Grande mosquée de Bucarest : le méga-projet d’Ankara divise les Roumains

La construction à Bucarest de la plus grande mosquée d’Europe divise l’opinion publique roumaine depuis qu’en avril dernier le Premier ministre Victor Ponta a signé avec Ankara un accord à ce sujet. Il scelle un partenariat lancé en 2004, lorsque le Patriarcat orthodoxe roumain a reçu du gouvernement turc un terrain à Istanbul, en échange des 11 000 m2 sur lesquels doit surgir la mosquée de Bucarest. L’échange ne devrait pas se prêter à la polémique, si ce n’est, remarquent certains, que la communauté musulmane de Roumanie ne compte à peine que 70 000 fidèles (pour l’essentiel d’origine turque et tatare vivant sur la côte), sur près de 20 millions d’habitants. Ainsi, intellectuels, théologues et une partie de l’opinion publique roumaine s’interroge sur le bien-fondé du projet et sur sa réelle nécessité.

manifestants roumanie mosquée

Lire la suite

Une vidéo pro-Etat Islamique appelle les Turcs à se soulever contre Erdogan

Une vidéo pro-État islamique (EI) a appelé les Turcs à se soulever contre le président Recep Tayyip Erdogan, accusé d’être un «traître» à la solde des Américains et des rebelles kurdes. La vidéo, mise en ligne lundi soir et qui aurait été enregistrée dans la province de Raqqa, région du nord de la Syrie aux mains de l’EI, délivre l’un des messages les plus menaçants de l’organisation djihadiste contre la Turquie.Cette vidéo intervient alors que la Turquie, longtemps accusée de complaisance à l’égard des djihadistes de l’EI, a lancé fin juillet une «guerre contre le terrorisme» sur deux fronts, ciblant les djihadistes de l’EI et les rebelles kurdes turcs du PKK.

Recep Erdogan, le président turc

Recep Erdogan, le président turc

Lire la suite

La Turquie a arrêté une dizaine de jihadistes présumés de l’EI

Les autorités turques ont arrêté mercredi dès l’aube au moins une dizaine de jihadistes présumés de l’organisation Etat islamique (EI) dans plusieurs villes du pays, en proie depuis trois semaines à une escalade de la violence, a rapporté l’agence progouvernementale Anatolie. Ce nouveau coup de filet a été mené à Ankara, Istanbul, Hatay (province proche de la Syrie, sud) et à Kirikkale (centre), selon l’agence.
Quatre autres militants de l’EI étaient encore recherchés par la police à la mi-journée.
La veille, les autorités turques ont annoncé l’arrestation de 23 étrangers, dont des femmes et des enfants, qui tentaient de traverser la frontière syrienne à Kilis (sud-est) pour rejoindre les rangs de l’EI. Parmi ces étrangers se trouvent des Chinois, des Indonésiens, des Russes et des Ukrainiens, précise l’agence Anatolie.

Recep Erdogan, le président turc

Recep Erdogan, le président turc

Lire la suite

Turquie : Bulent Arinc, le vice-premier ministre, rabaisse une femme en plein parlement

En Turquie, l’AKP, le parti au pouvoir de Recep Erdogan, n’est pas particulièrement connu pour être tendre avec les femmes. Après les affirmations de l’actuel président que l’égalité hommes-femmes était « contre-nature » et que les femmes devaient se contenter de la maternité, c’est une sortie du vice-premier ministre turque Bulent Arinc qui a de nouveau soulevé l’indignation d’une partie de la société turque. C’est au parlement turc, et alors qu’il avait la parole, qu’il s’est adressé sans ambages à une député femme qui essayait de l’interrompre et qu’il lui a lancé de se taire, en précisant « en tant que femme, tais-toi ! ». Au cœur du débat parlementaire, l’intervention militaire turque contre l’État Islamique. C’est au moment de défendre la décision turque d’attaquer les positions kurdes que son discours a été l’objet de protestations de la part du parti pro-kurde dans hémicycle, le Parti Démocratique des Peuples (HDP), dont fait partie la député Nursel Aydogan

Bulent Arinc, le vice-premier ministre turc

Bulent Arinc, le vice-premier ministre turc

Lire la suite

Turquie : procès de deux journalistes ayant publié une caricature de Mahomet parue dans Charlie Hebdo

La justice turque a ouvert jeudi le procès de deux chroniqueurs du quotidien d’opposition Cumhuriyet, accusés d’avoir diffusé la caricature du prophète Mahomet publiée en Une de l’hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo après l’attentat du 7 janvier qui avait décimé sa rédaction. Le procureur a requis quatre ans et demi de prison contre Ceydan Karan et Hikmet Cetinkaya, poursuivis pour « incitation à la haine » et « insulte aux valeurs religieuses ». Cumhuriyet avait été le seul quotidien du monde musulman à reproduire dans son édition papier du mercredi 14 janvier deux versions réduites du numéro publié par Charlie Hebdo après l’attentat.

