Bulgarie : des manifestations nationalistes contre les mosquées finissent en guerilla

A Plovdiv, la deuxième ville du pays, de nombreux blessés et 120 personnes arrêtées après des heurts violents entre manifestants nationalistes et la police. Les manifestants étaient descendus dans les rues pour protester contre l’initiative du Grand Mufti de Bulgarie, Mustafa Alish Hadji, la plus haute autorité religieuse musulmane du pays, qui réclamait que soient restitués des dizaines de lieux de cultes séquestrés par l’Etat bulgare, d’abord par les tsars, puis par la monarchie, puis par le régime soviétique. Cette demande a donc soulevé la protestation et engendré des tensions entre chrétiens et la minorité musulmane du pays, présente majoritairement aux environs de la frontière turque. Cela a donné lieu à plusieurs heures de guerilla urbaines entre plusieurs centaines de militants nationalistes et la police qui cherchait à protéger d’un assaut la mosquée principale de la ville. De nombreux blessés sont à signaler, notamment chez les forces de l’ordre.

Des manifestants nationalistes à Plovdiv

Des manifestants nationalistes à Plovdiv

Lire la suite

Une association interconfessionnelle allemande en défense du droit de porter des couvres-chefs religieux au travail

Une association allemande musulmane et juive, Salaam-Shalom, a organisé une manifestation interconfessionnelle la semaine dernière afin de promouvoir l’égalité des chances professionnelles pour les gens qui portent des couvres-chefs religieux. Leur slogan : « Ma tête, mon choix ». Cette manifestation, qui s’est déroulée le 14 juillet, a été tenue en réponse au fait que Betul Ulusoy, étudiante musulmane d’une école de droit, ait été interdite de participer à un stage dans les bureaux d’une société de droit des environs de Berlin. Ce stage lui a été dénié à cause de son couvre-chef. Après s’être rendue dans les bureaux pour un entretien, Ulusoy a affirmé qu’il lui avait été stipulé que son couvre-chef constituait un « problème officiel de business » qui devait être « corrigé ». Ulusoy s’est plainte sur Facebook de cet incident, tandis que le maire de la localité de Neukölln, Falko Liecke, a nié que cette décision constitue la moindre discrimination.

Des tenants de l'association Salaam-Shalom face à l'Hôtel de ville de Neukölln

Des tenants de l’association Salaam-Shalom face à l’Hôtel de ville de Neukölln

Lire la suite

Les Evangéliques organisent des « marches pour Jésus » dans sept villes françaises

Nées en 1987 à Londres, ces manifestations ont progressivement conquis le monde. En France, la première « Marche pour Jésus » a eu lieu en 1991, et les dernières ont rassemblé entre 2 500 et 5 000 personnes au total dans cinq villes au printemps 2014, selon leurs organisateurs. Cette année, les mêmes espèrent jusqu’à 10 000 manifestants cumulés dans les sept grandes villes où des cortèges sont prévus : Bordeaux, Lille, Montpellier, Nantes, Strasbourg, pour la première fois Marseille, et Paris (Invalides). « Il sera intéressant de mesurer la participation dans la capitale, où la marche fait un retour sur scène après plusieurs années d’absence », explique l’historien Sébastien Fath. Les manifestations ont été reprises en main en 2012 par une nouvelle organisation, la Fédération Marche pour Jésus France, « qui a une optique moins charismatique et plus rassembleuse », souligne-t-il. « Avant il s’agissait d’engager un combat spirituel contre les forces de la sécularisation à l’œuvre dans la société, maintenant l’objectif est d’être reconnu, vu et entendu dans l’espace public », précise le sociologue Yannick Fer, qui y voit l’illustration du désir de « respectabilité » du Conseil national des évangéliques de France (Cnef).

L'affiche de la Marche pour Jésus 2015

L’affiche de la Marche pour Jésus 2015

Lire la suite