France : une dizaine d’imams « prêcheurs de haine » expulsés depuis le début de l’année

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré lundi sur Europe1 que quarante imams « prêcheurs de haine » avaient été expulsés de France depuis 2012, dont une dizaine depuis le début de l’année. « Nous avons depuis 2012 expulsé quarante prêcheurs de haine et imams. Dans les cinq années précédentes, il n’en avait été expulsé que quinze », a déclaré le ministre. « Depuis le début de l’année, il y a 22 dossiers qui sont en cours d’instruction, et une dizaine d’imams et de prêcheurs de haine qui ont été expulsés », a-t-il ajouté. Tout « prêcheur de haine qui a vocation à rester en France, s’il est étranger il sera expulsé, je le fais systématiquement », a dit le ministre.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur

Lire la suite

Attentat en Isère : qui est Yassin Sahli ?

Yassin Salhi, soupçonné d’être l’auteur de l’attentat perpétré vendredi près de Lyon, avait été repéré par les autorités pour des liens avec la mouvance salafiste mais ce père de trois enfants originaire du Doubs n’avait jamais fait parler de lui pour des faits délictueux. Né à Pontarlier, près de la frontière suisse, il y a 35 ans d’un père d’origine algérienne et d’une mère d’origine marocaine, le suspect y avait été repéré par les services spécialisés dès les années 2005-2006, car il fréquentait un groupe de personnes adeptes de l’islam radical, sans pour autant faire de prosélytisme, a expliqué à l’AFP une source proche de l’enquête. Selon le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, il était « en lien avec la mouvance salafiste ». Sans casier judiciaire, il avait été fiché notamment de 2006 à 2008.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, sur les lieux de l'attentat.

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, sur les lieux de l’attentat.

Lire la suite