La journaliste turque Ceydan Karan

La journaliste turque Ceydan Karan

Lire la suite

Istanbul: des manifestants antichinois saccagent le consulat de Thaïlande, 9 arrestations

Plus de 200 manifestants antichinois turcs ont pénétré de force mercredi soir et saccagé le consulat de Thailande à Istanbul pour dénoncer des informations faisant état d’une déportation vers la Chine d’un groupe de musulmans ouïghours, a rapporté la presse locale. A l’appel d’une association œuvrant en faveur des droits de cette communauté turcophone de Chine, les manifestants se sont introduits dans le bâtiment situé dans le quartier de Zincirlikuyu, sur la rive européenne de la mégapole, en forçant puis en démolissant l’entrée et les vitres avec des pierres, a indiqué l’agence de presse Dogan. Scandant « Allah Akbar », les manifestants en colère ont saccagé le matériel de la mission diplomatique, qu’il ont jeté par les fenêtres du bâtiment. La police est intervenue et a arrêté 9 manifestants, selon Dogan.

Des manifestants turcs près de l'Ambassade de Chine

Des manifestants turcs près de l’Ambassade de Chine

Lire la suite

« NousTournonsLeDos », le hashtag en vogue en Turquie avant les élections législatives de dimanche

Alors que les élections législatives doivent se tenir ce dimanche en Turquie, certaines femmes turques ont lancé une nouvelle campagne sur les réseaux sociaux, visant à condamner des propos tenus par Recep Erdogan, le premier ministre de l’AKP. Ce dernier est un habitué des remarques et des petites phrases qui attaquent explicitement les femmes et le rôle qu’elles auraient à jouer dans la société. Ainsi, en novembre 2014, il avait affirmé que l’égalité homme-femme était « contre-nature » et que, comme l’affirme l’Islam, le rôle de la femme est « la maternité ». Ces propos avaient évidemment soulevé un tollé chez une partie de la population turque, progressiste et désireuse de ne pas se plier aux exigences religieuses. Dans un pays où le port du voile est en nette progression et où le gouvernement essaye de libérer le port du voile dans tous les établissements publics – école, université -, la cour constitutionnelle peine à bloquer ces lois qui vont à l’encontre de l’État laïc voulu par Atatürk. C’est dans le cadre de cette progressive « ré-islamisation » de la société civile désirée par l’AKP et les institutions religieuses que les attaques contre les femmes se développent, les poussant à mettre en scène leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Recep Erdogan, le premier ministre turque

Recep Erdogan, le premier ministre turque

Lire la suite

De la difficulté d’être athée dans la Turquie d’Erdogan

Onur Romano, un membre fondateur de l’Association Athée Turque, entre dans son bureau et regarde ses mails. Pour une fois, dit-il, il n’y a aucune menace de mort. « Parfois, ils envoient des photos de membres d’Al-Quaïda en train de décapiter des têtes avant de les jeter dans un seau », raconte-il. « Ils nous disent que nos têtes seront bientôt dans ce seau, c’est ainsi qu’elles quitteront le bureau, ce genres de choses… »

Dans une Turquie officiellement séculaire, où la population se déclare musulmane à 99%, les athées lancent une alerte sur ce qu’ils considèrent être une augmentation de l’intolérance à leur égard, renforcée par le gouvernement actuel, ouvertement pro-islam. « Par Facebook, Twitter, par email, par notre centre d’appel, nous avons déjà reçu quelques centaines de menaces de mort ». Onur Romano poursuit : « Nous avons au total trois caméras de sécurité et deux boutons d’alerte reliés au district de police le plus proche. Mais nous sommes déterminés. »

Des membres de l'Association Athée de Turquie.

Des membres de l’Association Athée de Turquie.

Lire la suite

L’Autriche modernise sa loi sur l’Islam

L’Autriche a adopté ce mercredi 25 février une loi régissant plus strictement la religion musulmane, et ce dans le but d’offrir à cette confession un cadre juridique plus précis, mais aussi pour en limiter les dérives. La précédente loi sur l’Islam datait de 1912, votée après le rattachement de la Bosnie-Herzégovine, majoritairement musulmane, à l’empire austro-hongrois d’alors, en 1908. Cette loi reconnaissait pour la première fois en Europe la religion musulmane en Autriche-Hongrie.Mais désormais la population musulmane est majoritairement arabophone, plus précisément turque. Les turques représentent la plus grande communauté musulmane du pays. Il y a selon le dernier recensement 560.000 musulmans en Autriche.

Sebastian Kurz, le ministre de l'Intégration autrichienne, auteur de la nouvelle législation.

Sebastian Kurz, le ministre de l’Intégration autrichienne, auteur de la nouvelle législation.

Lire la suite

Triple meurtre de Chapel Hill : les réactions

Quatre jours après le triple meurtre de Chapel Hill ayant eu lieu mardi 10 février, qui a créé une certaine polémique aux États-Unis, les réactions nationales et internationales se sont multipliées ces derniers jours. Pour rappel, Craig Hicks, un athée que nous qualifierons de militant, a froidement abattu trois jeunes étudiants américains de confession musulmane avant de se rendre à la police. Actuellement détenu, l’enquête a été confiée au FBI afin de déterminer si ce crime relevait d’un crime haineux car confessionnel – ce qui aggraverait nettement sa peine – ou était lié à un banal différend pour des places de parking. Selon les résidents et des proches des victimes, ce n’était pas la première fois que Hicks s’en prenait à ces trois personnes, qu’il venait souvent menacer, arme à la ceinture, pour utilisation qu’il considérait abusive d’une place de parking visiteurs. Les proches confirment des intimidations permanentes.

Welcome_to_Chapel_Hill

Lire la suite