujet d’allégations d’abus au sein de l’Église effectué par la commission mise en place à cet effet, la commission McLellan et qui a conclu que l’Église devait désormais donner sa priorité aux victimes encore en vie et de faire des « excuses indiscutables et non-équivoques ». La commission, qui a donc rendu son rapport, préconise huit recommandations, dont celle notamment de permettre une mise à jour de la ligne directrice de l’Église concernant la protection des adultes et des enfants vulnérables. Toutefois, comme l’a affirmé le chef de cette commission, le Très Révérend Andrew McLellan, il n’y a rien de « plus important que notre première recommandation : que le soutien aux victimes de ces abus soit une priorité absolue pour l’Église Catholique en Écosse. »

Andrew McLellan, à la tête de la commission

Andrew McLellan, à la tête de la commission

Lire la suite

Les Eglises d’Angleterre appellent le gouvernement britannique à changer de discours sur la situation à Calais

Les leaders de quatre Églises britanniques ont appelé le gouvernement de David Cameron à changer la tonalité de son discours sur les migrants. Les figures principales de l’Église d’Écosse, de l’Église Méthodiste, de l’Église Baptiste de Grande-Bretagne et des Églises Réformées se sont exprimés en chœur dans un communiqué commun sur la situation des migrants à Calais, soulignant l’importance d’un débat public sur la base des valeurs de compassions et des décisions qui doivent être prises au vu de la situation difficile actuelle. Ils demandent au gouvernement d’adopter un langage qui reflète plus les valeurs britanniques de compassion, d’hospitalité et de respect pour la dignité humaine, et de promouvoir un débat sur des bases solides et des informations véritables.

calais immigration

Lire la suite

Un tiers des londoniens opposés à un maire musulman selon une étude d’opinion

Un londonien sur trois se sentirait mal à l’aise à l’idée qu’un maire musulman s’installe à la mairie de Londres, selon une enquête d’opinion menée par l’agence YouGov, agence spécialisée dans les enquêtes d’opinions sur la politique en Grande-Bretagne. Cette enquête, effectuée sur un échantillon de 1153 personnes, intervient moins d’un an avant les nouvelles élections, Boris Johnson, le maire actuel, quittant son poste en mai prochain. De fait, l’un des quatre candidats du Labour, le parti d’opposition au gouvernement, Sadiq Khan, est musulman, tout comme l’un des candidats conservateurs déclarés Syed Kamall. Selon l’étude, 31% des personnes interrogées se déclareraient donc « mal à l’aise » à l’idée qu’un musulman soit élu, quand 55% n’y verraient aucun inconvénient. Le nombre de musulmans à Londres, selon le recensement de 2011, est aujourd’hui aux alentours de 12,4%, soit 4 musulmans sur 10 en Angleterre qui y résident.

Sadiq Khan, candidat déclaré du Labour à la mairie de Londres

Sadiq Khan, candidat déclaré du Labour à la mairie de Londres

Lire la suite

Début du procès de deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir frappé un enfant avec un bâton

Deux professeurs d’une école islamique de Birmingham accusés d’avoir battu un de leurs élèves avec un bâton à plusieurs reprises ont admis avoir fait preuve de cruauté envers l’enfant lors de leur premier jour de procès. Mohammed Siddique, 60 ans, et son petit-fils de 23 ans Mohammed Wagar, avait initialement nié toute forme de violence avant de changer leur fusil d’épaule au premier jour du procès à la Birmingham Crown Court. Tous les deux avaient utilisé un bâton pour frapper leur victimes et ce en au moins quatre occasion l’année dernière. La cour s’est félicitée de l’aveu de culpabilité des prévenus afin que soit lancé le message que ce type de comportement était « inacceptable et criminel ».

Les deux accusés,  à la sortie du procès

Les deux accusés, à la sortie du procès

Lire la suite

L’Etat Islamique prévoyait un attentat contre la reine d’Angleterre

L’État Islamique a projeté l’assassinat de la reine Elizabeth II ce samedi 15 août, jour des célébrations prévues dans la capitale anglaise pour le 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique. C’est en tout cas ce qu’affirme le Mail on Sunday, information reprise par la majorité des médias britanniques. La réussite d’une telle opération aurait évidemment eu une résonance mondiale et bouleversé l’échiquier royal. L’attentat aurait été déjoué par les unités spéciales de Scotland Yard, celles protégeant la famille royale et le premier ministre, et le MI5, le contre-espionnage britannique. La cellule jihadiste voulait faire exploser un dispositif improvisé composé d’une casserole sous pression bourrée d’explosifs et de clous. Le même type de dispositif utilisé par les frères Tsarnaev, liés à Al-Qaïda, lors de l’attentat au marathon de Boston le 15 avril 2013, faisait 3 morts et 264 blessés.

La reine Elizabeth II

La reine Elizabeth II

Lire la suite