Etats-Unis : un adolescent condamné à 11 ans de prison pour soutien à l’EI

Un jeune homme de 17 ans habitant en Virginie (est des Etats-Unis) a été condamné vendredi à 11 ans et quatre mois de prison pour avoir apporté un soutien matériel aux jihadistes du groupe Etat islamique (EI). Ali Shukri Amin, qui avait plaidé coupable en juin, restera également sous surveillance pour le reste de sa vie, notamment ses activités sur internet. Il est le premier mineur condamné aux Etats-Unis pour soutien matériel au groupe extrémiste. Le jeune homme était très actif sur Twitter: il a notamment envoyé plus de 7.000 messages de soutien au groupe EI sur le réseau social. Dans un de ces messages, cet amateur de nouvelles technologies avait donné des conseils aux islamistes pour utiliser des bitcoins, une monnaie virtuelle, et pour crypter leurs échanges en ligne. Il a également offert son aide à des sympathisants souhaitant se rendre en Syrie pour combattre aux côtés des extrémistes du groupe EI.

Ali Shukri Amin, par un croquis d'audience

Ali Shukri Amin, par un croquis d’audience

Lire la suite

Afghanistan : les Talibans condamnent les barbaries de l’Etat Islamique

Les Talibans ont condamné la vidéo dévoilée cette semaine et montrant un groupe de combattants de l’État Islamique  tuant un groupe de prisonniers afghans en les faisant exploser avec des explosifs. La vidéo, visiblement tournée en juin dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan, a suscité la réaction des talibans, qui luttent pour la suprématie dans l’insurrection des extrémistes islamiques se déroulant en Afghanistan. « Une horrible vidéo a été dévoilée hier montrant des kidnappeurs qui se disent de Daesh martyrisant brutalement des chefs tribaux et des villageois avec des explosifs », affirme un communiqué posté sur le site des Talibans. Les Talibans, eux-mêmes fréquemment accusés de brutalité envers les soldats gouvernementaux qu’ils capturent, considèrent que les prisonniers ne devraient jamais être traités de cette façon. « Cette offense, et les autres actions brutales commises par une poignée d’individus ignorants et irresponsables sous le couvert de l’Islam et des musulmans, est intolérable », poursuivent-ils.

Membres du groupe Daesh en Afghanistan

Membres du groupe Daesh en Afghanistan

Lire la suite

Turquie : les principales autorités religieuses officiellement en guerre contre l’Etat Islamique

Les autorités religieuses turques s’en prennent officiellement à l’État Islamique, en dissociant totalement l’organisation terroriste de l’Islam, considèrant que les actions de l’État Islamique ne peuvent en aucun cas se rattacher à l’Islam. Selon un document émanant des instances des Affaires Religieuses turques [Diyanet İşleri Başkanlığı], instance qui chapeaute l’ensemble des services et doctrines religieux, notamment à l’étranger, pour la diaspora turque et musulmane, et présenté par son directeur Mehmet Görmez, les membres de Daesh sont des « bandits » engagés dans des campagnes « de meurtres et de pillages ». Selon eux, le monde islamique doit urgemment expliquer au monde en quoi l’interprétation de l’Islam par l’État Islamique est erronée. Il est appelé, dans les écoles coraniques, les mosquées, ou tout autre institut éducatifs, à prêcher contre les « fausses » doctrines de Daesh.

Mehmet Gömez, directeur des Affaires Islamiques turques

Mehmet Gömez, directeur des Affaires Islamiques turques

Lire la suite

L’Etat Islamique prévoyait un attentat contre la reine d’Angleterre

L’État Islamique a projeté l’assassinat de la reine Elizabeth II ce samedi 15 août, jour des célébrations prévues dans la capitale anglaise pour le 70ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale dans le Pacifique. C’est en tout cas ce qu’affirme le Mail on Sunday, information reprise par la majorité des médias britanniques. La réussite d’une telle opération aurait évidemment eu une résonance mondiale et bouleversé l’échiquier royal. L’attentat aurait été déjoué par les unités spéciales de Scotland Yard, celles protégeant la famille royale et le premier ministre, et le MI5, le contre-espionnage britannique. La cellule jihadiste voulait faire exploser un dispositif improvisé composé d’une casserole sous pression bourrée d’explosifs et de clous. Le même type de dispositif utilisé par les frères Tsarnaev, liés à Al-Qaïda, lors de l’attentat au marathon de Boston le 15 avril 2013, faisait 3 morts et 264 blessés.

