Les religions abrahamiques, l’univers, et ses conséquences

Enfin, nous y sommes. Nous ne sommes plus seuls. Passée la première rupture métaphysique où l’Homme s’est détaché totalement de la nature, ne faisant plus un avec elle, tel l’oiseau fusionnant avec le ciel, indifférencié avec son environnement, passées des centaines de milliers d’années avec au cœur le déchirement de cette dissociation dont nous apprivoisions alors les Esprits, voilà enfin l’annonce qui doit bouleverser notre espèce. Le télescope spatial Kepler a décelé dans une constellation finalement pas si lointaine des rayonnements inhabituels sur une planète : la teinte orangée qu’elle affiche ne laisse aucun doute. De la même manière que nos activités ont modifié la biosphère naturelle, rendant notre existence visible depuis l’espace, la biosphère de cette planète, prosaïquement baptisée Kepler 220C, est sujette à des modifications qui n’ont rien de naturelles. Elles sont l’effet d’un élément tiers, une vie extraterrestre, de surcroît développée. Peut-être une ou des civilisations.

 Astronaute meet alien

Lire la suite