Grande-Bretagne : les leaders religieux opposés à la loi sur le suicide assisté à l’étude au Parlement

La Grande-Bretagne franchirait « un Rubicon légal et éthique » si la loi sur le suicide assisté en Angleterre et au Pays de Galles  venait à être modifiée. C’est ainsi que s’est exprimé l’archevêque de Canterbury Justin Welby, figure majeure de l’Eglise Anglicane. Les parlementaires britanniques s’apprêtent en effet à débattre ce vendredi de la seconde loi relative au suicide assisté, qui devrait permettre aux médecins d’assister les patients malades en phase terminale et leur donner la mort sous certaines conditions. Cette loi, si elle était votée signifierait selon Welby que le suicide serait « activement accepté » au lieu d’être perçu comme une tragédie. Mais les catholiques ne sont pas les seuls à s’ériger contre cette loi, d’autres leaders religieux se sont joints à lui dans la lettre commune envoyée aux parlementaires.

L'archevêque de Canterbury Justin Welby

L’archevêque de Canterbury Justin Welby

Lire la suite

Publicités

Québec : une loi en discussion prévoit de sanctionner la critique religieuse

L’Assemblée Nationale du Québec est en train de réfléchir à une loi qui pourrait utilisée pour criminaliser toute critique de l’Islam, ou d’autres religions, en l’associant à un « discours haineux ». La loi 59, présentée à l’Assemblée par la ministre de la Justice Stéphanie Vallée vise spécifiquement les discours haineux mais qu’elle serait utilisée, de l’aveu de Jacques Frémont, le chef de la Commission des droits de l’Homme du Québec (QHRC), pour cibler « les gens qui écriraient contre l’Islam sur un site internet ou une page Facebook ». La loi permettra de fait à la QHRC de « demander le jugement d’une cour de justice pour que cesse l’incitation à la haine », et pourrait imposer une amende de 10.000 dollars si « une personne a initié ou propagé un discours de haine ». C’est le Tribunal des Droits de l’Homme qui déterminera le montant exact de l’amende.

Stéphanie Vallée, la ministre de la Justice du Québec

Stéphanie Vallée, la ministre de la Justice du Québec

Lire la suite

Birmanie : la liberté religieuse en péril ?

Le projet de loi voté par le parlement birman et qui incorpore des lois sur la conversion religieuse et des lois sur la monogamie ne cesse d’éveiller les craintes concernant la préservation de la liberté religieuse, dans un pays dans lequel existe de fortes tensions entre les bouddhistes et la minorité musulmane Rohingya. Ces lois, votées par le parlement le 21 août dernier, font l’objet de fortes critiques de la part de l’association Human Rights Watch qui a demandé au président birman, Thein Sein, de refuser de la signer en l’état. Ces lois, en tenant compte d’autres lois votées précédemment concernant les mariages interreligieux, ont les faveurs de l’organisation bouddhiste ultra-nationaliste Ma Ba Tha (Association pour la protection de la race et de la religion). La loi vise à un recensement des conversions religieuses et à leur enregistrement officiel. Quiconque désireux de changer de religion doit avoir 18 ans et doit remplir un certain nombre de documents expliquant les raisons de ce choix.

Le président birman Thein Sein

Le président birman Thein Sein

Lire la suite

Afghanistan : un mollah condamné à 20 ans de prison après le viol d’une fillette de 10 ans

Un mollah ayant violé dans sa mosquée une jeune fille de 10 ans a été condamné par la justice afghane à 20 ans de prison après confrontation avec la jeune victime. Les associations féministes crient à la victoire après que le mollah ait été condamné à partir d’une loi de 2009 visant à combattre les violences faites aux femmes dans un pays où le viol a longtemps été traité comme de l’adultère, mettant implicitement en cause la victime. Le mollah, Mohammad Amin, s’est défendu en utilisant les lois de la charia comme défense, sans succès.  Des crimes qui restent souvent impunis mais les associations féministes, notamment Women for Afghan Women, a incité la famille de la victime à apporter son soutien à la jeune fille, en la faisant venir au tribunal de Kaboul de la lointaine province de Kondôz où se sont déroulés les faits, en mai dernier.

r-AFGHANISTAN-WOMEN-ADULTERY-RAPE-large570

Lire la suite

Tunisie : nouvelles lois anti-terroristes et peine de mort, les réactions

Un consensus a finalement été trouvé sur le texte de la loi antiterroriste tunisienne, permettant son adoption le 24 juillet. Toutefois, cette loi qui introduit la peine de mort pour les crimes terroristes est controversée et critiquée par de nombreuses ONG. “Après des atermoiements qui n’en finissaient pas, la loi de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent vient d’être adoptée par les parlementaires tunisiens”, rapporte Business News en titrant : “La loi antiterroriste, un texte enfanté dans la douleur”. Le projet de loi, dans les tuyaux depuis janvier 2014, a été approuvé le 24 juillet au soir. Sur un total de 217 députés, 184 étaient dans l’hémicycle, 174 ont voté pour et 10 se sont abstenus. La date butoir du 25 juillet, fixée après l’attentat du 26 juin à Sousse (38 morts), a ainsi été respectée. Cette attaque, ainsi que celle qui a eu lieu en mars au musée du Bardo à Tunis (22 morts dont 21 touristes) ont été revendiquées par l’organisation Etat islamique [(EI) ou son acronyme arabe Daech]. Le vote intervient donc dans un contexte de menace grandissante.

