Russie : une église vandalisée par des militants ultra-orthodoxes

Près d’un millier de manifestants se sont réunis dimanche à Saint-Pétersbourg pour protester contre la dégradation jeudi par des militants orthodoxes d’un bas-relief représentant un démon sur un immeuble du centre de l’ancienne capitale impériale. « Ce qui est arrivé est horrible. S’il est avéré que ce bas-relief a été détruit pour des motifs religieux, alors c’est un retour au Moyen-âge. C’est inadmissible », a fustigé l’une des manifestantes, Anna Astakhova, 35 ans. « Je suis moi-même chrétienne orthodoxe mais je ne soutiens pas cet acte absurde. L’art n’est fait pour offenser personne », abonde Galina Vanina, une autre manifestante de 60 ans. Le bas-relief vandalisé, qui représentait une créature mythologique aux ailes de chauve-souris et faisait partie du fronton d’un bâtiment datant du début du XXème siècle, était inscrit au registre du patrimoine architectural.

La Cathédrale Saint-Nicolas des Marins à Saint Pétersbourg

La Cathédrale Saint-Nicolas des Marins à Saint Pétersbourg

Lire la suite

Les musulmans de Russie demandent des plages séparées pour les hommes et les femmes

Une pétition proposée par la communauté musulmane de Moscou, visant à mettre en place des plages séparées pour les femmes, est en train d’obtenir un franc-succès et vient d’obtenir le soutien d’autres représentants religieux comme l’Église Orthodoxe russe, la communauté juive ainsi que la communauté bouddhiste. Cette demande a officiellement été adressée à la mairie de Moscou. Elle a été présentée par Albir Krganov, premier mufti de Moscou et à la tête du Directorat Spirituel des Musulmans de Russie. Il est par ailleurs membre de la commission nationale d’harmonisation des relations entre les groupes ethniques et religieux. Il a ainsi justifié cette requête par le fait que des centaines de milliers de croyants résidant à Moscou ne désire pas nager en des plages mixtes. « Comme tout le monde ne peut pas s’offrir des séjours à l’étranger,nous considérons comme nécessaire l’ouverture de zones de détente supplémentaires pour les résidents de la capitale qui ne peuvent rester sur des plages communes pour des raisons religieuses ou morales », a-t-il écrit dans la lettre accompagnant la pétition.

Albir Krganov, à la tête du Directorat Spirituel des Musulmans de Russie

Albir Krganov, à la tête du Directorat Spirituel des Musulmans de Russie

Lire la suite