Un mémorial consacré à la mémoire des juifs déportés fait polémique en Grèce

L’inauguration ce weekend d’un monument en mémoire des juifs déportés de la ville grecque de Kavala a été annulée après une volte-face de dernière minute des autorités locales concernant la représentation de l’étoile de David, a-t-on appris de sources concordantes samedi. «J’ai été contacté jeudi par la maire de Kavala afin de savoir si nous serions d’accord pour que l’étoile de David n’apparaisse pas au centre de la plaque de marbre mais plutôt sur le côté», a indiqué à l’AFP Moses Constantinis, président du conseil central des communautés juives de Grèce (KIS). Dimitra Tsanaka, la maire de Kavala, commune de 63 000 habitants à quelque 150 km de Thessalonique, a confirmé cet échange, assurant qu’elle voulait «un symbole plus discret pour protéger le monument du vandalisme», et invoquant également des oppositions à la représentation de l’étoile de David parmi les membres de sa majorité.

Dimitra Tsanaka, la maire de Kavala

Dimitra Tsanaka, la maire de Kavala

Lire la suite

Athènes, une capitale sans mosquées

Sur la porte d’entrée, aucune indication, excepté une pancarte « stop ». Il est un peu plus de 14 h ce vendredi au Pirée, à une quinzaine de kilomètres du centre d’Athènes, quand les premiers membres s’engouffrent au 97-99 de la rue Filonos. Tête baissée, allure vive, ils semblent happés par les escaliers abrupts qui mènent au sous-sol. En quelques minutes, ils sont près d’une trentaine d’hommes de tous âges à rejoindre le local obscur. La prière va commencer…

Car si les apparences peuvent laisser imaginer une salle de jeux ou un club privé, l’endroit est bel et bien une mosquée de fortune, l’une des plus vieilles de la capitale, créée en 1981. La pièce, d’environ 80 mètres carrés, est spartiate, mais rien ne manque. Tapis vert au sol, petite bibliothèque, chaire en bois d’où l’imam prononce son sermon et même quelques robinets destinés aux ablutions.

Des manifestants musulmans à Athènes pour dénoncer le film de 2012 "L'innocence des musulmans"

Des manifestants musulmans à Athènes pour dénoncer le film de 2012 « L’innocence des musulmans »

Lire la suite

Grèce : l’Eglise orthodoxe au secours de Tsipras ?

Alexis Tsipras, premier ministre grec issu du parti d’extrême-gauche Syriza et athée déclaré, a reçu le soutien inattendu de la puissante Église orthodoxe grecque pour lutter contre la crise économique qui continue de secouer le pays. L’Église orthodoxe a ainsi annoncé être décidée à user de ses biens pour aider le pays à sortir de la crise : « Si l’État a besoin de nous, nous sommes là – a ainsi déclaré l’archevêque Hiéronyme II d’Athènes – Nous pouvons utiliser les fonds issus de nos propriétés pour contribuer à rembourser une partie de la dette« . Cela ne passerait pas par une perte de propriété par l’Église de ces biens, a précisé la plus haute autorité religieuse grecque, mais par une utilisation plus rationnelle du patrimoine du clergé, visant à en obtenir quelques revenus. L’idée, déjà avancée pendant la gouvernance Samaras, pourrait être celle de constituer une société commune avec le Ministère des finances qui ainsi gérerait les biens du clergé et dont les revenus seraient divisés à parts égales entre les deux entités.

Alexis Tsipras, président du conseil grec

Alexis Tsipras, président du conseil grec

Lire la suite