Des touriste s'échappant du Musée Bardo

Des touriste s’échappant du Musée Bardo

Lire la suite

Le Danemark interdit la production de viande halal et kascher

Le gouvernement danois a finalement adopté la proposition de loi visant à bannir l’égorgement animal pour produire de la viande halal et kascher. Ce choix intervient après un lobbying intense et sur la longueur des associations de défense des animaux. Effective depuis hier, cette loi a été jugée « antisémite » par les leaders juifs du pays et est considérée « comme une claire interférence dans la liberté religieuse » par le groupe à but non-lucratif Halal Danois. Les deux monothéismes touchés par cette loi trouvent cette fois-ci un terrain d’entente et jugent que la cruauté relève de la liberté religieuse, ce qui au vu de leur œuvre historique et de leur livre apparaît évident. La législation européenne requiert un évanouissement préalable de l’animal avant l’égorgement, contrairement au halal ou kascher qui implique que l’animal soit conscient et vidé de son sang, mais l’Union Européenne garantit, malheureusement, ce type d’exception religieuse.

Dan Jorgensen, ministre danois de l'agriculture

Dan Jorgensen, ministre danois de l’agriculture

Lire la suite

La ministre de l’éducation britannique considère que l’homophobie est un signe de radicalisation

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique, a affirmé lors d’un discours des écoles que l’homophobie chez un enfant pouvait être le signe d’une progressive radicalisation. Attaquer les valeurs britanniques ou une intolérance extrême envers les homosexuels sont, selon elle, des exemples de comportements pouvant déclencher l’alarme. Ces déclarations ont pour objectif de permettre aux enseignants britanniques d’identifier les élèves qui pourraient être sous l’influence d’organisations extrémistes ou pourrait être hameçonnées par celles-ci. Si les enseignants devaient percevoir des signes de radicalisation, leur rôle est de contacter l’administration scolaire, les services sociaux et le cas échéant la police. Ce discours fait suite au discours du premier ministre David Cameron qui mettait en garde cette semaine contre la radicalisation de la population musulmane du royaume, en appelant la population à devenir « intolérante à l’intolérance ».

Nicky Morgan, la ministre de l'éducation britannique

Nicky Morgan, la ministre de l’éducation britannique

Lire la suite

Family Day : manifestation en Italie contre le projet de loi légalisant les unions civiles pour les couples homosexuels

Des milliers de personnes, voire un million selon les organisateurs, sont descendues dans les rues de Rome pour protester contre le projet de loi déposé par la sénatrice du Parti Démocrate (PD) au pouvoir Monica Cirinnà, et actuellement discuté au sénat, concernant la reconnaissance des unions homosexuelles. Ce projet de loi est loin d’être une révolution par rapport à la France car il se contente de permettre la reconnaissance d’unions de même sexe, c’est-à-dire une sorte de PACS, totalement différencié du mariage qui reste l’exclusivité de deux personnes de sexe différent. Une forme d’union civile donc qui, en outre, reconnait l’adoption par un couple de même sexe a partir du moment où l’un des membres est parent biologique de l’enfant. Ce projet de loi a évidemment soulevé l’indignation des milieux traditionalistes et de la frange catholique de la population. Selon les organisateurs, 1 million de personnes sont descendues dans les rues pour défendre la famille traditionnelle et refuser une loi qui, selon eux, déboucherait en outre sur la diffusion de la théorie du genre dans les écoles.

Monica Cirinnà, la sénatrice ayant déposé le projet de loi contesté

Monica Cirinnà, la sénatrice ayant déposé le projet de loi contesté

Lire la suite

Au Chili, une ONG militant pour le droit à l’IVG propose une campagne choc

Au Chili, pays profondément catholique comme nombres de pays d’Amérique du Sud, l’avortement est illégal : la loi actuelle stipule qu’une femme avortant risque 5 ans de prison. La seule situation dans laquelle l’avortement est envisageable est dans le cas d’un accident violent ou d’avortement accidentel. On estime pourtant qu’entre 120.000 et 160.000 femmes y ont recours chaque année, illégalement, malgré les risques encourus. Une partie d’entre elles vont se faire avorter en Argentine, un des rares pays d’Amérique du Sud où l’avortement est autorisé. Mais, malgré les propos du pape François sur le sujet, le sujet reste évidemment l’un des plus clivant dans les sociétés catholiques. Afin de faire avancer la cause de l’IVG et de dénoncer l’hypocrisie de la société face à cette question, l’ONG Miles a entamé depuis quelques semaines une campagne visant à défendre le droit des femmes à l’avortement. La campagne se fait à partir de vidéos, mettant en scène des femmes expliquant comment avorter. Le ton se veut sérieux, la mise en scène est réaliste pour mieux tourner en ridicule la chape moralisante qui empêche toute évolution sur cette question.

Militants pro-avortement au Chili

Militants pro-avortement au Chili

Lire la suite

L’Autriche modernise sa loi sur l’Islam

L’Autriche a adopté ce mercredi 25 février une loi régissant plus strictement la religion musulmane, et ce dans le but d’offrir à cette confession un cadre juridique plus précis, mais aussi pour en limiter les dérives. La précédente loi sur l’Islam datait de 1912, votée après le rattachement de la Bosnie-Herzégovine, majoritairement musulmane, à l’empire austro-hongrois d’alors, en 1908. Cette loi reconnaissait pour la première fois en Europe la religion musulmane en Autriche-Hongrie.Mais désormais la population musulmane est majoritairement arabophone, plus précisément turque. Les turques représentent la plus grande communauté musulmane du pays. Il y a selon le dernier recensement 560.000 musulmans en Autriche.

Sebastian Kurz, le ministre de l'Intégration autrichienne, auteur de la nouvelle législation.

Sebastian Kurz, le ministre de l’Intégration autrichienne, auteur de la nouvelle législation.

Lire la suite