Le Parti Socialiste s’invite au gala de soutien du Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF)

C’est vendredi 29 mai que s’est tenu à Paris le gala de soutien du Collectif contre l’Islamophobie en France (CCIF). Cette association, bien connue pour sa virulence à l’égard de toute critique contre la religion musulmane et défendant la théorie d’une islamophobie nationale, avait cette année pour invités « exceptionnels » l’humoriste Yassine Belattar, maître de cérémonie, adepte d’un humour basé sur les communautés, Houria Bouteldja, des Indigènes de la République, ou encore la plus connue Rokhaya Diallo. Des invités qui, fondamentalement, représentent une certaine frange de la lutte anti-racisme et pro-communautaire, cette frange qui avait signé un très virulent appel « Pour la liberté d’expression, contre le soutien à Charlie Hebdo » en 2011, lors de la première affaire des caricatures de Mahomet, et bien avant le drame de janvier, ce qui a débouché pour beaucoup au « Oui, Charlie Hebdo a le droit de caricaturer Mahomet, MAIS… ». Une association ayant donc fait de son soutien quasi-total à l’Islam sa marque de fabrique, l’opposant à une société blanche – terme que j’emploie à dessein tant Rokhaya Diallo aime à faire cette distinction dans ses livres – qui se voudrait évidemment islamophobe par essence.

Affiche du dîner du CCIF

Affiche du dîner du CCIF

Lire la suite