Népal : fin des sacrifices d’animaux pour la plus grande fête de sacrifice rituelle, la fête de Gadhimai

Tous les cinq ans se déroule au Népal, au temple de Gadhimai, une fête hindoue pour célébrer la déesse Gadhimai, déesse de la puissance. La particularité de cette fête réside dans le déchaînement sacrificiel que ce rituel engendre afin de s’attirer les bonnes grâces de la déesse en terme de prospérité et de disparition du mal. Cette fête rituelle qui se déroule tous les 5 ans, et dont la prochaine édition se déroulera en 2019, a un tel niveau de sacrifices d’animaux, le plus souvent égorgés aux abords du temple, qu’aux dernières éditions on estimait entre 300.000 et 500.000 le nombre de bêtes ainsi sacrifiées, soit la plus grande fête sacrificielle du monde derrière l’Aïd el Kebir. Des associations de défense des animaux luttent depuis plusieurs années pour arrêter ce déchaînement sanguinaire et a finalement obtenu la cessation définitive de ces sacrifices. Un grand pas en avant et une grande victoire pour quiconque a les animaux à cœur, plus encore lorsque de tels sacrifices de masse sont commis pour complaire à une imaginaire divinité.

Sacrifices Gadhimai

Une image de charnier après des sacrifices

Lire la suite