Etats-Unis : attaque terroriste à Chattanooga, ce que l’on sait du tireur

Un attentat terroriste a touché le Centre de la réserve navale de Chattanooga, aux Etats-Unis, dans l’État du Tennessee. L’attaque a été commise par un américain originaire du Koweït, Mohammad Youssuf Abdulazeez, 24 ans, et habitant depuis de longues années dans cette ville. Il a donc ouvert le feu vers 11 heures du matin, heure locale, dans cette base pour réservistes de la marine, servant aussi de base d’entraînement militaire, tuant 4 personnes, des marines, et en blessant trois autres qui ont été transportées à l’hôpital. Selon les premiers éléments fournis pas le FBI, l’homme aurait d’abord tiré de sa voiture, suivi d’échanges de tirs qui auraient duré environ 30 minutes. L’alerte a été donné sur le campus universitaire voisin et dans toute la zone, où, à proximité, des passants s’enfermaient dans les restaurants et magasins. Le tireur a par la suite été abattu, sans que les autorités ne fournissent à ce propos aucun détail.

Une photo du tireur, Muhammad Youssef Abdulazeez

Une photo du tireur, Muhammad Youssef Abdulazeez

Lire la suite

Attentat au Koweït : démantélement de la cellule terroriste à l’origine de l’attaque

Le ministre koweïtien de l’Intérieur a annoncé mardi le démantèlement d’« une cellule terroriste », responsable de l’attentat suicide anti-chiite qui a fait vendredi 26 morts alors que ses services traquaient d’autres cellules. « Nous sommes en état de guerre. Oui, nous avons démantelé une cellule terroriste mais il y en a d’autres cellules que nous allons frapper », a déclaré cheikh Mohammad Khaled Al-Sabah lors d’un débat parlementaire sur l’attentat. Il a ajouté que le riche émirat pétrolier avait révisé « toutes les mesures de sécurité, notamment autour des mosquées et de tous les lieux de culte ». Un kamikaze saoudien a fait détoner sa ceinture d’explosifs dans une mosquée chiite à Koweït lors de la prière  hebdomadaire du vendredi, tuant 26 personnes et blessant 227 autres. Les autorités ont indiqué avoir arrêté des suspects et déféré devant le parquet cinq d’entre eux, dont le chauffeur ayant déposé le kamikaze près de la mosquée et le propriétaire du véhicule utilisé à cette occasion.

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Yacoub al-Sane, le ministre de la Justice et des Affaires Islmaiques du Koweït

Lire la suite

En Tunisie, après l’attentat de Sousse, le premier ministre annonce une fermeture de mosquées

Tour de vis du gouvernement tunisien laïque contre les centres de prédication de haine religieuse au lendemain de l’attentat perpétré à Sousse, une station balnéaire très prisée des touristes et qui intervient trois mois après un attentat ayant visé le musée du Bardo. L’attentat a fait jusqu’à maintenant 38 morts et encore plus de blessés. Le premier ministre Habib Essid à d’ores et déjà annoncé que 80 mosquées seront fermées dans le pays. Celles-ci seraient selon lui hors de contrôle de l’État et inciteraient à la violence : « Toutes les mosquées seront fermées dans la semaine », précisant qu’un certain nombre d’entre elles « continue à déverser leur propagande et leur poison pour promouvoir le terrorisme. ». Sur Twitter, les soutiens de DAESH ont revendiqué la paternité de l’attaque terroriste : « un soldat du califat » a attaqué « les repaires de la fornication, du vice et de l’apostasie » et ce « malgré les mesures de sécurité renforcée autour de ces antres ». La majeure partie des personnes tuées sont pour la plupart citoyens « d’États de l’alliance croisée qui combat le califat ». DAESH a déjà revendiqué aussi l’attentat de vendredi contre une mosquée chiite au Koweït, à Koweït City, qui a fait au moins 25 morts.

Abu Yahya al-Kairouani, un des auteurs de l'attentat en Tunisie

Seifeddine Rezgui, un des auteurs de l’attentat en Tunisie

Lire la suite