Grande-Bretagne : les leaders religieux opposés à la loi sur le suicide assisté à l’étude au Parlement

La Grande-Bretagne franchirait « un Rubicon légal et éthique » si la loi sur le suicide assisté en Angleterre et au Pays de Galles  venait à être modifiée. C’est ainsi que s’est exprimé l’archevêque de Canterbury Justin Welby, figure majeure de l’Eglise Anglicane. Les parlementaires britanniques s’apprêtent en effet à débattre ce vendredi de la seconde loi relative au suicide assisté, qui devrait permettre aux médecins d’assister les patients malades en phase terminale et leur donner la mort sous certaines conditions. Cette loi, si elle était votée signifierait selon Welby que le suicide serait « activement accepté » au lieu d’être perçu comme une tragédie. Mais les catholiques ne sont pas les seuls à s’ériger contre cette loi, d’autres leaders religieux se sont joints à lui dans la lettre commune envoyée aux parlementaires.

L'archevêque de Canterbury Justin Welby

L’archevêque de Canterbury Justin Welby

Lire la suite