Les Femens s’invitent au Salon Musulman de Pontoise

Le groupe féministe militant des Femen s’est invité ce samedi au 3ème salon musulman du Val-d’Oise, une manifestation communautaire qui s’est tenue ce week-end, et de façon retentissante, comme à leur habitude. Les Femen ne sont pas débutantes dans l’art de contester la vision misogyne et inégalitaire de la femme dans la religion musulmane, quand un certain nombre de fidèles considèrent que c’est dans l’Islam que la femme est la plus respectée – quand elle se plie aux règles édictées par les hommes. C’est donc seins nus, recouvertes de l’inscription « Personne ne me soumet » pour l’une et « Je suis mon propre prophète » pour l’autre, que deux membres des Femens ont interrompu le discours sur la manière de traiter la femme en Islam, la femme qui était au coeur de ce salon. Les Femen ont diffusé un communiqué sur leur page Facebook où elles dénoncent une « foire de l’oppression ».

L'action des Femen au salon musulman de Pontoise

L’action des Femen au salon musulman de Pontoise

Lire la suite

Publicités

Tunisie : nouvelles lois anti-terroristes et peine de mort, les réactions

Un consensus a finalement été trouvé sur le texte de la loi antiterroriste tunisienne, permettant son adoption le 24 juillet. Toutefois, cette loi qui introduit la peine de mort pour les crimes terroristes est controversée et critiquée par de nombreuses ONG. “Après des atermoiements qui n’en finissaient pas, la loi de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d’argent vient d’être adoptée par les parlementaires tunisiens”, rapporte Business News en titrant : “La loi antiterroriste, un texte enfanté dans la douleur”. Le projet de loi, dans les tuyaux depuis janvier 2014, a été approuvé le 24 juillet au soir. Sur un total de 217 députés, 184 étaient dans l’hémicycle, 174 ont voté pour et 10 se sont abstenus. La date butoir du 25 juillet, fixée après l’attentat du 26 juin à Sousse (38 morts), a ainsi été respectée. Cette attaque, ainsi que celle qui a eu lieu en mars au musée du Bardo à Tunis (22 morts dont 21 touristes) ont été revendiquées par l’organisation Etat islamique [(EI) ou son acronyme arabe Daech]. Le vote intervient donc dans un contexte de menace grandissante.

Des touriste s'échappant du Musée Bardo

Des touriste s’échappant du Musée Bardo

Lire la suite

Tunisie : « d’autres attaques sont possibles », avertit Londres, qui compte ses victimes

« D’autres attaques terroristes en Tunisie sont possibles », a averti dimanche le gouvernement britannique, après l’attentat sanglant vendredi contre un hôtel près de Sousse qui a coûté la vie à 38 personnes, dont au moins 15 Britanniques. « Le nombre de morts confirmés reste à quinze mais nous nous attendons à ce que ce bilan s’aggrave », a déclaré à la BBC la ministre de l’Intérieur, Theresa May, qui devait ensuite présider une nouvelle réunion de crise Cobra. Le Sunday Telegraph évoque « jusqu’à 23 victimes » britanniques. Samedi, Tobias Ellwood, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, qui a perdu un frère dans l’attentat de Bali en 2002, avait déclaré que certains des 25 Britanniques blessés à Sousse étaient « très sérieusement touchés ». Les noms de plusieurs victimes sont apparus dans les médias et des proches leur ont rendu hommage sur les réseaux sociaux.

Theresa May, ministre de l'Intérieur britannique

Theresa May, ministre de l’Intérieur britannique

Lire la suite

Attentat en Tunisie : les réactions de la presse tunisienne

Au lendemain de l’attaque terroriste qui a coûté la vie de trente-huit personnes, en majorité des touristes britanniques, allemands et belges sur la plage d’un hôtel de Sousse dans le centre du pays, la Tunisie exprime son inquiétude quant à la survie d’une démocratie déjà fragile et pour son économie qui s’appuie en grande partie sur le tourisme. Une préoccupation – teintée de divisions et de ressentiment envers les autorités – d’autant plus grande que la Tunisie avait déjà été frappée par le terrorisme en mars, lors de l’attaque du musée du Bardo. Dans toute la presse, la chasse aux coupables est ouverte. “Pourquoi l’appareil sécuritaire tunisien n’a plus la lutte contre le terrorisme comme priorité et occupe ses plus hauts gradés à des actions des plus futiles, polémiques de surcroit ?”, s’interroge le site d’information tunisien Business News.

Attentat Tunisie

Lire la suite

Triple meurtre de Chapel Hill : les réactions

Quatre jours après le triple meurtre de Chapel Hill ayant eu lieu mardi 10 février, qui a créé une certaine polémique aux États-Unis, les réactions nationales et internationales se sont multipliées ces derniers jours. Pour rappel, Craig Hicks, un athée que nous qualifierons de militant, a froidement abattu trois jeunes étudiants américains de confession musulmane avant de se rendre à la police. Actuellement détenu, l’enquête a été confiée au FBI afin de déterminer si ce crime relevait d’un crime haineux car confessionnel – ce qui aggraverait nettement sa peine – ou était lié à un banal différend pour des places de parking. Selon les résidents et des proches des victimes, ce n’était pas la première fois que Hicks s’en prenait à ces trois personnes, qu’il venait souvent menacer, arme à la ceinture, pour utilisation qu’il considérait abusive d’une place de parking visiteurs. Les proches confirment des intimidations permanentes.

Welcome_to_Chapel_Hill

Lire la suite

Du refus des monothéismes

« Vous n’avez pas besoin de religion pour justifier l’amour, mais c’est le meilleur outil jamais inventé pour justifier la haine. » – Ruddell Bird « Rudd » Weatherwax

                Une semaine s’est écoulée depuis l’attentat à Charlie Hebdo. Ne vivant pas en France, j’ai vécu cette douleur en moi-même, intérieurement, un peu à la manière de ceux se prévalant d’une religion vécue intérieurement. Une tristesse ayant écumé pendant plusieurs jours. Une fois les évènements conscientisés et analysés, la colère s’est estompée. J’ai vu à distance les trois-quatre millions de personnes ayant défilé aux bannières de Je suis Charlie, j’ai vu avec une même distance ceux qui se tenaient à l’écart se prévalant d’un Je ne suis pas Charlie, étayé d’un sophisme parfois difficile à cerner. Ce Je ne suis pas Charlie me faisait par instant penser aux Je condamne les attentats MAIS il faut dire qu’ils l’avaient mérité (ou plus le plus sobre ils devaient s’y attendre). Etant plutôt large d’esprit, ces expressions diverses m’intéressaient, sans que j’y souscrive particulièrement, comme je ne souscris à aucune vue strictement partisane sur la question, et certainement pas aux positions complotistes qui font florès. Vues complotiste se développant allègrement dans des groupes opposés idéologiquement, chacun s’adressant à son public pour mieux semer le doute et séduire telle ou telle communauté. C’est pourquoi, pour ne pas sombrer dans une analyse tronquée et politique de la question, il convient de s’interroger sur le fait religieux à l’œuvre dans toute cette sombre histoire. Car, comme beaucoup le surinent, le religieux n’y est pour rien ou pas grand-chose dans cette affaire, préférant tout miser sur l’aspect politique afin de ne pas froisser un peu plus des consciences sous tension. anarchie religion dessin Lire la suite