Israël : grève des écoles arabes en solidarité avec les chrétiens

La plupart des écoles arabes d’Israël ont fait grève lundi en solidarité avec les établissements scolaires chrétiens, eux-mêmes en grève depuis la rentrée pour réclamer davantage de fonds publics, ont indiqué des sources arabe, chrétienne et officielle. La quasi-totalité des 450.000 élèves des écoles arabes ont été privés de cours lundi, ont indiqué à l’AFP Jafar Farah, directeur du centre Mossawa, une organisation qui milite pour les droits des Arabes en Israël et suit de près le mouvement, et Boutros Mansour, porte-parole des écoles chrétiennes. « Une majorité des établissements arabes ont suivi la grève« , a confirmé un porte-parole du ministère israélien de l’Education sans donner plus de précision.
« Certains enseignants ont été obligés de faire cours », a indiqué Jafar Farah, qui a parlé de « pressions » exercées par le ministère de l’Education sur les responsables des établissements dans les villes où cohabitent juifs et arabes comme à Haïfa (nord) et Ramleh (centre).

Israeli Arab Maram Faour, a teacher from the Arab town of Kabul gives an Arabic class to Israeli schoolchildren in a school at the northern Israeli village of Yokneam, Tuesday, Dec 20, 2011. In an educational revolution of sorts, a growing number of Israeli schools are taking a novel approach to the instruction of Arabic They're hiring Arab teachers. The initiative is about far more than teaching children a new language. Educators say they hope to break down barriers in a society where Jewish and Arab citizens have little day-to-day interaction and often view each other with suspicion.(AP Photo/Oded Balilty)

Lire la suite

Le président israélien Rivlin reçu par le pape sur fond de contentieux entre l’Eglise et Israël

Le président israélien Reuven Rivlin a été reçu jeudi pour la première fois par le pape François, dans un contexte tendu par divers contentieux entre l’Eglise et l’Etat en Israël, alors que le Vatican a reconnu l’Etat de Palestine. Selon des journalistes présents dans le Palais pontifical, M. Rivlin, accompagné de sa femme, s’est entretenu pendant une demi-heure avec François avant de rencontrer le secrétaire d’Etat Pietro Parolin. Le pape a offert à M. Rivlin un médaillon de bronze qu’il n’avait jamais offert auparavant à ses hôtes, formé de deux blocs séparés entre lesquels était représenté un rameau d’olivier en signe de paix. Tout autour du médaillon était inscrit: « recherche ce qui unit, surmonte ce qui divise ».

Photo de la rencontre entre le président israëlien Reuven Rivlin et le Pape François

Photo de la rencontre entre le président israélien Reuven Rivlin et le Pape François

Lire la suite

Israël : les écoles chrétiennes n’ont pas fait leur rentrée

Les portes des 47 écoles chrétiennes d’Israël sont restées closes mardi matin, privant 33.000 élèves de rentrée faute d’un accord avec les autorités israéliennes sur le financement de l’enseignement chrétien dans l’Etat hébreu, a indiqué un responsable à l’AFP. « Toutes les écoles sont fermées à la suite d’un appel à la grève illimitée », a indiqué Botrus Mansour, qui fait office de porte-parole des écoles chrétiennes en Israël. L’enseignement chrétien et les autorités israéliennes se livrent depuis plusieurs mois un bras de fer autour du budget alloué par l’Etat aux écoles chrétiennes et à leurs 3.000 employés. « Depuis un an et demi, nous sommes en discussions avec les autorités israéliennes et de nombreuses voix sont intervenues, même le Vatican. Il y a une semaine, le président Reuven Rivlin et le ministre de l’Education Naftali Bennett nous ont fait des déclarations très positives », a-t-il expliqué à l’AFP. « Mais au-delà des belles déclarations politiques, une semaine plus tard, nous n’avons toujours vu aucune proposition sérieuse. Nous avons tout tenté et il ne nous reste plus que l’option de la grève », a-t-il poursuivi.

Une école chrétienne en Israël

Une école chrétienne en Israël

Lire la suite

Le président israélien menacé après avoir dénoncé un « terrorisme juif »

La police israélienne a ouvert une enquête sur des menaces publiées sur les réseaux sociaux contre le président Reuven Rivlin qui a condamné le « terrorisme juif » après un incendie criminel ayant tué un bébé palestinien, a annoncé lundi son porte-parole à l’AFP. Le jour même de l’attaque anti-palestinienne vendredi, M. Rivlin a publié sur sa page Facebook un texte, en arabe et en hébreu, intitulé « plus que de la honte, je ressens de la douleur ». « La douleur du meurtre d’un petit bébé, la douleur de voir mon peuple choisir le chemin du terrorisme et perdre son humanité », écrit-il, alors que les parents et le frère du bébé Ali Dawabcheh, 18 mois, grièvement blessés sont toujours entre la vie et la mort. L’attaque, le fait de colons juifs selon les Palestiniens, a provoqué la consternation en Israël et provoqué un débat parmi Israéliens et Palestiniens sur l’« impunité » qu’accorderaient les autorités israéliennes aux extrémistes juifs. Aucun suspect n’a été arrêté jusque-là. « Malheureusement, il semblerait que nous ayons jusqu’ici traité le phénomène du terrorisme juif avec légèreté », ajoute le président, en appelant à prendre des mesures concrètes contre les auteurs de tels actes.

Le président israélien Reuven Rivlin

Le président israélien Reuven Rivlin

Lire la suite

Israël : des participants à la Gay Pride blessés au couteau par un juif ultra-orthodoxe

La Gay Pride annuelle  qui s’est déroulé ce jeudi en Israël a viré au drame, après qu’un juif ultra-orthodoxe ait poignardé et blessé six participants, dont deux gravement. L’homme, Yishaï Shlissel, n’est guère un inconnu pour les services de police locaux, celui-ci ayant déjà été l’auteur de faits similaires lors de la Gay Pride de 2005, en blessant au couteau trois personnes, et ayant tout juste fini de purger sa peine de 10 ans de prison. Environ 5000 personnes défilaient sur une des avenues principales de Jérusalem lorsque cet homme, sortant d’un supermarché, a jailli dans la foule et planté son couteau dans plusieurs participants, malgré la présence massive des forces de sécurité censées sécuriser l’évènement. C’est l’attaque la plus violente lié à cet évènement qui divise la population, où la frange religieuse est majoritaire par rapport à d’autres villes d’Israël, et qui montrent bien les tensions qui existent entre les différents groupes sociaux. Évidemment, la frange religieuse et orthodoxe rejette l’homosexualité.

L'agresseur Yishaï Shlissel, arrêté par la police

L’agresseur Yishaï Shlissel, arrêté par la police

Lire la suite