La reine Elizabeth II

La reine Elizabeth II

Lire la suite

Berlin n’a « aucun élément tangible » sur d’éventuels jihadistes parmi les réfugiés

Le gouvernement allemand a indiqué vendredi ne disposer « d’aucun élément tangible » permettant d’affirmer que des jihadistes de l’organisation État islamique (EI) se fassent passer pour des réfugiés afin de pénétrer en Allemagne ou dans d’autres pays d’Europe. « Il n’y a aucun élément confirmant que des membres ou des sympathisants de l’EI aient séjourné (en Allemagne) dans des structures d’accueil » pour réfugiés ou demandeurs d’asile, indique le ministère de l’Intérieur, interrogé par le groupe parlementaire de la gauche radicale Die Linke au Bundestag (chambre basse du Parlement). Dans sa réponse, dont l’AFP a obtenu copie, le ministère ajoute également ne disposer « d’aucun élément tangible » permettant d’affirmer que des jihadistes de l’EI se soient glissés parmi des réfugiés afin de se rendre en Allemagne ou dans d’autres pays européens.

Thomas de Maizière, le ministre de l'intérieur allemand

Thomas de Maizière, le ministre de l’intérieur allemand

Lire la suite

#notanotherbrother : la campagne britannique pour contrer les discours extrémistes sur les réseaux sociaux

La Quiliam Foundation, un think thank britannique visant à contrer l’extrémisme, et notamment l’extrémisme islamique, a lancé une campagne sur les réseaux sociaux visant à détourner de possibles amateurs au jihad du désir de rejoindre les rangs de Daesh. C’est en reprenant certains codes utilisés par Daesh dans ses vidéos et sur les réseaux sociaux que la Quiliam Foundation tente de rappeler la réalité de l’enrôlement dans les troupes de l’État Islamique. Accompagné du hashtag #notanotherbrother, nom donné à la campagne, les vidéos réalisées par la Quiliam Foundation grâce au financement participatif montre la réalité de l’engagement et de la guerre, et vise principalement comme public les jeunes britanniques.

Lire la suite

Grande-Bretagne : polémique sur l’attitude à adopter face au drapeau de Daesh

Le drapeau noir de Daesh provoque la polémique en Grande-Bretagne. Tout a commencé lorsque les médias ont eu connaissance du fait que des policiers n’aient pas décidé d’arrêter un homme se promenant à Londres avec le drapeau de Daesh dans les mains. Bien qu’ils aient arrêté l’homme dans la rue, aucune autre mesure n’a été prise, cet homme restant selon eux « dans le cadre de la loi », aucun interdit ne pendant sur ce drapeau belliqueux. David Cameron avait pourtant affirmé qu’il voulait arrêter quiconque était en possession de ce drapeau. Dans un article du Sunday Telegraph d’août dernier, il disait avoir une position claire : « Si des personnes se promènent dans la rue avec un drapeau de Daesh ou essaient de recruter des gens pour leurs causes terroristes, ils seront arrêtés et leur matériels sera séquestré ». La loi encadrant potentiellement le comportement à avoir vis-à-vis du drapeau de Daesh serait la dernière loi anti-terroriste de Grande-Bretagne, la Public Order Act et le Terrorism act.

Boris Johnson, le maire de Londres

Boris Johnson, le maire de Londres

Lire la suite

David Cameron ne veut pas que la BBC utilise le terme d’Etat Islamique pour parler de Daesh

Passe d’arme entre la légendaire BBC et le gouvernement conservateur de David Cameron. Une partie du groupe de députés du Parti Conservateur, appuyés par le premier ministre, a accusé la chaîne de légitimer le groupe terroriste Daesh, en continuant d’utiliser leur appellation durant leurs reportages. Une lettre, signée par 120 députés et envoyée la semaine dernière au directeur général de la chaîne Tony Hall, demandait de changer la dénomination du groupe islamiste dans le média, qui utilise en général le terme d’État Islamique. Tony Hall a répondu en disant qu’ils ne faisaient que nommer le groupe avec le nom « par lequel eux-mêmes se définissent ». « Personne, parmi ceux qui écoutent nos reportages, ne peut avoir de doutes quant à l’organisation auxquels ils ont affaire. Nous appelons le groupe par le nom par lequel eux-mêmes se définissent, et nous réfléchissons régulièrement à notre approche. Nous utilisons de plus des descriptions additionnelles pour aider à rendre clair ce à quoi nous nous référons, c’est-à-dire l’État Islamique tel qu’ils se définit ».

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Rehman Chishti, député conservateur et initiateur de la lettre envoyée à la BBC

Lire la suite